Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 19:34
Veux-tu que je retienne les mille dirhams qu'ils t'ont soutirés ?

Veux-tu que je retienne les mille dirhams qu'ils t'ont soutirés ?

 

 

Yusuf Ibn Mahik Al-Makki a dit :

 

« J'étais chargé d'envoyer régulièrement à untel la pension des orphelins dont il était le tuteur. Un jour, ces derniers prétendirent faussement qu'il leur devaient mille dirhams. Il leur versa alors la somme de ses propres deniers. Comme il me restait deux mille dirhams de pension à leur verser, je dis au tuteur :

 

« Veux-tu que je retienne les mille dirhams qu'ils t'ont soutirés ? ».

 

Il répondit : « Non ! Car mon père m'a informé qu'il a entendu le Prophète -salAllahou 'alayhi wa salam- dire :

 

« Respecte le dépôt de ceux qui te le confient, mais ne trompe pas ceux qui te trahissent »1. ». »

 

1: Rapporté par Abu Dawud (n° 3534) et authentifié par Al-Albani.

 

 

Titre : Invitation au bon comportement

Auteur : Cheikh Abdal-Malik Ramadani

Page : 61

Retranscrition: Ibn_Djelaz

Site : rappel01.fr

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Hadith
commenter cet article
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 15:49
lire la sourate Al Kafiroun avant de dormir

Abou Farwah rapporte que le Messager d'Allah (que la paix et le salut soit sur lui) a dit à un homme: " lis avant de t'endormir: Qoul yâ Ayyouâ-l-Kâfiroun (Sourate Al Kâfiroun) car c'est un désaveu du Shirk"


rapporté par Al Bayhaqî et authentifié par Al Albânî (Sahîh Al Jâmi' 1161)

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Hadith
commenter cet article
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 15:39

Celui qui appelle à une guidance



D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (paix et bénédictions d'Allah sur lui) a dit : « « Celui qui appelle a une guidance aura la même récompense que celui qui la suit, cela ne
diminuera en rien de leurs récompenses, et celui qui appelle à un égarement aura le même péché que celui qui le suit, cela ne diminuera en rien de leurs péchés ». » [Hadith authentique rapporté par Muslim, Abou Daoud, At Tirmidhi et Ahmad]



Commentaire:

Ce hadith en-courage à inviter les gens à suivre le chemin de la rectitude et du bien. Il souligne également les mérites de ceux qui incitent les gens à se rectifier. Il met en garde contre le fait de les inviter à l'égarement et au fourvoiement, tout en insistant sur la gravité du crime commis par ces prêcheurs et la punition qui les attend.

Par droit chemin, en entend le savoir bénéfique et les œuvres pieuses.

- Ainsi, quiconque enseigne un savoir ou indique aux étudiants un moyen de parvenir à un savoir, les aura invités à suivre le droit chemin.

- Quiconque invite à accomplir une bonne action concernant un droit d'Allah ou un droit des créatures, qu'il soit général ou particulier, aura invité à suivre le droit chemin.

- Quiconque prodigue un conseil d'ordre religieux, ou temporel mais dans un but religieux, aura inviter à suivre le droit chemin.

- Quiconque suit le droit chemin tant dans l'acquisition du savoir que dans sa mise en pratique, puis est imité en cela par autrui, aura invité à suivre le droit chemin.

- Quiconque précède les autres dans une œuvre de bienfaisance, ou dans un projet d'intérêt général, et également concerné par ce hadith. Et la réciproque est vrai concernant ceux qui invitent à l'égarement.

Ceux qui invite au droit chemin sont les guides des pieux et les meilleurs des croyants.
Quant à ceux qui invitent à l'égarement, ce sont des guides menant à l'Enfer.

- Quiconque aide autrui à accomplir une œuvre de charité pieuse, aura invité au droit chemin.
Et quiconque aide autrui à accomplir un péché et à transgresser les limites imposées par Allah, sera compté parmi ceux invitant à l'égarement.

Extrait de " L'explication de 99 hadiths concis " de Cheikh Sa'di

http://www.boutique-anas.com/hadith-sunna-innovation-lexplication-hadiths-concis-cheikh-sadi-p-680.html

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Hadith
commenter cet article
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 16:00
le voile qu'il y a entre les yeux des Jinns et la nudité

D'après Anas Ibn Malik (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit:

« Le voile qu'il y a entre les yeux des Jinns et la nudité des enfants d’Adam réside dans le fait de dire « BismiLlah » avant d’enlever ses vêtements. »

(Rapporté par At-Tabarani dans « Al-awsat » n°7066, Ibn Mâjah n°297 et authentifié par Al-Albani dans « Sahih al-jami’ » n°3610)

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Hadith
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 15:22
À propos de la Bible et de la Thora

Abou Hourayra rapporte que les Gens du Livre avaient pour habitude de lire la Torah en hébreu et de l’interpréter en arabe aux musulmans. Le Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) dit : « Vous ne devez ni croire les Gens du Livre ni démentir leurs propos, mais vous devez plutôt dire : « Nous croyons en Allah, en ce qui nous a été révélé et en ce qui vous a été révélé. » (Boukhari) 

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Hadith
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 16:24

chemin-sur-sable

 

Ibn Mâjah rapporte, dans ses Sounan (4105), que Zayd ibn Thâbit (qu'Allah l'agrée) entendit le Messager d'Allah (que la paix d'Allah soit sur lui) dire: "Celui dont la principale préoccupation est ce monde, Allah mettra ses affaires en désordre, et il ne verra, devant lui, que la pauvreté. En outre, Il ne lui accordera de ce monde que ce qui lui a été prédestiné. En revanche, celui dont l'intention est dirigée vers l'au-delà, Allah mettra de l'ordre dans ses affaires et remplira son coeur de contentement. (Les biens de) ce monde viendront alors à lui contraints et forcés."


 

Titre: Les ruses de satan
Auteur: Umm 'Abdillah Al-Wadi'iyya
Page: 64
Edition: Dar al muslim
Retranscription: oumomeya
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com
Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Hadith
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 16:19

144126normal_ALLAH.jpg

 

Al-Hâkim rapporte dans son Moustadrak, d'après Ma'qil ibn Yasâr (qu'Allah l'agrée), que le Messager d'Allah (que la paix d'Allah soit sur lui) a dit: "Votre Seigneur le Très Haut dit: "Ô homme! Consacre-toi à Mon adoration, Je te mettrai au-dessus du besoin et te comblerai de bienfaits. Ô homme! Ne t'éloigne pas de Moi, sinon Je te ferai vivre dans le besoin et les préoccupations."

Titre: Les ruses de satan
Auteur: Umm 'Abdillah Al-Wadi'iyya
Page: 64
Edition: Dar al muslim
Retranscription: oumomeya
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com
Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Hadith
commenter cet article
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 16:28

Les oeuvres pieuses (Shaykh Sâlih Al-Fawzân)

Tasreef_0-thumb2

روى الإمام البخاري عن أبي هريرة رضي الله عنه قال قال رسول الله صلى الله عليه وسلم إن الله قال : ( من عادى لي وليا فقد آذنته بالحرب ، وما تقرب إلي عبدي بشيء أحب إلي مما افترضت عليه ، ولا يزال عبدي يتقرب إلي بالنوافل حتى أحبه ، فإذا أحببته كنت سمعه الذي يسمع به ، وبصره الذي يبصر به ، ويده التي يبطش بها ، ورجله التي يمشي بها ، ولئن سألني لأعطينه ، ولئن استعاذني لأعيذنه ) .

 Abou hourayrah qu'Allah soit satisfait de lui rapporte que le prophète salallahou 'alayhi wa sallam a dit que son Seigneur a dit : 


Quiconque montre de l'hostilité à l'un de Mes bien aimés, Je lui déclare la guerre. Mon serviteur ne peut se rapprocher de moi par une chose qui m'est plus aimée que ce que Je lui ai prescrit comme œuvres obligatoires, et Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi par des œuvres surérogatoires jusqu'à ce que Je l'aime. Et quand Je l'aime, Je deviens l'ouie par laquelle il entend, la vue avec laquelle il voit, la main par laquelle il saisit et le pied avec lequel il marche. S'il Me demande [quelque chose] Je lui donne et si il cherche refuge auprès de moi, Je lui accorde.Rapporté par l'imâm Al-Boukhâry,


Ainsi Allah nous dit dans ce hadith : 

وما تقرب إلي عبدي بشيء أحب إلي مما افترضت عليه ، وما يزال عبدي يتقرب إلي بالنوافل حتى أحبه

Mon serviteur ne peut se rapprocher de moi par une chose meilleure à mes yeux que ce que Je lui ai prescrit comme œuvres obligatoires, et Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi par des œuvres surérogatoires jusqu'à ce que Je l'aime.

At-taqarroub ( le fait de se rapprocher d'Allah) est une chose qui est demandée et ordonnée en islâm, c 'est à dire que le serviteur doit mettre en pratique les actions pieuses, les actes d'obéissances qui vont le rapprocher d'Allah, et ce rapprochement en s'obtient pas par les fausses prétentions mais seulement par les actes, les actions pieuses, les actes de piété et seulement d'après ce qu'Allah a légiféré , il n'est pas possible de se rapprocher d'Allah par des actes innovés, des pratiques religieuses qu'ont ne retrouveraient ni dans le coran ni dans la Sounnah ou par des légendes c'est pour celà que le messager d'Allah salallahou 'alayhi wa sallam a dit : quiconque mettra en pratique un acte que je n'ai pas ordonné verra son acte rejeté. Son acte ne sera pas accepté, il sera rejeté ! Car il n'est pas possible de se rapprocher d'Allah par une pratique religieuse non légiférée, une adoration inventée qu'on ne retrouve ni dans le Coran ni dans la sounnah, c'est pour celà qu'Allah nous dit :

 وما تقرب إلي عبدي بشيء أحب إلي مما افترضت عليه

Mon serviteur ne peut se rapprocher de moi par une chose meilleure à mes yeux que ce que Je lui ai prescrit comme œuvres !

 Allah nous dit : وما تقرب إلي عبدي بشيء أحب إلي مما افترضت عليه

Mon serviteur ne peut se rapprocher de moi par une chose meilleure à mes yeux que ce que Je lui ai prescrit comme œuvres ! Ainsi on ne peut se rapprocher d'Allah seulement et uniquement parce qu'il a légiféré que ce soit une adoration obligatoire ou seulement recommandée; parmi les adorations obligatoires on peut citer les 5 prières quotidiennes, le versement de l'aumône obligatoire (az-zakât), le jeûne du mois de ramadhân, le pèlerinage à la maison sacrée, le maintient du lien de parenté etc...

parmi les adorations non-obligatoires on peut citer la prière de nuit, la prière de matinée (ad-Dohâ), les prières qui accompagnent les 5 prières obligatoires tout au long de la journée (ar-rawâtib) etc...

Ces actes d'adorations que nous venons de citer sont non-obligatoires seulement recommandés néanmoins ils complètent les adorations obligatoires et permettent de les perfectionner, ils sont un supplément de bien de ce fait le mouslim ne doit pas les mépriser et les délaisser, il se doit de les pratiquer même si ce n'est pas obligatoire, car le bien aimé d'Allah c'est celui qui met en pratique ce qui lui a été rendu obligatoire et également ce qui relève du facultatif, le surérogatoire.

Concernant la parole d'Allah : وما تقرب إلي عبدي بشيء أحب إلي مما افترضت عليه

Mon serviteur ne peut se rapprocher de moi par une chose meilleure à mes yeux que ce que Je lui ai prescrit comme œuvres ! On déduit de cette parole qu'Allah aime les actes pieux, tout comme il déteste les mauvaises actions, et Allah aime et déteste, il hait et se met en colère et tout celà comme il convient à sa grandeur et sa perfection.

Allah nous dit :

وما يزال عبدي يتقرب إلي بالنوافل حتى أحبه

Et Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi par des œuvres surérogatoires jusqu'à ce que Je l'aime.

Il y a ici une forte incitation à l'accomplissement des oeuvres surérogatoires, les adorations facultatives, le serviteur ne doit pas s'en priver car ces oeuvres non obligatoires contiennent énormément de bien.

 وما يزال عبدي يتقرب إلي بالنوافل حتى أحبه

Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi par des œuvres surérogatoires jusqu'à ce que Je l'aime. Il y a ici la preuve claire de l'amour d'Allah, Allah aime Ses serviteurs vertueux, de même qu'il aime les actes pieux, on déduit également de cette partie du hadîth que les actes pieux entrainent l'amour d'Allah, aussi si tu souhaites qu'Allah t'aime alors multiplie les bonnes actions, multiplie les actes pieux ! Également si tu souhaites qu'Allah t'aime alors suit scupuleusement la sunnah, la voie de Son Messager salallahou 'alayhi wa sallam car Allah dit dans le Coran :

قُلْ إِن كُنتُمْ تُحِبُّونَ اللَّـهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّـهُ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ

"Dis ! Si vraiment vous aimez Allah alors suivez-moi Allah vous aimera et vous pardonnera vos péchés"

 Allah nous dit :

فإذا أحببته كنت سمعه الذي يسمع به ، وبصره الذي يبصر به ، ويده التي يبطش بها ، ورجله التي يمشي بها

Et quand Je l'aime, Je deviens l'ouie par laquelle il entend, la vue avec laquelle il voit, la main par laquelle il saisit et le pied avec lequel il marche. Cette portion du hadith signifie qu'Allah va le guider et le soutenir dans ces choses ainsi ce serviteur ne regarderna que les choses qu'Allah aime, il n'écoutera que les choses qu'Allah

aime, il baissera son regard vis à vis des choses qui entraine la colère d'Allah, il n'écoutera pas les choses interdites, ce serviteur utilisera ses sens dans l'obéissance d'Allah.

 la main par laquelle il saisit

Ce serviteur n'utilisera sa main que dans ce qui satisfait Allah, qu'il prenne ou qu'il donne ce sera tjrs dans l'obéissance d'Allah.

 et le pied avec lequel il marche

Ce serviteur ne se rendra que dans les lieux qu'Allah agréé tel les mosquées, ou rendre visite aux membres de la famille pour entretenir le lien de parenté, il utilisera ses pieds dans l'obéissance d'Allah, il ne se rendra pas dans les lieux de débauches et de perversité, dans les endroits tel les salles de concert, les cinémas etc... pourquoi ? Parce que ses pas sont comptés, chaque pas que tu fais est comptabilisé si tu te rends faire un bien tu as pour ces pas des hassanâte, des bonnes actions en ta faveur.

Ainsi Allah accordera la réussite à ce serviteur dans son ouie, sa vue, sa main, son pied et il utilisera ses sens et ses organes seulement dans les choses qui lui seront utiles auprès d'Allah ! Et la cause de tout cela est qu'il s'est rapproché d'Allah en s'acquitant de ses obligations religieuses puis il a fait suivre cela par des adorations facultatives non obligatoires, aussi celui qui souhaite ce privilège, celui qui souhaite qu'Allah lui accorde la réussite dans son ouie, sa vue, sa main, son pied etc... qu'il accomplisse sérieusement ses obligations religieuses puis qu'il rajoute à celà des oeuvres non-obligatoires, qu'il se rapproche d'Allah par la pratique des adorations facultatives selon ses capacités. Il s'agit véritablement d'un privilège de grande valeur ! Cette chose sera facile à celui qui aura été facilité par Allah et difficile pour celui qui en aura été privé.

Le muslim et la muslima doivent demander à Allah qu'il leur accorde la piété, la guidance sur le droit chemin la réussite, ils doivent rechercher auprès d'Allah aide et soutient et ils ne doivent pas être en contradiction avec la législation divine suivant leurs passions, leurs mauvais penchants, suivant la voie du diable, ils doivent prendre garde à celà !

Quant à la parole d'Allah :  وإن سألني لأعطينه ، ولئن استعاذني لأعيذنه

S'il Me demande [quelque chose] Je lui donne et si il cherche refuge auprès de moi, Je le lui accorde.

C'est la fin de ce hadith, et ce passage clarifie ce qui a été cité précédement quand Allah dit :

Je deviens l'ouie par laquelle il entend, la vue avec laquelle il voit, la main par laquelle il saisit et le pied avec lequel il marche. Ceci ne signifie absolument pas qu'Allah s'incarne dans le serviteur, ceci ne signifie pas qu'Allah le tout puissant entre dans le serviteur et s'incarne en lui comme le disent certains innovateurs déviés qu'Allah les enlaidissent ! Non ceci signifie qu'Allah aide son serviteur, le soutient, le rectifie, lui accorde la réussite, le protège, lui prête main forte !


Shaykh Sâlih Al-Fawzân

Traduit par Abu-Maryam Al-Antîly


 

http://www.ahloul-hadith.fr/ahloul/3_traductions_ecrites/page/2/
 


source:  lien ici

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Hadith
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 15:51

3024825840_1_3_vDLyskNI.jpg

Le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- a dit : « Celui qui se préoccupe de l’au-delà, Allah place sa richesse dans son cœur et rassemble les siens autour de lui, et ce bas monde est contraint de venir à lui ; mais celui qui se préoccupe de ce bas monde, Allah place sa pauvreté devant lui et disperse les siens, et il ne recevra pas d’autre part de ce bas monde que celle qui lui est réservée. »(1)

Le commentaire du Hadîth : 

Sheik Ibn Taymiyya -qu’Allah lui fasse Miséricorde- a dit :

« La moindre des choses est que l’adorateur s’attache aux invocations prononcées par l’enseignant du bien et l’imâm des pieux -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- parmi les invocations délimitées comme celles en début et en fin de journée, au coucher et au lever du soleil, après le sommeil, après les prières obligatoires ou les invocations liées à des actions précises comme au moment de manger, boire, s’habiller, avoir un rapport sexuel, en entrant dans la maison, à la mosquée, aux toilettes et en y sortant, lorsque la pluie tombe ou que le tonnerre gronde et autre que cela [...]

Ensuite il doit s’attacher aux formulations d’invocation de manière absolue, notamment la meilleure qui soit qui est :

Lâ Ilâha Illa l-Lâh

Et dans certaines situations, on peut aussi dire :

Subhâna l-Lâh
Al-Hamdu li l-Lâh
Allâhu Akbar
Lâ hawla wa lâ quwwata illa bi l-Lâhi

Ensuite, qu’il sache que toute parole prononcée par la langue ou la pensée au fond du cœur et qui peut rapprocher l’adorateur d’Allah, comme l’apprentissage d’une science, l’enseignement d’un savoir, une recommandation au bien et une interdiction d’un mal et autre que cela est un rappel.

Voilà pourquoi celui qui se préoccupe de rechercher le savoir bénéfique après avoir accompli les œuvres obligatoires et assiste a des cercles d’études pour y apprendre et comprendre la jurisprudence, ce qu’Allah et Son Messager ont appelé « fiqh » [compréhension], ceci est parmi le meilleur rappel.

Ainsi, lorsque tu médites sur cela, tu ne trouves pas dans les propos des premières générations une grande divergence concernant la plus méritoire des œuvres.

Et si l’affaire demeure équivoque, il convient à l’adorateur d’accomplir la prière de consultation légiférée car en effet, quiconque consulte Allâh pour une affaire n’aura jamais de regret.

Il se doit de multiplier cela, ainsi que les invocations car c’est la clé de tout bien et qu’il ne montre pas d’empressement en tenant des propos comme : « J’ai invoqué mais on ne m’a pas répondu. » Qu’il se libère dans les temps méritoires comme le dernier tiers de la nuit après les prières obligatoires, après l’appel à la prière, au moment où la pluie tombe et ce qui y ressemble. » 

Source : Madjmu‘ al-Fatâwa, volume 5, page 538

------------------------------
--------------------------------------------------

[1] Rapporté par at-Timidhî d’après Anas -qu’Allâh l’agrée-, et rapporté par Ibn Mâdjah et d’autres en termes semblables d’après Zayd Ibn Thâbit -qu’Allâh l’agrée- : Authentifié par al-Albânî.

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Hadith
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 11:00
Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Hadith
commenter cet article

Présentation

  • : la-ilaha-illallah
  • la-ilaha-illallah
  • : Al-Awzâ’î a dit : « Patiente sur la Sunna, arrête-toi là où les gens se sont arrêtés, dis ce qu’ils ont dit, abstiens-toi de ce dont ils se sont abstenus, et suis la voie de tes pieux prédécesseurs, car ce qui leur a suffit te suffira. » [Al-Lâlakâ’î dans Sharh Usûl Al-Ictiqâd (315)] (( Si vous remarquez des erreurs, veuillez m'en avertir barakallahou fikom ))
  • Contact

Heure

Rechercher

Calendrier

Texte Libre