Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 19:44

Le savant Abu 'Abdallah Mohammed ibn Idris Ach-Chafi'î


Al-Muzanî a dit: "Je suis entré chez Ach-Chafi'î au cours de la maladie suite à laquelle il mourut et je lui dis: "Comment te sens-tu ce matin?", il répondit: "Ce matin, je sens que je suis quelqu'un qui va quitter la vie terrestre, qui va se séparer de ses frères, qui va goûter au verre de la mort, qui va à la rencontre de ses mauvaises oeuvres et qui va se présenter devant ALLAH, et je ne sais pas si mon âme est destinée au paradis, afin que je la félicite, ou à l'enfer, pour que je lui présente mes condoléances"; puis il se mit à pleurer et à dire les vers suivants: 

Et lorsque mon coeur s'endurcit et que je n'avais plus d'issues
Je me suis servi de l'espoir que j'ai en toi
Comme moyen pour obtenir Ton pardon
J'ai vu l'énormité de mon péché, mais lorsque je l'ai comparé
A Ton pardon Seigneur, je me rendis compte
Que ton pardon était plus grand
Tu ne cesse de pardonner les péchés et Tu ne cesses
D'être généreux, de pardonner, d'accorder des faveurs et d'honorer


titre: L'histoire des compagnons et des pieux prédécesseurs 
auteur: ibn Al Jawzi
page: 409-410
édition: Al Houda
retranscription: oumomeya

 

acheter le livre en ligne: 

www.daralmuslim.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Citations
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 15:44

bismill2

Les musulmans "non-pratiquants"

 

Il existe un grave phénomène dans le monde musulman d'aujourd'hui et c'est celui des gens qui prétendent être musulmans "non-pratiquants(2)". Quiconque possède un minimum de connaissance de l'Islam et de ce que le mot lui-même signifie (c'est à dire : "soumission"), constate immédiatement la contradiction évidente. Ces gens semble croire qu'il suffit pour être musulman, de le déclarer avec la bouche et cela, même si on n'applique rien des obligations de l'Islam. Cette prétention est aussi absurde que de dire qu'on peut être médecin simplement en le déclarant avec la bouche, sans même étudier, ni pratiquer quoi que ce soit de la médecine. Les preuves de la fausseté de cette prétention sont innombrables dans le Qor'an et dans les Hadiths authentiques, et en voici quelques-unes:
- Iblis, le diable lui-même, sait qu'Allah existe et il croit au paradis et à l'enfer ainsi qu'au Jugement Dernier, mais Allah l'a déclaré mécréant et l'a maudit pour l'éternité pour avoir refusé de se prosterner une seule fois.
- Le Pharaon aussi savait que Mousa était vraiment un messager d'Allah et qu'Allah est le seul vrai Dieu. Allah dit: 
"Ils nièrent injustement et par orgueil, tandis qu'en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude" (An-Naml : 14:27)
Malgré cela Allah l'a déclaré mécréant et a dit qu'il était dans le Feu.
- Les Chrétiens et les Juifs aussi croient en Allah et ils savent que le prophète Mohammed (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) est un vrai prophète, Allah dit: 
"Ceux à qui Nous avons donné le Livre, le reconnaissent comme ils reconnaissent leurs enfants" (Al-Baqarah: 2:146)
Malgré cela Allah les a déclaré mécréants et les a maudits.
- Les idolâtres de la Mecque croyaient qu'Allah est le Créateur, Allah les cite en disant: 
"Et si tu leur demandes qui les a crées, ils diront très certainement "ALLAH"". (Az-Zoukhrouf: 43:87)
Malgré cela Allah les a déclarés mécréants et idolâtres et leur a promis l'enfer.
- Abou Taalib l'oncle du Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui), savait que son neveu (le prophète) était vraiment un prophète, il défendait même le Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) contre les arabes idolâtres de la Mecque, qui voulaient le tuer. Malgré cela le prophète a dit qu'il sera en enfer. 
....
note:
2) ce terme n'existe pas dans l'Islam, c'est une Bid'ah que certaines sectes comme les Mourji'ahs, les Ash'arites, les soufis et les Jahmiyyahs ont hérités des juifs et des chrétiens et des philosophes grecs.
Titre: L'Islam ou l'Intégrisme? ...
Auteur: Abou Hammad Sulaiman Dameus Al-Hayiti
page: 24-25
Edition: Dar Al Tawhid
retranscrit par: oumomeya

Site : www.rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Rappels
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 21:14

banier20.jpg

 

Il est rapporté que le meilleur des adorateurs après les compagnons – Ouwayss Al Qarni -  a dit :


« Le fait d’ordonner le bien et d’interdire le blâmable ne laisse au croyant aucun ami : on leur ordonne le bien et ils nous insultent, ils trouvent de l’aide parmi les débauchés. Et par Allah! Jusqu’à ce qu’ils arrivent à m’accuser de choses très graves! Par Allah! Je n’arrêterais pas de leur tenir tête, pour leur montrer la vérité d’Allah! »


[Al i'tisam de l'imam ach-Chatibi (p.20 dar al-Akida)]- ص20 دار العقيدة]

 

http://citationssalafssalih.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Citations
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 20:45

Celui qui applique les Sunan (traditions) mentionnées dans cette étude en sera rétribué alors que celui qui les délaisse n’en sera pas puni. Elles se répètent nuit et jour et nous pouvons facilement les suivre. J’ai trouvé que chacun d’entre nous peut facilement accomplir pas moins que mille Sunna par jour dans tous les moments de sa vie. Cette étude montre la façon la plus facile de les accomplir. Combien de bonnes actions seront mises au compte de celui qui observe les Sunan, alors que celui qui ne les observe pas en sera privé.


L’observation des Sunan a pour fruit :


1- Parvenir à ressentir l’amour d’Allah pour Son serviteur croyant.
2- Compenser les devoirs obligatoires imparfaits.
3- Se protéger contre les mauvaises innovations.
4- Les Sunan prouvent une sorte de vénération pour les recommandations divines.


Ô musulmans, ravivez les traditions de votre Messager d’Allah (sur lui la paix), qui le fera si ce n’est vous? C’est une preuve d’amour pour le Messager d’Allah (sur lui la paix) et une preuve de notre sincérité envers lui.

 

 

Pour lire la suite, cliquez sur l'image ci-dessous: 

 

1000-suna.JPG

IslamHouse. com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Sounna
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 13:48

desert-eau.jpg

 

Le récit de l'idole de 'Amroû Ibn El-Djoumoûh
 
Ibn Ishâq a dit: "Lorqsue les Ansârs qui avaient fait le serment d'allégeance au Prophète (Sallalahou alayhi wa salam), la nuit de la deuxième 'Aqaba, revinrent à Médine, ils proclamèrent leur foi. Il resta, cependant, parmi leurs compatriotes, des vieillards qui professaient encore le polythéisme. Parmi ces vieillards, il y avait 'Amroû Ibn El-Djoumoûh Ibn Zayd Ibn Ka'b Ibn Salama. Son Fils Mou'adh Ibn 'Amroû était de ceux qui étaient présents à El-'Aqaba. 'Amroû Ibn El-Djoumoûh était un des maîtres des Banou Salama et un de leurs nobles. Il avait placé une idole en bois, dans sa maison, appelée Manat, comme le faisient les nobles parmi eux. Il l'adorait et le vénérait.
 
Lorsque des jeunes parmi les Banou Salama, embrassèrent l'Islam, entre autres son fils Mou'adh et Mou'adh Ibn Djebel; ils s'entendirent pour pénétrer, de nuit, dans la chambre où se trouvait l'idole de 'Amroû Ibn El-Djoumoûh. Ils prirent cette idole et la jetèrent dans une fosse des Banou Salama où ils mettaient les détritus. Ils la jetèrent la tête en avant. Le lendemain, lorsque 'Amroû vit cette scène, il s'exclama: "Malheur à vous, qui a commis, cette nuit, une agression contre notre dieu?". Il la prit ensuite, la lava, la purifia et la parfuma, puis ajouta à l'adresse de son idole: "Par Allah, si je connaissais celui qui t'a fait cela, je l'humilierais!". La nuit suivante, les deux jeunes gens firent la même chose. Le lendemain, 'Amroû partit à la recherche de son idole et la trouva dans la même posture et le même lieu que la veille. Il la retira de la fosse, la lava, la purifia et la parfuma. Mais la nuit suivante, les deux jeunes gens revinrent à la charge et jetèrent encore l'idole dans la fosse aux détritus.
 
Lorsque la situation se réitéra plusieurs fois encore, 'Amroû retira son idole de la fosse, la lava, la purifia et la parfuma, puis il prit son épée, la suspendit sur elle, puis s'adressa à elle en lui disant: "Par Allah, je ne sais pas qui agit ainsi avec toi. Mais s'il y a un bien en toi, défends-toi avec cette épée que je te laisse!".
 
Mais lorsqu'il alla se coucher, les deux jeunes gens revienrent dans la chambre où se trouvait l'idole. Ils enlevèrent l'épée suspendue à son cou, puis prirent un chien mort, l'attachèrent à l'idole avec une corde, et les jetèrent ensemble dans une fosse des Banou Salama où se trouvaient les détritus. Le lendemain matin, ne trouvant pas son idole, 'Amroû Ibn El-Djoumoûh alla à sa recherche et la trouva dans la fosse attachée au cadavre d'un chien.
 
Certains des hommes qui avaient embrassé l'Islam le virent alors et lui parlèrent de l'Islam. Sa raison s'illumina et Allah le guida vers l'Islam. Par la suite, et après qu'il eut compris sans quel égarement il se trouvait, avant de connaître la lumière de l'Islam, il composa des vers de poésie pour remercier Allah de l'avoir sauvé de l'égarement, en disant à l'adresse de son ancienne idole: "Si tu étais un dieu, tu ne serais pas attaché au cadavre d'un chien, au milieu d'un fosse".

 

Titre: As-Sîra - La biographie du Prophète Mohammad (Sallalahou alayhi wa salam) Les débuts de l'islam
Auteur: Ismaïl Ibn Kathîr
Pages 431 -432
Edition: Universel
Kounya: Oum Chaïma

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Les compagnons
commenter cet article
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 23:14

SHeikh Sâlih al-Fawzân (qu’Allâh le préserve)


vendredi 23 mars 2012,

par Ismail

 

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

L’éminent savant, SHeikh Sâlih al-Fawzân (qu’Allâh le préserve), a dit que tuer des non-musulmans pour venger des attaques perpétrées contre un certain nombre de musulmans, ne relève point du Djihâd sur le chemin d’Allâh, et n’est pas conforme aux enseignements authentiques de l’Islâm. Car cette religion rejette avec force ce genre d’actes Criminels.

 

De plus, cela ne peut qu’être nuisible à l’action de l’appel islamique. Les actes criminels commis contre les innocents, les explosions et tous les actes destructeurs sont formellement interdits en Islâm. De plus, ils engendrent des conséquences nuisibles aux intérêts des musulmans. Est-ce que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) et ses compagnons à la Mecque tuaient les non-musulmans?

Jamais!

Au contraire, ils s’abstenaient de faire ces choses.

 

Est-ce qu’ils se sont permis de s’approprier les biens des non-musulmans lorsqu’ils étaient à la Mecque?

 

Jamais!

 

Ils s’abstenaient de faire ces choses. Il leur a été ordonné uniquement d’appeler à l’Islâm et de transmettre le message seulement[1]

 

Note: [1] Fatâwa ’Oulémâ al-Balad al-Harâm, p.104     Source :   http://www.manhajulhaqq.com  

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Actualités
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 13:36

corannn.JPGQuestion : 

 

Si Allah accorde à quelqu’un d’étudier les sciences religieuses et qu’ensuite il revient dans son pays, comment doit-il commencer sa da’wah ?

 

Réponse : 

 

Le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit à Abû Mûsâ Al-Ash’ârî et Mu’âdh ibn Jabal :

 

« Annoncez la bonne nouvelle et ne faites pas fuir, facilitez et ne rendez pas difficile, unissez-vous et ne divergez pas »,

 

il dit aussi :

 

« Vous n’avez été envoyé que pour faciliter, pas pour rendre difficile »

(Al-Bukhârî et Muslim)

 

Et le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit :

 

« Cette religion est facile »

 

Je veux de toi que tu sois intelligent, s’ils te disent : les wahabites ne font pas de rappel d’Allah et empêchent les gens de le faire, et ils le diront si tu dis aux soufis : n’aboyez pas comme des chiens ou ne brayez pas comme des ânes (car ils ont des formules de dhikr innovée remplies de polythéisme et d’innovations), je veux que tu fasses un sermon sur les vertus du rappel légal.

 

Ils disent aussi : les wahabites ne prient pas sur le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam), alors je veux de toi que tu fasses un sermon sur les vertus de la prière sur le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam).

 

Ils disent : les wahabites n’aiment pas la famille du Prophète (salallahu’ alayhi wasalam), alors je veux de toi que tu fasses un sermon sur les vertus de la famille du Prophète (salallahu’ alayhi wasalam).

 

Ils disent que les wahabites travaillent pour le gouvernement, je veux alors que tu montres clairement ta da’wah, que tu n’appelles que vers le Livre d’Allah et la sunna de Son Prophète (salallahu’ alayhi wasalam).

 

C’est de cette manière que tu vas améliorer la situation, afin qu’on ne t’attribue pas des choses dont tu es innocent.

 

Si tu fais cela, tu les frapperas avec un fouet.

 

Un jour le frère Muhammad Jumaydah a rencontré le responsable de la police à Sa’dah et celui-ci lui a dit :

 

« Je vais provoquer des heurts entre Muqbil et les habitants de Sa’dah, car ce sont des chiites ».

 

Le frère Muhammad lui a répondu : « Tu ne le pourras pas ».

 

Regardez (le comportement de ce policier), au contraire le responsable doit être comme un père : miséricordieux, soucieux du bien être des gens, alors que ce traître veut monter les gens les uns contre les autres.

 

Si tu as des enfants et que l’un d’entre eux fait des erreurs, vas-tu dire : je vais les monter les uns contre les autres afin d’avoir la paix ?!

 

La louange est à Allah, nous avons beaucoup de sermons sur les vertus de la famille du Prophète ( salallahu’ alayhi wasalam).

 

Ne sois pas l’instrument d’untel ou d’untel et si tu vois qu’ils veulent t’utiliser contre les frères musulmans alors prend un peu de recul et garde le silence, tu resteras dans le bien, si tu te tais et ne t’occupes que de la science bénéfique tu seras dans le bien, et si tu avertis contre le faux et ses gens, tu seras dans le bien.

 

Commence par enseigner le Coran et quelques courts hadiths aux enfants, comme :

 

«  Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne »

 

ou

 

« Celui qui rompt son serment n’est pas des nôtres »

 

ou

 

« Celui qui croit en Allah et au Jour Dernier qu’il dise du bien ou qu’il se taise »

 

ou

 

« Jibrîl n’a cessé de me rappeler le bon comportement avec le voisin, au point que j’ai cru qu’il allait avoir une part d’héritage »

 

ou

 

« Le fort n’est pas le plus fort dans le combat, mais le fort est celui qui domine sa colère ».

 

Il faut leur apprendre ces hadiths qui restent gravés dans la mémoire, ou d’autres hadiths comme ce qu’a dit le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) à ‘Alî ibn Aî tâlib :

 

« Ne laisse pas une tombe surélevée sans la niveler et ne laisse pas une image sans la déchirer ».

 

Tu ne sais pas, avec l’aide d’Allah il se peut que tu éduques un groupe qui te suivra doucement, et je te conseille d’aller doucement.

 

Si tu vois que tes ennemis se mettent en colère, alors attends un peu, car leur colère est comme l’eau qui déborde, mais toi ta da’wah continuera.


Après quelques temps passés parmi eux, sans que nous le sachions, notre compagnon a rasé sa barbe, il fume et s’est décomposé : « Qu’est-ce que tu as ? »

il dit : « par Allah, ils ne m’ont pas répondu, j’ai parlé avec eux, ils m’ont suivi mais n’ont pas accepté ».

 

Il t’es obligatoire de patienter :

 

«  Ô vous les croyants ! Patientez et enjoignez-vous la patience, luttez constamment et craignez Allah afin que vous réussissiez ».

 

Ainsi, il se peut que tu arrives dans un assise et qu’on te dise : « Bienvenue, quel est ton avis sur Mu’awiyah ? »

 

Ce qu’ils veulent c’est te faire perdre ton temps, et ils ont des sujets bien plus grave encore que de critiquer Mu’awiyah : se frotter de la terre des morts, insulter le compagnons…

 

Ou alors ils te demandent : quel est ton avis sur le qat (drogue très répandue au Yémen) ?

 

Afin de te faire perdre ton temps à savoir si cela est licite ou illicite.

 

Toi, si tu parles, tu dois le faire dans les sujets qui sont profitables, clairs comme le fait de se frotter sur la terre des morts ou de les invoquer, l’alliance avec les musulmans et le désaveu des mécréants.

 

Je te conseille d’aller doucement, le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) est resté 13 ans à la Mecque et deux ans à Médine avant qu’on le lui permette de jihad 

 

« On a permis à ceux qui sont attaqués de se défendre, car ils ont subit une injustice et Allah est certes capable de les secourir ».

 

Ne dis donc pas : si je patiente sur ce point cela sera une défaite pour la da’wah.

 

Non, je veux que tu attendes et attendes, n’engage pas la da’wah dans le combat, ne suis pas tes passions car ce sont peut être elles qui veulent gagner. 

 

Ghâratul-Ashritah 2/378
copié de salafs.com

 Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Science
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 14:31

2925844341 1 5
Dire "Al-Basmala" (بسم الله الرحمن الرحيم - Au nom d'Allah) lors du démarrage de récitation du coran à partir du milieu d'une sourate

Question 3 :
 


Celui qui commence la lecture au milieu d'une sourate doit-il prononcer Bismillah ou bien prononcer 'A`oudho-Billahî Mîna Ach-Chaytân-ir-Radjîm (je cherche refuge auprès d'Allah contre Satan le lapidé) uniquement ?
 
Réponse 3 :
 
Celui qui entame la lecture au milieu d'une sourate prononce :
 
d'abord Al 'Isti`âdha (rechercher refuge auprès d'Allah contre Satan),

puis entame la lecture sans dire Bismillah, selon cette parole d'Allah (Exalté Soit-Il) :  
 
"Lorsque tu lis le Coran, demande la protection d’Allah contre le Diable banni."
 

Quant à celui qui entame la lecture au début d'une sourate :
 
celui-ci prononce d'abord Al 'Isti`âdha,

puis Al Basmala (dire: "Bismillah Ar-Rahman Ar-Rahîm" [Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux]") , à l'exception de sourate At-Tawba pour laquelle il n'est pas légiféré de prononcer Al Basmala.
 
Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.
 
(Numéro de la partie: 3, Numéro de la page: 94)
Troisième question de la Fatwa ( 16499 )
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
copié de alifta.net
Comité permanent [des savants] de l'Ifta

 

http://alhouda.forumactif.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Coran
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 17:26

 


Le Prophète a dit :

 
« Fais partie du bel Islam d'une personne de

delaisser ce qui ne le regarde pas. »


hadith n° 12 des 40 Nawawi, selon par Abou hourayra .

Rapporté par At-Tirmidhi (2317), Ibn Madjah (3976), An-Nawawi l'a déclaré Hassan (bon), et Cheikh Al-Albani l'a déclaré authentique dans Michkât Al-Massâbîh (3839).

1031551276865177-8PTH



Petite biographie de Abou Hourayra :



« Son nom est 'Abdourrahmane Ibn Sakhar. Il est venu à Médine la septième année, alors que le Prophète était à Khaybar. Il l'a alors rejoint et s'est converti et il s'est accroché à lui d'un grand attachement par amour pour la science. C'est pour cela que c'est un des compagnons qui a rapporté le plus de hadith. Il a été rapporté par son intermédiaire 5374 hadiths. Il est mort à Médine, l'année 57, à l'âge de 78 ans, à la fin du califat de Mou'awiya et a été enterré dans le cimetière Al-Baqi'. »


 

 

L'importance de ce hadith :



Abou Dawoud a dit :
« Les fondements de la sounnah sont résumés dans 4 hadiths » Et il cita ce hadith parmi eux.


Parmi les commentaires :



Arrow Cheikh Al 'Abbad a dit dans son commentaire des 40 Nawawi à propos de ce hadith :

« Le sens de ce hadith est que le musulman doit délaisser les paroles et les actes ce qui ne sont pas importants pour lui dans les affaires religieuses et mondaines. Et ce qui est sous entendu, c’est qu’il doit faire des efforts dans ce qui le concerne dans cela (affaires religieuses et mondaines). »

Puis il cite les paroles de l’Imâm Ibn Radjab tirées de son explication des 40 Nawawi puis il dit :

« Parmi les profits tirés de ce hadith :
1- La personne délaisse ce qui ne le concerne pas

2- La personne s’occupe de ce qui le concerne parmi les affaires religieuses et mondaines

3- Il y a, dans le délaissement de ce qui ne le regarde pas, une tranquillité intérieure, une préservation du temps et de l’honneur

4- Il y a des degrés chez les gens dans l’Islam (chez certains il est bon et chez d'autres il n'est pas bon car le Prophète a dit « fait partie du bel Islam »). »



Arrow Et Ibn Radjab dans son commentaire a dit (parmi ce qu'il a dit) :

« Et ce qui est voulu, ce n'est pas de délaisser ce qui ne le regarde pas en fonction de ses passions et de ce que son neufss veut, mais en fonction de la législation Islamique. Et c'est pour cela que cela fait partie du bel Islam. Donc, l'Islam de la personne sera bon s'il délaisse les paroles et les actes qui ne le regardent pas dans l'Islam. Et l'Islam implique d'accomplir les actes obligatoires, comme il a précédé dans l'explication du hadith de Djibril . Et certes, fait partie de l'Islam complet et loué le délaissement des interdits, comme il a dit :
« Le musulman est celui dont les musulmans sont à l'abri de sa langue et sa main. »

Et si l'Islam est bon, il implique de délaisser tout ce qui ne nous concerne pas parmi les interdits, les ambiguïtés, les choses détestables et ce qui est futile parmi les choses permises dont la personne n'a pas besoin. »

 

 

Source: http://fourqane.fr/forum/viewtopic.php?t=1229

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Le comportement
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 12:42

hebergeur d'image

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Autres
commenter cet article

Présentation

  • : la-ilaha-illallah
  • la-ilaha-illallah
  • : Al-Awzâ’î a dit : « Patiente sur la Sunna, arrête-toi là où les gens se sont arrêtés, dis ce qu’ils ont dit, abstiens-toi de ce dont ils se sont abstenus, et suis la voie de tes pieux prédécesseurs, car ce qui leur a suffit te suffira. » [Al-Lâlakâ’î dans Sharh Usûl Al-Ictiqâd (315)] (( Si vous remarquez des erreurs, veuillez m'en avertir barakallahou fikom ))
  • Contact

Heure

Rechercher

Calendrier

Texte Libre