Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 13:14

2--------.jpgAu nom d’Allah, l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

 

Les règles de l’Aïd

et ses bienséances

La fête des musulmans 

 

 

Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — a dit : « Toute nation a ses festivités et voici les vôtres. » Ici, le prophète indique que les deux Aïd sont des fêtes spécifiques aux musulmans.

         Les musulmans n’ont pas de festivité à l’exception de l’Aïd al-Fitr et l’Aid al-Adhâ. Anas (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le Messager d’Allah (paix et bénédictions sur lui) vint à Médine alors que les habitants de cette cité avaient deux fêtes. Durant ces deux jours, des défilés et des festivités avaient lieu. Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) interrogea les Ansâr (les musulmans de Médine) à ce propos. Ils lui répondirent qu’avant l’Islam, ils avaient l’habitude d’organiser des défilés durant ces deux jours de fête. Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) leur dit : « À la place de ces deux jours, Allah vous a choisi deux autres jours qui sont meilleurs, ceux de l’Aïd al-fitr et de l’Aïd al-Adhâ. » » (Rapporté par Abû Dâwûd, 1134)

 
        Ces deux fêtes font partie des bienfaits d’Allah pour lesquels nous devons faire preuve de considération et dont nous devons comprendre le sens. Nous allons à présent évoquer les règles du jour de l’Aïd et ses bienséances.

 

Les règles du jour de l’Aïd 

 

1.      L’interdiction du jeûne : Il est interdit de jeûner le jour de l’Aïd selon le hadith d’Abû Sa’îd Al-Khudrî (qu’Allâh l’agrée) dans lequel il rapporte que le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a interdit de jeûner le jour de la rupture du jeûne et le jour de l’al-Adhâ (fête du sacrifice). (Rapporté par Muslim, 827)

 

2.      Assister à la prière de l’Aïd : certains savants sont d’avis que la prière de l’Aïd est obligatoire. Ceci est l’opinion des savants hanafites et de cheikh Al-Islâm Ibn Taymiyah. D’autres savants disent qu’elle est si une partie suffisante de la communauté s’en acquitte, l’autre partie de la communauté en est déchargée. Ceci est l’opinion des savants hanbalites. Un troisième groupe de savants est d’avis que la prière de l’Aïd est une sunna fortement recommandée. Ceci est l’opinion des Malékites et des Chaféites.

3.      Accomplir des prières surérogatoires : il n’y a pas de prières surérogatoires à accomplir avant ni après la prière de l’Aïd. Ibn ‘Abbâs (qu’Allah l’agrée) a rapporté que le Prophète (paix et bénédictions sur lui) avait l’habitude de sortir le jour de l’Aïd et de faire deux cycles de prière sans les faire précéder ni suivre d’aucune autre prière. Ceci s’applique lorsque la prière est effectuée à l’extérieur. Cependant, si la prière de l’Aïd est effectuée dans une mosquée, il faut accomplir la prière de salutation de la mosquée.

 

4.      Les femmes assistent à la prière de l’Aïd : selon la sunna du Prophète (paix et bénédictions sur lui) tout le monde doit assister à la prière de l’Aïd et se comporter avec droiture et piété. La femme indisposée ne doit pas négliger le rappel d’Allah ni fuir les lieux où l’on se rassemble pour rechercher la science et évoquer Allah, à l’exception des mosquées. Les femmes, bien entendu, ne doivent pas sortir sans leur hidjab (voile).

 

 

Les bienséances de l’Aïd

 

 

1.      Prendre un bain rituel (le Ghousl) : une des bonnes manières qu’il convient de respecter lors du jour de l’Aïd est de prendre un bain rituel avant de se rendre à la prière. On rapporte que Sa’îd Ibn Jubayr a dit : « Trois choses sont recommandées le jour de l’Aïd : la marche (vers le lieu de prière), prendre un bain rituel et manger quelque chose avant de sortir (s’il s’agit de l’Aïd al-Fitr). »

 

 

2.      Manger avant de sortir : il ne faut pas se rendre au lieu de prière le jour de l’Aïd al-Fitr sans avoir mangé quelques dattes. Le hadith rapporté par Al-Bukhârî selon Anas Ibn Mâlik stipule : « Le Messager de Dieu (paix et bénédictions sur lui) ne sortait jamais le matin de l’Aïd al-Fitr sans avoir mangé quelques dattes et il en mangeait un nombre impair. » En ce qui concerne l’Aïd al-Adhâ, il est recommandé de ne pas manger avant la fin de la prière lorsqu’il s’agit de manger la viande du sacrifice.

 

 

3.  Le takbîr[1] le jour de l’Aid : C’est un des plus importants actes recommandés de ce jour. Ad-Dâraqutnî et d’autres ont rapporté que lorsqu’Ibn ’Umar (qu’Allâh l’agrée) sortait le jour de l’Aïd al-Fitr ou de l’Aïd al-Adhâ, il s’appliquait à faire le takbir tout le long du chemin vers le lieu de prière et il continuait jusqu’à l’arrivée de l’imam.

 

4.      Se féliciter mutuellement : les musulmans pourront échanger leurs vœux et peu importe la forme. Ils peuvent, par exemple, dire « Taqabbal-Allâhu minnâ wa minkum » (qu’Allâh agrée nos bonnes actions et les vôtres). Jubayr Ibn Nufayr a dit : « Au temps du Prophète (paix et bénédictions sur lui) lorsque les musulmans se rencontraient le jour de l’Aïd, ils disaient « Taqabbal-Allâhu minnâ wa minka » » (Rapporté par Ibn Hajar).

 

5.      Porter ses plus beaux vêtements : Jâbir (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) avait une cape qu’il portait le jour de l’Aïd et le vendredi. » Al-Bayhaqî a rapporté qu’Ibn ‘Umar portait ses plus beaux vêtements le jour de l’Aïd, les hommes pouvaient alors montrer les plus beaux vêtements qu’ils possédaient lorsqu’ils sortaient pour la prière.

 

6.      Changer de chemin en revenant du lieu de prière[2] : Jâbir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah l’agrée) a rapporté que le Prophète (paix et bénédictions sur lui) empruntait un chemin différent en revenant de la prière de l’Aïd. (Rapporté par Al-Bukhârî).

        
Allâh le Très-Haut sait mieux.

 

 

Votre site  :

 www.islamhouse.com

L’islam à la portée de tous !
Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Autres
commenter cet article
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 19:45

Parole de vérité concernant Sheikh Rabi' ibn Hadi Al Madkhali

Par Cheikh Falah Ismaïl Al Mundakar

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Autres
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 12:42

hebergeur d'image

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Autres
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 07:55
Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Autres
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 08:34

 12808497451.gif 

 

Ibn Al-Qayyim dit : « On compte parmi les fléaux qu’engendrent les péchés : la disparition des bienfaits et l’apparition des malheurs. Ainsi, tout bienfait qui disparaît est dû à un péché commis par le serviteur, et tout malheur qui a lieu est dû à un péché, comme l’a dit ‘Ali ibn Abî Tâlib : « Un malheur ne se produit qu’en raison d’un péché commis, et il ne disparaît que grâce au repentir. » Allah dit :

 

« Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont commis. Et Il pardonne beaucoup. » Sourate Ash-Shûrâ v.30

 

« C’est qu’en effet Allah ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié un peuple avant que celui-ci ne change lui-même. Et Allah entend et sait tout. » Sourate Al-Anfâl v.53

 

Allah nous informe donc qu’Allah n’altère pas un bienfait dont Il a gratifié quelqu’un avant que ce dernier ne change lui-même. Il remplace ainsi l’obéissance à Allah par sa désobéissance, son remerciement par l’ingratitude à Son égard et les causes menant à Sa satisfaction par celles menant à Son courroux. Si donc il change ces choses, Allah changera Ses bienfaits à son égard et c’est là une rétribution juste : « Et Allah n’est pas injuste envers les serviteurs. » Sourate Fussilat v.46

 

Si le serviteur remplace la désobéissance par l’obéissance, Allah remplacera le châtiment par la préservation, et l’humiliation par l’honneur. Allah dit :

 

« En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les (individus qui le composent) ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsqu’Allah veut (infliger) un mal à un peuple, nul ne peut le repousser : ils n’ont en dehors de lui aucun protecteur. » Sourate Ar-Ra’d v.11

 

A ce propos, les vers suivants sont d’une grande pertinence :

 

Si tu jouis d’un bienfait, préserve-le.

En effet, les péchés font disparaître les bienfaits.

Protège ce bienfait par l’obéissance au Seigneur des hommes,

Car le Seigneur des hommes châtie rapidement les désobéissants.

Prends garde à l’injustice autant que tu peux,

Car l’injustice à l’encontre des hommes a de graves conséquences.

Voyage avec ton cœur parmi les créatures,

Pour savoir la destinée de ceux qui ont été injustes.

Leurs demeures vides après qu’ils ont péri

Sont un témoin indiscutable à ce sujet.

Et rien ne leur a été plus néfaste que leur injustice,

ET c’est leur injustice qui les a détruits.

Combien de jardins et de palais ont-ils laissés ?

Et combien d’autres choses plus grandes encore ?

Ils ont été introduits en enfer, et les délices ont disparus.

Quand aux plaisirs passés, ils ont été pour eux comme un mirage. »

 

 

Tirée du livre : Conseils pour la femme musulmane, Umm’Abdillah Al Wadi’iyya, édition : DAR AL MUSLIM, 1428/2007, Lyon. p 415-417

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Autres
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 17:08

route-.JPGQuestion : Pouvez-vous donner un conseil aux musulmans d’Occident en ce qui concerne le fait de se préparer pour la hijra. Car beaucoup pensent qu’ils n’ont pas la possibilité de faire la hijra alors qu’en réalité, ils ne font même pas les causes pour la faire ?

Réponse : Cela est effectivement ce qui se passe. Beaucoup disent qu’ils ne peuvent pas faire la hijra mais cela est en réalité une faiblesse ou une défaillance de leur part. En réalité ils sont capables de la faire, s’ils s’y préparent et font les causes pour l’effectuer.


Les dépenses mensuelles de la plupart de ceux qui résident en Occident se font dans des choses inutiles. Ils dépensent la majorité de leur argent dans des choses superflues desquels ils pourraient se passer ou des excès dans des choses permises. Alors que si l’un d’eux économisait la moitié de ce qu’il dépense, l’autre moitié lui aurait sûrement suffit pour faire la hijra.


Quel est le salaire minimum là-bas ? 1300 ou 1500 euros. Je connais certains frères qui travaillent dans le bâtiment qui gagnent 500 euros par jour. Ce sont vraiment des sommes illusoires ! S’il gagne 1300 euros par mois, il n’est pas obligé de louer une maison à 800 euros٫ il peut louer une petite maison modeste.


Celui qui veut vraiment quitter la terre de mécréance, qui a peur pour ses enfants arrivera à faire la hijra incha Allah. Par contre, s’il dit :


« Incha Allah je vais faire la hijra, je veux la hijra٫ mais cela ne m’a pas encore était facilité » Alors que tous les jours macha Allah, il est dans les cafés٫ voyage souvent, fait de l’excès dans les choses permises. Je connais certains qui dépensent environ trois ou quatre cents euros par mois juste dans des gâteaux ou les choses superficielles. Il se peut que certains dépensent cent ou deux cents euros dans des jus ou des boissons.


Tu es capable d’économiser, pourquoi n’économises-tu pas ?


Économise et met de l’argent de coté de sorte à ce qu’Allah t’aide à faire la hijra. Et il n’est pas obligatoire que tu économises une grosse somme d’argent. Car certaines personnes ont une faiblesse sur ce point.


D’autre que toi, sont partit alors qu’ils n’avaient que très peu d’argent٫ mais ils ont faits les causes. Par exemple ils apprennent une profession avec laquelle il peuvent travailler en pays musulman. Que ce soit professeur٫ mécanicien٫ ingénieur, etc. Peu importe la profession tant qu’elle te permet de rester en terre d’Islam en subvenant à tes besoins et à ceux de ta famille. Si tu peux faire cela, ceci est une manière de faire les causes. On demande à Allah qu’Il les guide tous vers le bien dans leur religion et leur vie d’ici bas.


En réalité٫ la cause de cela est une grande insouciance, ceci est du à l’insouciance. Et là, nous parlons de ceux qui savent que la hijra leur est obligatoire.


Car à cause de la facilité de la vie là-bas et les habitudes qu’ils ont prises٫ il y en a qui se mentent à eux même et disent :


« Untel et untel ont dit que la hijra n’est pas obligatoire de là-bas » Alors que chacun d’entre eux voit de ses propres yeux le grand mal qu’il y a dans le fait qu’il reste en terre de mécréance. Car il n’y pas une personne juste, sincère envers elle-même, quel que soit le niveau de science qu’elle ait atteint, sans qu’elle ne sache que le fait qu’elle reste en terre de mécréance avec sa famille renferme des méfaits énormes, énormes, énormes !


Mais où sont ceux qui sont raisonnables, sincères envers eux même ?


Tel est la question. Car celui qui est sincère envers lui-même ne peut pas agréer de rester avec sa famille en terre de mécréance.


Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani Traduit et publié par


daralhadith-sh.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Autres
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 21:15
http://sourceislam.online.fr/Logo_mail.png



 




 



 
                                           



 

 


 

 

 

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Autres
commenter cet article
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 07:54

  bismill2-copie-1.gif

 

Voici une lettre que j’ai écrite il y a quelques années, et dont j’ai présenté le contenu à shaikh Muqbil (rahimahullah). Il m’a dit concernant cette lettre : « Elle peut être propagée ».


Louanges à Allah, elle a été propagée par sa grâce, imprimée à trois reprises et épuisée, louanges à Allah, nous lui demandons la sincérité et la stabilité.


Aujourd’hui je la propage sur le site Sahab.net afin que son bien se propage parmi les musulmans. Il était inscrit sur la couverture de l’imprimé de cette lettre : les centres Salafi du Yémen ainsi que des numéros de téléphone pour les contacter, mais il y a des centres d’innovateurs qui la propage avec sur la couverture leur adresse comme l’adresse du centre de l’innovateur Abul Hassan l’égaré.


Certes, la louange est à Allah, nous Le louons, cherchons Son aide et demandons Son pardon. Nous cherchons refuge auprès de Lui contre les maux de nos âmes et les maux de nos actions. Quiconque Allah guide, personne ne peut l’égarer et quiconque Allah égare, il n’y personne pour le guider. Je témoigne qu'il n'y a aucune divinité digne d'adoration sauf Allah - Seul sans associé. Et je témoigne que Muhammad est Son serviteur et messager.

 

« Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu’en pleine soumission. » [Sourate Al 'Imran : 102]

 

« Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci sont épouse,et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement. » [Sourate An-Nisa : 1]

 

« Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture, afin qu’Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite. » [Sourate Al-Ahzab : 70-71]

 

Certes, la meilleure parole est le Livre d'Allah et la meilleure guidée est la guidée de Muhammad (Salallahu 'alayhi wa sallam). Et les plus mauvaises choses sont celles nouvellement inventées, car toute chose nouvellement inventée est une innovation et toute innovation est un égarement et tout égarement est dans le Feu de l'enfer.

 

Le bon comportement (al-akhlaq) a été détruit au sein de beaucoup de familles sans s’en rendre compte, et sans répression religieuse, et cela à cause d’une propagande Arabe et surtout à cause d’une propagande mondiale entrée dans les foyers par l’intermédiaire de la télévision. Et étant donné la gravité de cette présence dans les maisons des musulmans, j’ai préparé cette modeste recherche afin de vous présenter 20 maux qu’engendre la télévision. Loin de ce qu’elle peut apporter de bien, et face à ce qu’elle apporte de mal. Et il n’y a pas de doute -si Allah le veut- que toute personne sensée après avoir pris connaissance des 20 maux qu’elle engendre, répondra favorablement à cet appel (C’est-à-dire qu’il sera convaincu de l’interdiction de la télévision). Car le musulman doit suivre les commandements, et il n’a pas le choix, Allah dit : « Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident » [Al-Ahzab : 36]

 

Peut être que parmi les 20 maux qu’engendre la télévision, tu ne te sentiras pas concerné par ces fléaux, mais il suffit d’un mal, il suffit qu’elle engendre chez toi un mal pour qu’il soit établit qu’elle est interdite. Je ne suis ni savant, ni étudiant en science pour dire où est le licite et l’illicite, j’ai simplement mis sur écrit les 20 maux qu’elle engendre religieusement parlant afin que les savants se penchent dessus. Et qu’ils voient ce qui doit être dit à ce sujet, et il est évident que tout musulman et musulmane constatera le fléau qu’est la télévision.

 

Le danger de la parabole est plus important encore que celui de la télévision, j’oriente ce conseil sous la forme d’une lettre d’un fils à son père : Conseil d’un fils à son père. Je demande à Allah la sincérité, et qu’Il fasse que ce travail soit utile aux musulmans, Il est celui qui entend et qui exauce, ce conseil est aussi en direction des responsables de foyers, et je demande à Allah de les guider, et qu’ils sachent qu’ils sont responsables devant Allah le jour du jugement dernier. Toute personne est berger de son troupeau, je demande à Allah qu’Il nous guide, ainsi que les responsables de foyers vers le bien et la lumière, qu’Il nous montre la vérité et nous permette de la suivre, et qu’Il nous montre le faux et nous permette de nous en écarter.

 

Les fléaux (déclarés comme tels par l’islam) qu’engendrent la télévision :

 

bouton12  1 : Regarder les femmes, est interdit que le regard soit porté directement vers la femme ou son image. Allah dit : « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font » [An-Nur : 30] S’il est interdit de regarder le visage d’une femme, que dire de ses cheveux, de sa poitrine, ou de son corps tout entier, comme si elle était un animal marchant sur la terre. Et souvent, après ce regard, la personne se mettra en quête de ce qu’Allah a interdit afin de trouver de quoi satisfaire ses envies les plus bestiales.


bouton12  2 : Le regard des femmes vers les hommes, lorsque la femme regarde un homme, elle commet un péché car Allah dit : « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards » [An-Nur : 31] Quand à celui qui dit qu’il ne regarde que le visage, il n’a pas de preuves, et de plus la caméra se déplace souvent sans prévenir, et même s’il ne voit que le visage comme il dit, cela n’est pas licite pour les deux sexes. Et où est la jalousie de l’homme lorsque sa famille regarde les hommes étrangers sans tourner le regard ?


bouton12   3 : L’importation de mauvaises coutumes, surtout celles d’occident, et la ressemblance aux ennemis de l’islam que cela implique, le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui ressemble à  un peuple fait partie d’eux » rapporté par Abû Dawud et Ahmad. Tu vois la femme imiter les représentantes de la débauche, et s’habiller comme elles, de manière non islamique. Et même dans les mariages, tu vois qu’ils savent rien, hormis le fait d’appliquer les coutumes néfastes importées, qu’ils ont vus dans des séries télévisées. Tu constates que l’homme se comporte avec sa famille comme ce qu’il a vu dans un film, de même le fils avec son père, et sa mère. Tu vois l’enfant lever la voix face à ses parents, et les appeler par leurs noms, ou alors par les termes Hadj ou Hadja. L’imitation néfaste va même jusqu’au mariage, pour lequel le garçon doit (nécessairement) aimer la fille qu’il va épouser avant le mariage. Regardez, ô gens doués de résolution comment nous avons hérité les coutumes extérieures, et comment elles entrent à l’intérieur de nos maisons, et cela devant nos yeux.


bouton12

  4 : La perte de temps dans ce qui n’apporte rien, alors que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) dit : « Deux bienfaits négligés par beaucoup de gens : la santé et le temps libre » rapporté par Al-Bukhari.


bouton12  5 : La perte de prières en les laissant sortir de leurs temps, car parfois, la personne ne veut pas rater son film, l’appel à la prière a lieu et lui ne répond pas et rate la prière, voir la laisse sortir de son temps pour ne pas rater son film. Et après la prière, il se lève pour prier, alors que son temps est passé. Alors qu’Allah dit : « Malheur donc, à ceux qui prient, tout en négligeant (et retardant) leur prière » [Al-Ma’un : 4-5] Dans un autre verset Allah dit : « La prière demeure, pour les croyants, une prescription,à  des temps déterminés ». Et dans le cas où il se lève pour accomplir la prière, son cœur n’est pas là, et il est pressé de retourner voir son film, ce qui démolit sa concentration.  


bouton12  6 : Les enfants apprennent les mauvaises croyances, par l’intermédiaire des dessins animés. En plus de l’interdiction des représentations animales, des êtres vivants. Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) nous met en garde contre cela : « Les gens qui dessinent, seront châtiés le jour du jugement dernier, et il leur sera dit : faites vivre ce que vous avez créés » rapporté par Al-Bukhari et Muslim. Tu constates qu’après avoir vu un dessin animé, l’enfant se met à imiter ce qu’il a vu. Et tu seras stupéfait quand tu verras des enfants imiter les chrétiens dans leur invocations, ou dans le port de la croix. En plus de l’interdiction des noms chrétiens, juifs, qu’ils se donnent, et tout ceci s’enracine dans les esprits des enfants, après tout cela, quel sera cet enfant élevé par les dessins animés ? Parents, craignez Allah, et occupez vos enfants dans l’apprentissage du Coran et de la Sunna. Vous êtes responsables d’eux, et il faudra rendre des comptes concernant cela le jour du jugement dernier. Allah dit : « Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne » [At-Tahrim : 6]


bouton12  7 : L’écoute des chants ce qui est interdit par le Coran et la Sunna authentique, et les paroles des pieux prédécesseurs. Allah dit : « Et, parmi les hommes, il est [quelqu’un] qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant » [Luqman : 6] Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Il y aura dans ma communauté des gens qui autoriseront l’adultère, la soie, l’alcool, et les instruments de musique » rapporté par Al-Bukhari.


bouton12  8 : La falsification de la vie du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam), à travers les séries télévisées qui ajoutent ce qui n’en fait pas partie, ce qui n’est que mensonge sur l’envoyé (salallahu ‘alayhi wa salam).( il parle des séries qui passent sur les chaînes arabes). Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : «  Celui qui ment à mon sujet volontairement, qu’il prépare sa place en enfer » unanimement reconnu authentique.


bouton12  9 : La falsification de l’histoire des compagnons, toujours à travers les séries télévisées, dans lesquelles les compagnons sont des gens qui aiment le bas monde, draguent les femmes, boivent de l’alcool, etc.


bouton12  10 : La propagation des innovations, car ceux qui s’occupent des médias ne reviennent pas aux savants. Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Toute innovation est égarement » rapporté par Ahmad et d’autres. Il dit aussi (salallahu ‘alayhi wa salam) : « Celui qui ajoute à notre affaire ce qui n’en fait pas partie, cela sera rejeté» Al-Bukhari et Muslim. Par exemple, nous constatons que des femmes s’habillent en noir lors du décès de leur mari ou d’un proche, d’où ont-elles pris cette innovation que font les juifs et les chrétiens ? Ou encore l’innovation de poser une couronne de fleurs sur la tombe ? Ou encore des formules de condoléances comme : «  Le reste de ta vie », c'est-à-dire : profite du temps qu’il te reste. Et c’est ainsi qu’apparaît l’innovation et que disparaît la Sunna authentique, qu’Allah nous protège.


bouton12  11 : L’importation d’informations authentiques et mensongères, qui servent l’intérêt de ceux qui dominent le monde. Ainsi celui qui regarde la télévision analysera mal, son jugement sera inexact. Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) met en garde contre cela, lorsqu’il dit : « Il suffit à  l’homme pour être un menteur de répéter tout ce qu’il entend » rapporté par Muslim. On peut donner comme exemple le fait que beaucoup croient que la démocratie, n’est autre que la consultation (chura) établie par l’islam. Ainsi que les votes pervers dans lesquels participent tout le monde, le savant ou le pervers dévergondé. Allah dit : « Traiterons-nous les soumis (à Allah) à la manière des criminels ? » [Al-Qalam : 35]


bouton12  12 : Celui qui regarde la télévision ne cesse d’accumuler des péchés après sa mort, car il a fait hériter ses enfants sa désobéissance. Et le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui instaure une mauvaise tradition en porte le péché et le péché de celui qui l’accomplit après lui, sans que cela n’enlève de leur péché ».


bouton12  13 : Eloigner les gens du rappel d’Allah. Après la prière du ‘isha, la personne perd son temps à regarder les programmes télévisés au lieu de rentrer et d’adorer Allah, et de se réveiller le dernier tiers de la nuit, alors qu’Allah le Tout Puissant descend le dernier tiers de la nuit dans le ciel du bas monde et dit : « Celui qui m’invoque, je l’exauce, celui qui me demande, Je lui donne, celui qui demande le pardon, Je lui pardonne » rapporté par Al-Bukhari et Muslim. Elle regarde la télévision jusqu’au milieu de la nuit, alors que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a interdit de dicuter après la prière du ‘isha. Que dire alors de celui qui passe sa nuit à commettre des péchés alors qu’Allah descend au premier ciel ?Ajoutons à cela, qu’il ratera la prière de l’aube en commun.


bouton12  14 : L’insouciance de la femme, lors de l’absence de sa famille, à cause du travail ou d’un voyage.Elle regarde donc les chants, et tout ce qu’il y a à la télévision sans personne pour l’empêcher. C’est une réplique à ceux qui disent qu’ils interdisent à leur famille de regarder les films de débauche, mais qu’en est-il lorsqu’ils sont absents ? Je parle de celui qui a une ou deux chaîne, que dire de celui qui a la parabole qui propage toutes les immondices du monde ? Allah dit : « Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne » [At-Tahrim : 6]. On peut ajouter à cela que souvent des hommes passent leur temps devant la télévision, ainsi que leurs femmes, ce qui engendre des problèmes aux seins des couples.


bouton12  15 : Le fait de plonger dans les péchés, au point de ne plus les ressentir, plus la personne commet de péchés, moins elle les ressent comme tel. Celui qui regarde les femmes, écoute les chants, la musique, ne ressent plus cela comme un péché !


bouton12  16 : Se détourner du Coran et de la Sunna, la télévision commence le matin par le Coran et termine le soir par le Coran. Mais qui écoute cette lecture, on voit plutôt la personne baisser le son lorsqu’elle constate qu’il y a la lecture du Coran, et remonter le volume pour ce qu’elle préfère : les programmes télévisés, augmentant même très fortement le volume. De même lorsqu’elle entend les paroles du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam). Cela confirme la parole du poète : « L’amour du Coran, et l’amour du chant ne peuvent point se côtoyer dans le coeur d’un serviteur » Ce détournement du Coran, n’a pour résultat que des conséquences fâcheuses. Allah dit : « Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement » [Ta-Ha : 124]


bouton12  17 : Certaines personnes disent que s’ils ne mettent pas la télévision à la maison, alors leurs enfants iront la regarder chez les voisins ! Et elles disent qu’elles les protègent de la rue. Cet état de fait est engendré par le temps libre qu’ont ses enfants. Alors que si elles occupaient le temps libre de leurs enfants par l’apprentissage du Coran, il n’y aurait pas ce problème du temps libre ! Ajoutons à cela, que la télévision est plus dangereuse que de jouer dans la rue, car beaucoup d’enfants des compagnons jouaient dans la rue, et les compagnons les saluaient.


bouton12  18 : La propagation dans les cœurs de la crainte, de la peur de leurs ennemis, et cela à travers l’exposition de leurs armements. Comme la bombe atomique, si destructive, et l’exagération dans la puissance militaire des américains et des russes, ou d’autres nations non musulmanes. Le pauvre musulman en vient à se sentir faible tout en oubliant la puissance de la force Divine, et cela fait partie de leur stratégie, qu’Allah les détruise. Allah dit : « Ils ne respectent, à l’égard d’un croyant, ni parenté ni pacte conclu. Et ceux-là sont les transgresseurs » [At-Tawba : 10]. Allah dit : « Les redoutiez-vous ? C’est Allah qui est plus digne de votre crainte si vous êtes croyants » [At-Tawba : 13]


bouton12  19 : L’apprentissage du vol, de la façon de boire de l’alcool, voir de le fabriquer, et cela à travers les films, qui montrent tout ceci, et qui vantent ces mauvaises actions.


bouton12  20 : La parole du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) : « Trois personnes, Allah ne les regardera pas le jour du jugement dernier : celui qui désobéit à ses parents, la femme qui ressemble aux hommes, et celle qui accepte au sein de son foyer ce qui est détestable » rapporté par Ahmad et An-Nasa’i. La version rapportée par An-Nassa’i est différente : « Trois personnes, Allah leur interdira le paradis : L’ivrogne, celui qui désobéit aux parents, et la femme qui accepte au sein de son foyer ce qui est méprisable. » Donc, comment pouvez-vous agréer qu’au sein de votre foyer se propage tous ces saletés, ces fléaux, voudriez-vous qu’Allah ne vous regarde pas le jour du jugement dernier ?

 


Source : sahab.net

Traduit par Abû-Safiya

Revu par les salafis de l’est

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Autres
commenter cet article
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 21:08

L’amalgame

L'amalgame

Il est important de signaler que le mouvement sioniste tente de masquer la présence de la vraie mosquée Al-Aqsa en diffusant des photos qui montrent plutôt le Dôme du Rocher.


Le but de cette mystification est clair : alors que la mosquée al-Aqsa est menacée de destruction, ils prétendent qu’il n’en est rien, puisque le Dôme du Rocher est toujours là.


Alors, nous avons écrit ce petit article pour qu’enfin disparaisse l’amalgame :

 


La mosquée Al aqsa


La mosquée « Masjid al-Aqsa » constitue le troisième lieu saint de l’islam car, lors du voyage nocturne, le Prophète (que la prière et le salut soient sur lui), a été conduit d’abord de la Mosquée Sacrée de La Mecque jusqu’à la Mosquée al-Aqsa de Jérusalem.


Elle était également la première direction des musulmans dans leurs prières avant d’être remplacée par la Kaaba. Elle est mentionnée dans ce verset :

« Gloire et Pureté à Celui qui, de nuit, fit voyager Son serviteur (Muhammad), du « Masjid al-Haram » au « Masjid al-Aqsa » dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. »

(Sourate 17 : le voyage nocturne -verset 1)

 


Le dôme du rocher


Le dôme du Rocher ou la Coupole du Rocher (en arabe Qubbat As-Sakhrah), appelé parfois mosquée d'Omar, contrairement a ce qui est répandu n’est pas le troisième lieu saint de l'islam (comme on peut lire sur certaine encyclopédie connue).


Il a été construit, comme cela est noté dans l'une des inscriptions en arabe dans l’édifice, en l'an 72 de l'hégire, c’est-à-dire 692 du calendrier grégorien, sous le règne du calife Abd al-Malik ben Marwan.


source:
http://www.sourceislam.com/index.php/component/option,com_datsogallery/Itemid,311/func,detail/catid,2/id,16/

Repost 0
Published by Oum Omeya - dans Autres
commenter cet article
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 00:33

photo.PNGLe conseil de Chaykh Saalim Attawiil Qu’Allah le préserve

 

Le 12 avril 2005, par Al Qalam,


Cet appel téléphonique a été effectué le 16 Safar 1426 correspondant au 26 Mars 2005, puis traduit en français par le frère Abou Aden Qu’ALLAH le garde et le protège. Vous trouverez ci-joint l’enregistrement audio avec une traduction simultanée en français.


Debut de l’appel :


Cheikh Salem Attawil : oui !


Al Qalam : Salam Alykom


Cheikh Salem Attawil : oui !


Al Qalam : Cheikh Salem Attawil ?


Cheikh Salem Attawil : oui !oui !


Al Qalam : Cheikh j’appelle du Canada et j’ai une question. Voudriez-vous bien me répondre ?


Cheikh Salem Attawil : oui !


Al Qalam : Qu’ALLAH vous récompense Cheikh !


C’est une soeur qui vous demande conseil.


Elle dit avoir envoyé ses deux enfants âgés de 4 et 5 ans dans une école non musulmane.

Elle dit : « Deux mois après leur entrée, ils avaient oublié tous les bons principes qu’elle leur a enseignés ».


Jusqu’au jour où l’un d’eux lui a demandé de ne plus l’accompagner à l’école en Niqab et Jilbab.


Alors elle a enlevé ses enfants de cette école.


La soeur vous demande de donner un conseil à toutes celles qui laissent leurs enfants fréquenter les écoles des mécréants, aussi à celles qui ne songent pas à l’urgence de quitter les pays des mécréants vers les pays musulmans en cas de capacité.


Cheikh j’enregistre votre réponse ! Qu’ALLAH vous protège.


Cheikh Salem Attawil : D’où téléphonhes-tu ?


Al Qalam : Je téléphone du Canada, qu’ALLAH vous protège !


Cheikh Salem Attawil : oui ! oui !... bien !


Louange à ALLAH, Seigneur de l’univers.


Prières et salut d’ALLAH sur le dernier envoyé, sur sa famille et ses compagnons.

Je parle avec vous du Koweït.


Je suis Cheik Salem Bin Saad Attawil.


Nous sommes le 16 Safar 1426 correspondant au 26 Mars 2005.


Vous m’avez informé qu’une soeur avait envoyé ses enfants dans des écoles non musulmanes alors en peu de temps ils ont subi des influences et ceci est naturel.


Il n’y a pas de doute que la personne est influençable par les autres.

 

Sans doute les enfants ne réalisent pas : les principes, les croyances, la moralité et la discipline musulmane.


Ainsi ils sont influencés par l’ambiance dans laquelle ils vivent.

 

Car être influencé fait partie de la nature humaine.


Il ne peut pas combattre et résister à la masse de fréquentation.

 

Il est sans doute voué à être influencé.


Pour cela le prophète - Prières et Bénédiction d’ALLAH sur lui - a interdit la résidence du musulman entre les polythéistes et a ordonné de s’en éloigner le plus possible.

 

Il a interdit - Prières et Bénédiction d’ALLAH sur lui -de côtoyer le mauvais compagnon d’entre les musulmans alors que dire des mécréants, qui n’adorent pas ALLAH - Unique sans associé -, ne prient pas, ne font pas l’aumône, ne réclament pas la religion de vérité.


Al Qalam : Oui !


Cheikh Salem Attawil : Le prophète - Prières et salut d’ALLAH sur lui -, n’a pas dit ça par légèreté.


Il a appris cela par révélation d’ALLAH - Gloire à Lui - La personne est influencée par les autres et délaisserait sa religion, délaisserait sa prière, délaisserait la bienfaisance envers ses parents, délaisserait le lien de parenté et les autres lois de l’Islam à cause de la mixité avec les polythéistes dans leurs écoles, leurs marchés.


Pour cela mon conseil pour chaque soumis(e) à Allah (muslim et muslimah) : Ne pas rester entre les polythéistes dans leur pays.


Al Qalam : Oui !


Cheikh Salem Attawil : En cas de capacité d’émigration.


S’il émigre et lui arrive une difficulté financière, ceci est préférable à la perte de sa religion.


Une baisse du niveau de vie est préférable à une baisse du niveau de religion.


La religion est le capital.


La religion est le capital.


Il faut le sauvegarder.


Sa perte fait partie de la plus grande perte.


ALLAH - Le Très Haut - nous a créés seulement pour l’adorer - sans lui associer qui que ce soit - pour n’avoir de religion que l’Islam.


Par contre dans les affaires de la vie nous devons acquérir la croyance absolue :


ALLAH a prescrit les fortunes et les délais.


Rien ne nous échappera de ce qu’ALLAH nous a prescrit quel que soit le pays ou la terre où l’on se trouve.


ALLAH dit :


Et quiconque craint ALLAH, Il lui donnera une issue favorable Et lui accordera Ses dons - par des moyens - sur lesquels il ne comptait pas.


Et il est fondamental qu’il y ait soit un besoin dans la religion, soit un besoin dans la vie d’ici-bas.


Laissons ce besoin pour cette vie d’ici-bas qui finira un jour et veillons sur notre religion du mieux que nous pouvons.


J’implore d’ALLAH la guidée au bon sens, qu’il nous épargne les pertes de raisons apparentes et cachées.


Al Qalam : Qu’ALLAH vous récompense Cheikh !


Cheikh Salem Attawil : Qu’ALLAH vous bénisse.


Fin de l’appel.

 

Documents joints à l'article

Nassiha-hijra
Windows Media | 3.7 Mo | document publié le 12 avril 2005
Enregistrement audio avec une traduction simultanée en français de la conversation téléphonique avec le savant Salem Attawil qu’Allah le préserve.
http://www.sounna.com/spip.php?article91
Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Autres
commenter cet article

Présentation

  • : la-ilaha-illallah
  • la-ilaha-illallah
  • : Al-Awzâ’î a dit : « Patiente sur la Sunna, arrête-toi là où les gens se sont arrêtés, dis ce qu’ils ont dit, abstiens-toi de ce dont ils se sont abstenus, et suis la voie de tes pieux prédécesseurs, car ce qui leur a suffit te suffira. » [Al-Lâlakâ’î dans Sharh Usûl Al-Ictiqâd (315)] (( Si vous remarquez des erreurs, veuillez m'en avertir barakallahou fikom ))
  • Contact

Heure

Rechercher

Calendrier

Texte Libre