Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 21:29

L'Islam : Religion de tous les Prophètes

IslamHouse

chaine.jpg

Il convient de savoir ce que signifie le mot " Islam ". L'Islam n'est pas dérivé du nom d'une personne comme dans le cas du christianisme qui tire son nom de Jésus-Christ, du bouddhisme d'après Gotama Buddha, du confucianisme d'après Confucius, ou du marxisme d'après Karl Marx. L 'Islam n'est pas non plus nommé d'après une tribu comme le Judaïsme qui tire son origine de la tribu de Juda ou de l'indouisme d'après les Hindous. L'Islam est la religion véridique de Dieu Tout-Puissant (en arabe : Allah ) , et en tant que tel, son nom ( l'Islam ) représente le principe même de la religion de Dieu : La totale soumission à la volonté de Dieu.    

Le mot arabe " Islam " signifie soumission ou reddition de sa volonté au Seul et Unique Dieu digne de culte. Et quiconque se soumet à la volonté de Dieu est appelé "musulman" (" soumis " en arabe). Le mot "Islam" en arabe possède également le sens de "paix", qui est la conséquence normale de la soumission totale à la volonté de Dieu. Ainsi, l'islam n'est pas une nouvelle religion apportée au septième siècle en Arabie par le Prophète Muhammad sallalhu ayleihi wa salam, mais seulement la vraie religion de Dieu  sous sa forme finale. L'islam est la religion qui a été transmise a Adam, premier homme et premier prophète de Dieu, et ce fut la religion de tous les prophètes envoyés par Dieu à l’humanité. Le nom de la religion - Islam - n'a pas été décidé par des générations postérieures à son avènement. Il a été choisie par Dieu lui-même et clairement mentionné dans Sa révélation finale destinée aux hommes . Dans cette révélation divine, le Coran; Dieu Tout-Puissant énonce ce qui suit :

[Et Quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agréée , et il sera , dans l'au-delà , parmi les perdants] (Sourate 3, Verset 85)             

[Abraham n’était ni juif ni chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (musulman). Et il n'était point du nombre des polythéistes] (Sourate 3 , Verset 67)

Nulle part dans la Bible vous trouverez Dieu dire aux disciples de Moise ou à leurs descendants que leur religion est le Judaïsme, ni à ceux qui ont suivi le Christ que leur religion est le christianisme . Quant à la religion de ceux deux nobles prophètes, elle est définie par ce qu'ils ont enseigné à leurs disciples. Comme tous les prophètes avant eux , ils ont appelé leur peuple à se soumettre à la volonté du Dieu Tout-puissant (qui est la signification de l'Islam) ; et les ont mis en garde contre les fausses divinités .

La soumission à la volonté de Dieu représente l'essence du culte, le message de base de la religion divine de Dieu , l'Islam, est l'adoration exclusive de Dieu , et le rejet de tout culte voué à autre que Lui , que ce soit une personne , un lieu ou autres . Toute chose en dehors de Dieu, le Créateur, est Sa création ; donc, on peut affirmer que l'Islam , en substance appelle l'homme à rejeter tout culte de la création et l'invite à adorer son Créateur exclusivement .

Dieu est le Seul digne d'adoration et c'est par Sa Volonté seulement que les prières sont exaucées . Les prières vouées par adoration à Jésus, à Buccha, à Krishna, ou même à Muhammad , ne sont pas exaucées par ceux-ci , car attribuer le bien et repousser le mal font partie des attributions de Dieu Seul . D'autre part , Jésus n'a jamais incité ses disciples à l'adorer , mais plutôt à adorer Dieu l'Unique sans associés , comme le Coran l'énonce :

[( Rappelle-leur ) le moment ou Allah dira : " Ô Jésus , fils de Marie , est-ce toi qui as dit aux gens : " Prenez-moi , ainsi que ma mère , comme divinités en dehors d'Allah ? " Il dira : " Gloire et pureté à Toi ! Il ne m'appartient pas de déclarer ce que ne n'ai pas le droit de dire ! Si je l'avais dit , Tu l'aurais su , certes . Tu sais ce qu'il y a en moi , et je ne sais pas ce qu'il y a en Toi . Tu es en vérité , le grand Connaisseur de tout de tout ce qui est inconnu] (Sourate 5 , Verset 116)

Il est à noter que le message de base de l'Islam est que Dieu est distinct et différent de Sa création. Dieu le Tout-Puissant n'est pas Sa création ou une partie d’elle. Sa création n'est pas non plus Lui ou une partie de Lui . Ceci pourrait sembler évident, mais le culte de la création au lieu du Créateur par l'homme est largement dû à l'ignorance de ce concept de base .

La Croyance erronée que l'essence de Dieu est partout dans sa création , ou que son Être est présent dans quelques aspects de sa création , sert de justification du culte de la création . Un tel culte peut s'appeler le culte de Dieu à travers Sa création . Cependant , le message de l'Islam, commun à tous les prophètes de Dieu , est d'adorer Dieu Seul , et d'éviter tout culte voué à sa création , de façon directe ou indirecte . Dans le Coran , Dieu Tout-Puissant dit clairement :

[Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager , [pour leur dire ] : " Adorez Allah et écartez vous du Taghout (faux Dieu ) "] (Sourate 16 , Verset 36)

Lorsque l'on demande à une personne pourquoi se prosterne-t-elle devant les idoles créées par les hommes ? La réponse inchangée est qu'elle n'adore pas réellement l'image en pierre, mais Dieu qui est présent dans cette idole . En effet , ils affirment que l'idole en pierre est seulement un point focal pour l'essence de Dieu et n'est pas Dieu en soi !

Ceux qui se sont eux-mêmes proclamés être une divinité, durant les siècles précédents , ont souvent basé leurs proclamations sur la croyance erronée que Dieu est présent en l'homme . Ils ont simplement dû affirmer que bien que Dieu ( selon leur fausse croyance ) soit en chacun de nous ,il est plus présent en eux que dans le reste des gens . Par conséquent , ils ont proclamé que nous devrions soumettre notre volonté à eux et les adorer , car ils sont Dieu incarné en leur personne ou Dieu " concentré " en leur personne . De même , ceux qui ont attesté la divinité de certaines personnes après que celle-ci soient décédées , ont trouvé un terrain fertile pour semer cette fausse croyance chez les gens qui acceptaient l'idée de la présence de Dieu en l'homme .

Cependant , celui qui a saisi le message de base de l'Islam et ses implications ne pourra jamais accepter l'idée d'adorer un autre être humain quelles que soient les circonstances . La religion de Dieu est essentiellement un appel clair au culte du Créateur et le rejet de l'adoration de la création sous n'importe quelle forme . C'est la signification de la devise de l'Islam :

 "La Ilaha Illal-lahou " (il n'y a pas de divinité digne d'être adorée si ce n'est Dieu ).

Celui qui prononce cette formule entre aussitôt au sein de l'Islam et la croyance sincère en ce credo garantit le Paradis. Ainsi , il a été rapporté, que le dernier Prophète de l'Islam a dit : " Celui qui dit : il n'y a pas de divinité digne d'être adorée si ce n'est Dieu et meurt en soutenant ( cette croyance ) entrera au Paradis ". [ Rapporté par Al- Boukhary et Mouslim ]

 

Titre : Le Messager de l’Islam

Editions : Islamhouse

Retranscription : Oum Yassine

Site : www.rappel01.fr

Télécharger le flyer : www.islamhouse.com

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 07:11

 

 

Son amour du bien à tous les hommes y compris ses ennemis :


780.jpg


Aïcha-qu‘Allah soit satisfait d’elle-, épouse du Prophète (salallah’alayhi wa salam) a raconté qu’elle lui dit : « Y eut-il jamais pour toi journée plus pénible que celle de la bataille d’Ohod.- Certes, répondit-il, j’ai eu bien à souffrir de tes compatriotes, mais ce qui fut plus pénible de leur part, ce fut l’affaire d’al-Aqaba, lorsque, à l’exposé de mes demandes, Ibn Abdil Yalil ibn Abdul Kolal répondit par un refus catégorique. Je m’en retournai ne sachant trop où diriger mes pas, et ne recouvrai mes esprits qu’arrivé à Qarn-et-Tsa’âlib ; et alors, levant la tête, voilà que je vis un nuage qui me couvrait de son ombre, et, l’ayant considéré, voila que dedans j’aperçus Gabriel. Il m’appela et me dit : « Allah a bien entendu les propos de tes compatriotes, et les réponses qu’ils t’ont faites. Il a envoyé vers toi l’ange des montagnes pour que tu lui donnes au sujet de ces infidèles, quelque ordre qu’il te plaira ». Et l’ange des montagnes, m’ayant appelé, me salua, me répéta ce qu’avait dit Gabriel et ajouta : « Que veux-tu ? Désires-tu que je fasse se replier sur eux les deux rocailleuses (1)? Non, répondis-je, car de leurs flancs, j’espère qu’Allah fera sortir des fidèles qui L’adorent seul, sans lui donner d’associés ». (Al Bukhari)

 

1) الأخشبان , nom sous lequel on désigne à la fois les deux montagnes qui dominent la Mecque, à savoir les monts Abou-Qobaïs et El-Ahmar.

 

Titre : Muhammad le Messager d’Allah

Auteur : Abdou-Rahman Ach-Cheiha

Page : 46-47

Edition : Assia

Retranscrit par : oumomeya

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 08:20

Les signes de ceux qui sont sincères

 photo-1--copie-1.JPG


Parmi les signes de celui qui est sincère et véridique ce qui suit :

 

- Il doit aimer la religion et s’appliquer à recommander la vérité et à endurer les difficultés. Et, si on lui propose de choisir entre deux choses : une pour la cause d’Allah (‘azza wa jal) et une autre relavant des affaires de ce bas monde ; il  choisira celle qui lui procurera la récompense d’Allah (‘azza wa jal). Il la préférera à la vie présente parce qu’elle est éphémère alors que la vie dernière est éternelle. Il sait bien que la dernière est meilleure.

 

Dans ce sens, Allah (‘azza wa jall) dit :

Le sens du verset :

 

« La vie dernière t’est, certes, meilleure que la vie présente » (ed-Dhouha, le Jour Montant : 4)

 

Il dit également :

Le sens du verset :

 

« … alors que l’au-delà est meilleur est plus durable » (El-A’lâ, Le Très Haut : 17)

 

Comme Il énonce aussi :

Le sens du verset :

 

« Dis : « La jouissance d’ici-bas est éphémère, mais la vie future est meilleure pour quiconque craint pieusement (Allah) » (En-Nissâ, Les Femmes : 77)

 

- Il accepte la parole de vérité, qu’elle soit en sa faveur ou contre lui. A l’opposé, il se me en colère à cause d’une parole injuste qu’elle soit pour ou contre lui. Il n’agit pas dans l’intérêt de se satisfaire soi-m^me, mais de satisfaire, plutôt, son Seigneur (‘azza wa jall). Même s’il risque que les gens s’indignent contre lui, perd leur estime et sa valeur se réduit à leurs yeux. Cela dans le but d’améliorer la relation qu’entretient son cœur à l’égard d’Allah (‘azza wa jall). En effet. « La rétribution est proportionnée à l’action », et : « Celui ayant une mauvaise intention sera traité à l’opoposé de son intention ».

 

Le Prophète (sallallah’alayhi wa salam) dit : « Quiconque recherchant l’agrément d’Allah même si en soulevant la colère des gens ; Allah le protègera des gens. Et quiconque mettant en courroux Allah afin de satisfaire les gens, Allah l’abandonnera alors aux gens » (1)

 

Ibn El-Qayyim (rahimahoullah) a dit : « Comme celui qui fait parade de ce qu’il ne détient pas n’est pas sincère, il montre aux gens une chose tout en dissimulant ce qui s’y oppose : Allah l’a traité donc à l’encontre de sa visée. Certes, le fait de punir par le contraire du (mauvais) dessein de l’homme est une chose établie par la religion et le destin. Tandis que la personne qui est sincère se réjouira tôt, en guise de récompense, de l’amour et l’estime des gens, celle qui se pare de choses qu’elle n’a pas sera châtiée par l’avilissement des gens ; car elle s’est avilie intérieurement auprès d’Allah. Les Noms sublimes et les Attributs suprêmes d’Allah ainsi que sa sagesse de Son décret imposent cette conséquence.(2)

 

- Il déteste que quelqu’un soit au courant des bonnes œuvres qu’il fait, où qu’elles lui soient attribuées. Ech-Châfi’i (rahimahoullah) a dit : « J’aurais aimé que les gens apprennent le savoir sans qu’ils m’attribuent aucune lettre » (3).

 

- Il voudra aussi -dans le domaine de l’enseignement du bien et l’émission de fatwas suivant la vérité- que cette tâche soit prise en charge par autrui. Mais s’il se trouve contraint à le faire, il s’appliquerait à observer la vérité, tout en détournant le dos aux avidités de l’âme et en s’élevant au-dessus de la passion et de ses emprises.

 

- S’il entre dans un débat avec quelqu’un, il ne tenterait pas de le vaincre en usant des ambiguïtés et des arguments faux. Il sait bien  que cela ne fait partie ni de la piété ni de la sincérité. Le Prophète (salallah’alayhi wa salam) dit : «  Quiconque dispute (dans une affaire) de faux, tout en ayant connaissance, demeure exposé au courroux d’Allah jusqu’à ce qu’il en cesse » (4).

 

- Il désirera plutôt qu’Allah (azza wa jall) révèle la vérité du côté de son adversaire. Ech-Châfi’i (rahimahoullah) a dit : " Je n’ai jamais tenu un débat avec quelqu’un sans que j’aime qu’il soit assisté et bien guidé (par Allah). Et je n’ai jamais polémiqué avec une personne sans que je sois indifférent au fait qu’Allah révèle la vérité sur ma langue ou sur la sienne ». (5)

 

______________________________________

1) Rapporté par Ibn Hibbâne, chapitre de la »gouvernance » (hadith 1541), concernant celui qui recherche l’agrément d’Allah même en soulevant la colère des gens et par El-Baghawi dans Charh Es-Sounna, chapitre de « L’adoucissement des cœurs » (14/412), concernant le verset suivant :

le sens du verset : « Et ne craignez pas les gens mais craignez Moi » (el-Mâ’ida, la table servie : 44), d’après ‘Â’icha (qu’Allah l agrée). Ce hadith est jugé authentique par El-Albâni dans Es-Silsila Es-Sahîha (5/392), (hadith 2311).

 

2) Voir : I’lâm El-Mouwaqqi’îne d’IBN El-Qayyim (2/180).

 

3) Voir : Hilyat El-Awiliyâ d’El-Asfahâni (9/88), El-Ihyâ d’El-Ghazzâli (1/26), Sifat Es-Safwa d’ibn El-Djawzi (2/251)  et Djâmi’ El-‘Ouloûm Wal-Hikam d’Ibn Radjab (I/23).

 

4) Rapporté par Abou Dâwoûd, chapitre des « Sentences » (4/23)), concernant celui qui supporte quelqu’un dans un débat sans qu’il sache le sujet de divergence, par El-Hâkim dans El-Moustadrak (2/27), par El-Bayhaqi dans Es-Sounnane El-koubra (6/82) et dans Chou’ab El-Îmâne (5/304) et par Ahmad sans El-Mousnad (2/70), d’après ‘Abd Allâh Ibn’Omar (qu’Allah l’agrée). Ce hadith est jugé authentique par El-Albâni dans Es-Silsila Es-Sahîha (I/2/178) (hadith 438) et dans Shîh Sounane Abi Dâwoûd (2/396) (hadith 3597)

 

5) Voir : Hilyat El-Awliyâ’ d’El-Asfahâni (9/88), El-Ihyâ’ d’El-Ghazzâli (I/26), sifat Es-safwa d’ibn El-Djawzi (2/51) et Faydh El-Qadîr d’El-Manâwi (3/90).

 

Titre: Collection des Séries de Recommandations Salafies I

Auteur: Le Docteur Mohamed Ali Ferkous 
Pages: 262-265  

Edition: La Certitude
Retranscription: Oumomeya

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 13:43

brume_montagne_lueurs_du_jour_naissant.jpg


La valeur, la grandeur et la force d’incidence du Coran sont telles que, si on l’avait fait descendre sur une montagne douée de raison, à l’instar des humains, tu l’aurais vue-en dépit de son extrême dureté et solidité- se soumettre et se fissurer par crainte d’Allah. Comme Allah le Très Haut dit :

 

« Si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, tu l’aurais vu s’humilier et se fendre par crainte d’Allah » (al-Hashr, 21).

 

C’est-à-dire que la montagne aurait écouté les avertissements, et ses rochers se seraient fissurés tant elle aurait été ébranlée par la crainte d’Allah.

 

La soumission (khushu’) : C’est le fait de courber la tête et de s’incliner. C’est-à-dire, que tu la verrais poser son sommet sur le sol.

 

La fissuration : C’est le fait de se fendre. C’est-à-dire qu’elle tremblerait et se fendrait par crainte d’Allah le Très Haut. (Al-Tahrir wa al-tanwir, 28/104)

 

Comment se fait-il que vos cœurs ne se soumettent, ni se fendent par crainte d’Allah, alors que vous avez compris l’injonction d’Allah et que vous avez réfléchi sur Son Livre ? (Tafsir ibn kathir, 4/343-344)

 

L’intention, en produisant un signe, est de faire ressortir la grandeur du Noble Coran ; d’inciter à la méditation de ses sublimes exhortations, car personne n’a d’excuse à ce sujet pour ne pas s’acquitter du droit d’Allah le Très Haut en exaltant Son Livre et admonestant celui qui ne respecte pas ce Sublime Coran.

 

Titre: La Grandeur du Noble Coran
Auteur: Mahmud ibn Ahmad ibn Salih al-Dowsary
Pages: Page 35-36
Edition: daroussalam
Retranscription: Oumomeya

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 19:00
Apprend moi un acte qui va me rapprocher du paradis et va m'éloigner du feu
 
Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Dhar (qu'Allah l'agrée), j'ai dit: Ô Messager d'Allah, apprend moi un acte qui va me rapprocher du paradis et va m'éloigner du feu. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Lorsque tu fais un péché fais ensuite une bonne action car elle compte 10 fois » J'ai dit: Ô Messager d'Allah est ce que - La Ilaha Illa Allah - fait partie des bonnes actions? Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Oui, elle est la meilleure des bonnes actions ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1373)
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 16:18
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 10:05

Bismillah 1Celui qui ne vise que l'au-delà,

Allah -`azza wa jall- lui suffit 

Ibn al Qayyim 

 

Si le serviteur se couche et se lève en ne visant qu'Allah -`azza wa jall-, Celui-ci se chargera alors de pourvoir à tous ses besoins, portera pour lui tout ce qui le préoccupe, réservera son cœur à Son amour, sa langue à Son rappel, et ses membres à Son obéissance.


Mais s'il il se couche et se lève en ne pensant qu'à la vie d'ici bas, Allah -`azza wa jall- le chargera de tous les soucis, angoisses et malheurs de cette vie. Il le confiera à lui-même, occupera son cœur par l'amour des gens au lieu de Son amour, sa langue au rappel des gens au lieu de Son rappel, ses membres par les affaires des gens au lieu de Son obéissance. [Cet homme] travaillera donc comme une bête pour autre qu'Allah -`azza wa jall-, comme le soufflet de forge qui se gonfle puis expire tout ce qui se trouve en lui pour servir autrui. Ainsi, toute personne qui s'écarte de la servitude d'Allah, de Son obéissance et de Son amour, sera soumise à la servitude des créatures, leur amour et leur service.


Allah -`azza wa jall- dit :

{Et quiconque s'écarte du rappel du Tout Miséricordieux, Nous lui désignons un diable qui devient son compagnon inséparable.} [1]

Sufyan ibn `Uyaynah a dit : « Vous ne citerez aucun proverbe connu des arabes, sans que je ne vous en cite un exemple dans le Coran. » Un homme lui dit : « Et où est dans le Coran le proverbe : Donne à ton frère une datte, et s'il refuse, donne-lui une braise ? » Il répondit : « Dans Sa Parole : « Et quiconque s'écarte du rappel du Tout Miséricordieux, Nous lui désignons un diable qui devient son compagnon inséparable » ».

[1] Sourate Az-Zukhrûf, v.36.

 

Titre: Al-Fawâ'id - Les Méditations

Auteurs: Ibn al Qayyim

Pages:184-185

Edition: TAWBAH

Retranscription: Umm Sâlih

http://www.rappel01.fr/

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 06:14

photo-fleur-fanee

 

Combien y a –t-il de sortes d’hypocrisie ?

 

Il y a deux sortes d’hypocrisie :

 

1) L’hypocrisie liée à la croyance (c’est l’hypocrisie majeure) : elle consiste à ce qu’un individu est croyant en apparence bien qu’il soit mécréant au fond de lui-même. Cette catégorie d’hypocrisie exclut de la religion islamique. Si un tel individu meurt sur cette voie, il mourra dans la mécréance. Allah عزّ و جل  dit : « Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu » (An-Nissâ, 145).

 

Parmi les attributs qui caractérisent : Ils cherchent à tromper Allah et les croyants, se moquent des croyants, aident les mécréants contre les croyants et cherchent par leurs bonnes œuvres un profit ici-bas.

 

2) L’hypocrisie dans les actes (l’hypocrisie mineure) : elle n’exclue pas celui qui en est coupable de l’Islam ; toutefois, s’il ne se repent pas de cette pratique, elle risque de le conduire à l’hypocrisie majeure.

 

Elle a des signes distinctifs parmi lesquels : quand l’hypocrite parle, il ment ; s’il fait une promesse, il ne la tient pas ; lorsqu’il discute, il est de mauvaise foi ; lorsqu’il prend un engagement, il ne le respecte pas ; lorsqu’on lui fait confiance, il trahit.

 

Chers frères et sœurs musulmans, prenez garde d’avoir l’un de ces signes distinctifs, faites donc votre examen de conscience !

 

 

 

Le musulman est-il obligé d’avoir peur de l’hypocrisie ?

 

Oui, les compagnons avaient peur de l’hypocrisie dans leurs actes. Ibn Abî Moulaykah –qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit : « J’ai connu trente des compagnons du Prophète (صلى الله عليه و سلم) qui tous, sans exception, craignaient l’hypocrisie pour leur propre personne… ». Ibrahim At-Taïmy disait : « Jamais je n’ai confronté ce que je disais avec ce que je pratiquais sans redouter d’être un menteur » ; Al Hassan Al Basry disait : « Ne la redoute (l’hypocrisie) que le vrai croyant ; seul l’hypocrite se croit à l’abri de ce danger. » Omar – qu’Allah l’agrée- dit à Houdhaïfa – qu’Allah l’agrée- : « Je te le demande au nom d’Allah, dis-moi si le Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) a cité mon nom parmi eux (c’est-à-dire parmi les hypocrites) ? » « Non » répondit-il « Et après toi, je ne ferai plus jamais l’éloge de quelqu’un. »

 

Référence : L’interprétation du sens des versets du dernier dixième du noble Coran suivie de quelques enseignements indispensables à tout musulman. Page 80-81 ISBN : 9960-9420-6-6  www.tafseer.info

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 06:28

masjidd.jpg

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Voyez-vous si l'un de vous avait devant sa porte un fleuve et qu'il s'y baigne 5 fois par jour, resterait-il une quelconque saleté? ». Ils ont dit: Il ne va rester aucune saleté. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit alors: « Ceci est l'exemple des 5 prières par lesquelles Allah efface les péchés ».
(Rapporté par Boukhari n°528 et Mouslim n°667)

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 15:54

eau

Il y a plusieurs moments où l'exaucement de l'invocation est propice et parmi eux lorsqu'il pleut.

Selon Sahl Ibn Sa'd (radhia Allâhou anhou), le Messager d'Allah a dit : "Il y a deux choses qui ne sont guère, ou du moins très rarement rejetées : l'invocation au moment de l'appel (du muezzin) et l'invocation sous la pluie." (rapporté par Al Hakim et Abou Dawoud) authentifié par cheikh al Albany rahimahollah

authentifié par cheikh al Albany rahimahollah. al Hakim 2.114 et abu Dawud 3540


http://forum-alminhadj.com/viewtopic.php?f=10&t=4130&hilit=PLUIE

 

http://alhouda.forumactif.com

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : la-ilaha-illallah
  • : Al-Awzâ’î a dit : « Patiente sur la Sunna, arrête-toi là où les gens se sont arrêtés, dis ce qu’ils ont dit, abstiens-toi de ce dont ils se sont abstenus, et suis la voie de tes pieux prédécesseurs, car ce qui leur a suffit te suffira. » [Al-Lâlakâ’î dans Sharh Usûl Al-Ictiqâd (315)] (( Si vous remarquez des erreurs, veuillez m'en avertir barakallahou fikom ))
  • Contact

Heure

Rechercher

Calendrier

Texte Libre