Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 20:43
 
 
L'invocation qu'Allâh a promis d'exaucer
 
Shaykh Ar Rouhaylî: j'aimerai attirer ici l'attention sur une affaire sur laquelle beaucoup de musulmans sont inattentifs: il existe une cause grandiose pour l'exaucement de l'invocation. Et mon frère ou ma soeur, elle est une chose aisée. Lorsque tu veux dormir, alors fais tes ablutions puis dors en état d'ablutions. Et si tu te réveilles au cours de ton sommeil dans la nuit, dis alors:
‎لا إلهَ إلاّ اللّهُ وَحْـدَهُ لا شَـريكَ له، لهُ المُلـكُ ولهُ الحَمـد، وهوَ على كلّ شيءٍ قدير، الحمْـدُ لله ،و سُـبْحانَ اللهِ،  ولا إلهَ إلاّ اللهُ واللهُ أكبَر، وَلا حَولَ وَلا قوّة إلاّ باللّهِ
Puis tu dis: 
‎ اللهم اغْفرْ لي
Ou demande ce que tu veux. Car il t'a été promis qu'Allâh exaucera ton invocation, et (cette promesse est parvenue) du Messager d'Allâh ﷺ. Il est authentifié dans al Boukhârî que le Prophète ﷺ a dit: "celui qui se réveille de son sommeil (cf explications des savants sur le terme تعار) et dit "Il n’y a pas de divinité digne d'adoration si ce n'est Allâh l’Unique sans associé, à Lui la royauté et à Lui la louange et Il est capable de toute chose. Toutes les louanges appartiennent à Allâh et Gloire et pureté à Allâh,et il n'y a nulle divinité digne d'être adorée si ce n'est Allâh et Allâh est le Plus Grand et il n’y a de puissance ni de force qu’en Allâh" puis qui dit "Ô Seigneur pardonne-moi" ou invoque alors il sera exaucé. Et s'il fait ses ablutions et prie, sa prière sera acceptée". Ou dans le sens de ce qu'il ﷺ a dit. 

 

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Invocation
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 17:47
L'invocation en faveur d'autrui

D'après Abu Darda , le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit : «Allah exauce toujours l'invocation que fait le Musulman en faveur de son frère en son absence. Il a du côté de sa tête un Ange spécial qui lui dit à chaque bonne invocation qu'il fait pour son frère: «Amen et à toi la même chose».

{Rapporté par Mouslim et d'autres}

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Invocation
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 10:02
Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Invocation
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 15:54

eau

Il y a plusieurs moments où l'exaucement de l'invocation est propice et parmi eux lorsqu'il pleut.

Selon Sahl Ibn Sa'd (radhia Allâhou anhou), le Messager d'Allah a dit : "Il y a deux choses qui ne sont guère, ou du moins très rarement rejetées : l'invocation au moment de l'appel (du muezzin) et l'invocation sous la pluie." (rapporté par Al Hakim et Abou Dawoud) authentifié par cheikh al Albany rahimahollah

authentifié par cheikh al Albany rahimahollah. al Hakim 2.114 et abu Dawud 3540


http://forum-alminhadj.com/viewtopic.php?f=10&t=4130&hilit=PLUIE

 

http://alhouda.forumactif.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Invocation
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 17:55

34883198zw1-15bace2

 

Allah (exalté) répond aux appels et exauce les demandes.

 

Allah répond aux invocations. Il dit : « Votre Seigneur a dit : invoquez-moi et je vous répondrais. » (S. Celui qui pardonne, v. 60)

 

Il dit également : « Lorsque mon serviteur te demande à mon sujet, je suis tout proche. Je réponds aux invocations de celui qui m’invoque, quand il m’invoque. » (S. La vache, v. 186)

 

Le Messager d’Allah a dit : « Il n’y a pas un homme qui n’ait adressé à Allah une invocation ne comportant ni péché, ni rupture des liens du sang, sans que lui soit fait don d’un des trois cas suivants : Soit, on répond instantanément à sa demande, soit, on lui réserve un bien équivalent, soit, on lui évite un mal équivalent.

 

Ils dirent : « Ô Messager d’Allah, mais nous multiplions nos invocations ? » Il répondit : « Allah multipliera ses réponses. » (Muslim)

 

La Tahawiyya ou La profession de foi des sunnites, abû Dja’far at-Tahâwî, Edition Sabil, 2002, Page 251

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Invocation
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 19:40

10201.imgcache.jpg

 


Question: Qu'Allah vous préserve! Voici une autre question: quand débute le temps pour effectuer les Rappels [Adhkar] du matin et du soir et quand ce temps finit-il?




Réponse:
Les rappels du matin doivent être récités dès l'apparition de l'aube et le meilleur des moments est celui qui précède le lever du soleil.


Et quand est-ce qu'il se finit?


Certains savants ont dit lorsque le soleil s'est levé et d'autres ont dit dès qu'il atteint son zénith.


Quant au moment [pour réciter les Adhkar] en soirée, le meilleur de ces temps est à l'approche du coucher du soleil; c'est à dire avant l'appel à la prière du Maghreb. Celui-ci est le meilleur des moments.


Cependant, si l'individu récite ses Adhkar après la 'Asr ou après le Maghreb, alors inchaAllah, cela lui sera suffisant et le serviteur en sera récompensé puisque qu'il est dit que ces deux temps ['Asr et Maghreb] font partie du soir.

Source: http://www.sounnah-publication.com/2010/02/les-moments-propices-aux-adhkar-par.html
 

 

posté par Abd Al Malik Al Meldawy sur: http://www.fourqane.fr/forum/viewtopic.php?t=13504&highlight=

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Invocation
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 20:14

SHeikh Muhammad Ibn Abdullâh as-Sabîl (qu’Allâh le préserve)

dimanche 6 février 2011, par Ismaïl


BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


Est-il vrai que les invocations entre le Adhân et l’Iqâmah ne sont pas rejetées ? Et doit-on lever les mains durant ces invocations et à quel moment ?


SHeikh Muhammad Ibn Abdullâh as-Sabîl (qu’Allâh le préserve) a dit qu’il a été rapporté par Anas Ibn Mâlik (radhiallâhu ‘anhu) que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Les invocations entre le Adhân et l’Iqâmah ne sont pas rejetées. » Et at-Tirmidhî a dit que c’est un hadîth bon et authentique.


Le fait de lever les mains durant les invocations est permis. Cela, sur la base du hadîth de Souleimân (radhiallâhu ‘anhu) qui dit que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Certes, Votre Seigneur est pudique et généreux, Il est gêné, lorsqu’un serviteur lève les mains vers Lui, de les retourner vides. » Rapporté par Abû Dâwoud et at-Tirmidhî qui le considèrent bon. Ceci dit, il n’est pas demandé de lever ses mains pour chaque invocation, car il a été authentifié du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) qu’il a invoqué dans des situations sans lever les mains. [1]

 

Notes

[1] Fatâwa wa Rassâ-îl Moukhtârah du SHeikh Muhammad as-Sabîl, p.513

 

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article637

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Invocation
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 16:43

Sans-titre-3-copie-1.jpg

Sheikh Muhammad Ibn Salih Al ‘Outhaymine - rahimahou Allah a été interrogé sur la personne qui dit « insha Allah » dans ses invocations.

 

 

Il a répondu : « Il ne faut pas que celui qui invoque Allah - Qu’il soit glorifié - dise « insha Allah » (si Allah le veut) dans ses invocations. Qu’il soit plutôt ferme et donne de l’importance à son vœu car rien ne peut contraindre Allah - qu’Il soit exalté et glorifié -. Allah - qu’Il soit glorifié - dit :

 

 

 

 

وَقَالَ رَبُّكُمُ ادْعُونِي أَسْتَجِبْ لَكُمْ

« Invoquez-moi, Je vous répondrai » [Sourate Ghafir - v60]

 

Allah a promis de répondre aux invocations. On n’a donc pas besoin dans ce cas de dire « inchallah ». Car Allah - qu’Il soit exalté et glorifié - s’Il accorde à Son serviteur son invocation, Il va soit répondre à son besoin, soit repousser de lui un mal, soit la lui préserver pour le Jour du Jugement.

 

Le prophète (Site Al Ghourabaa) a dit : « L’un de vous ne doit pas invoquer Allah en disant : O Allah, si tu veux pardonne moi, et si tu veux accorde moi Ta miséricorde. Il doit plutôt être ferme dans sa demande et donner de l’importance à son vœu, car rien ne peut contraindre Allah ». [Al Boukhari, n°6339, Mouslim n°2679]

 

Si quelqu’un pose la question : n’est-il pas rapporté d’après le prophète – Site Al Ghourabaa- qu’il disait au malade : « (Qu’il n’y ait) pas de mal, que cela soit pour toi une purification (de tes péchés) si Allah le veut » (lâbass tahour insha Allah) ? [Al Boukhari, n°3616]

 

Nous disons : en effet, mais cela fait apparaître que ce propos ne fait pas partie du chapitre des invocations. Cela fait seulement partie du chapitre de l’information et de l’espérance.

Cela n’est pas une invocation. Car il fait partie du comportement lors des invocations d’être ferme dans sa demande.

Et Allah est plus savant.

[Fin des paroles du Sheikh]


Et dans un autre récit :

D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui),
l'Envoyé d'Allah (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit: « Lorsque l'un de vous invoque Allah, qu'il ne dise pas: " Seigneur! Pardonne-moi si Tu veux", mais qu'il soit plutôt résolu dans son invocation, et qu’il fasse des grandes demandes (comme le fait d’entrer au paradis ou d’être pardonné), car rien n’est au-delà du pouvoir d’Allah ». ( Sahih de Mouslim)

 


 bleuSource : www.islamhouse.com
Fatawa Al ‘Aquida, p48-49 - Sheikh Muhammad Ibn Salih Al ‘Outhaymine (rahimahou Allah)
Traduction rapprochée : Abû Bilal Al Djazairy et revue par Ibn Hamza Al Djazairy

http://alghourabaa.free.fr/web/page15.html



D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui),
l'Envoyé d'Allah (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit: « Tout Serviteur sera exaucé à moins qu'il ne se montre pas impatient en disant: "J'ai invoqué, mais je n'ai pas été exaucé" ». (
Sahih de Mouslim)
Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Invocation
commenter cet article
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 14:16

attention.jpg

 

Al khatabî a dit : « Parmi les choses que l’on doit respecter lors de l’invocation, citons les règles de la grammaire qui sont les piliers de l’éloquence, car ce sont des règles qui lui donnent un sens. Sans elle, la parole perd toute cohérence et signification. Pire encore, les fautes et les lapsus transforment souvent le sens de la phrase au point de lui donner une connotation mécréante.

 

A titre d’exemple : « Iyyâka na’budu wa iyyâka nasta’îne » qui veut dire « C’est Toi (Allah) que nous adorons et c’est Toi dont nous implorons le secours », change complètement de sens si on lit « iyâka na’budu wa iyâka nasta’îne ».

 

En effet, iyyâka qui comporte une double consonne (yy) est le pronom complément de la deuxième personne du singulier. Par contre Iyâk qui comporte une seule consonne (y) veut dire "Ton soleil" vu que iyâ veut dire la lumière du soleil en arabe. Lu donc de cette manière, la phrase devient : « C’est ton soleil que nous adorons et c’est de ton soleil dont nous implorons secours ».

 

Cette lecture exprime sans conteste une idée mécréante. »

 

Allahou mousta3ane

 

Source : L’invocation : Concept, règles et erreurs à éviter, écrit par Muhammad ibn Ibrahim Al-hamad préfacé par Cheikh Abdulaziz ibn Abdullah ibn Baz, Collection Al ‘Aquida, Editions Assia (P143-145)

posté par: oumabdarrahman

dans http://www.fourqane.fr/forum/viewtopic.php?t=11578

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Invocation
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 12:53

94201.imgcache

 

  Aucune créature ne peut se passer d'Allah et elles ont toutes besoin d'elles. C'est pour cette raison qu'Allah nous a prescrit de l'invoquer et de l'implorer; Allah subhanahu wa ta'ala dit :

 

[Et votre Seigneur a dit : «Implorez-Moi, Je vous exaucerai ! Mais ceux qui, par orgueil, refusent de M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés] (Sourate Ghafir, Verset 60)

 

C'est à dire ceux qui refusent de l'invoquer. Le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- a dit : « Celui qui ne demande pas à Allah, Allah se met en colère contre lui ». Allah subhanahu wa ta'ala aime que ses serviteurs l'invoquent et lui soumettent leurs besoins, Il aime ceux qui lui demandent avec insistance et Il les rapproche de Lui.

 

Les compagnons du Prophète sallalahu ayleihi wa salam avaient compris cela est c'est pourquoi ils ne négligeaient aucune chose qu'ils pouvaient demander à Allah subhanahu wa ta'ala. Allah dit :

 

[Et quand mes serviteurs t'interrogent sur moi, alors Je suis tout proche] (Sourate Al Baqarah, Verset 186)

 

L'invocation détient un degré élevé auprès d'Allah ; c'est la chose la plus noble auprès de Lui. Il se peut que l'invocation change de destin. L'invocation du musulman est exaucée. Sans le moindre doute, si les conditions sont réunies et les obstacles écartés, celui qui invoque obtient grâce à cette invocation, l'une de ces choses : le Messager d'Allah sallalahu 'alayhi wa salam a dit : « Pas un musulman ne fait une invocation qui ne comporte aucun mal , ni rupture de lien de parenté , sans qu'Allah ne lui donne grâce à cela l'une de ces trois choses : Il lui donne ce qu'il a sollicité dans l'immédiat , Il la lui réserve pour l'au-delà , ou il l'épargne d'un mal équivalent ». Les Compagnons dirent : « Dans ce cas, nous devons invoquer Allah abondamment ? Il répondit : " La réponse d'Allah est encore plus abondante "[Rapporté par Ahmad et At-Tirmidhi ]

 

Les différentes sortes d'indication : On distingue deux sortes :

 

1) L'Invocation d'Adoration : Comme la prière rituelle et le jeûne

2) L'Invocation de sollicitation et de demande.

 

Les mérites d'une bonne œuvre par rapport à une autre :

 

Est-ce la récitation du Coran qui est meilleure ou l'évocation d'Allah, ou l'invocation ? La réponse est que la récitation du Coran est dans l'absolue la meilleure des œuvres, puis l'évocation et la louange d'Allah, puis l'invocation et la demande. Ceci reste général; toutefois, il peut arriver à une oeuvre dont le mérite est moindre d'être plus méritoire qu'une autre oeuvre dont les mérites étaient plus importants, dans certaines circonstances. Ainsi, l'invocation le jour d'Arafat est meilleure que la récitation du Coran, et s'appliquer à réciter les évocations rapportées à la fin des prières obligatoires est meilleur que de s'appliquer à la récitation du Coran [à ce moment précis ] .

 

Les causes de l'exaucement de l'invocation : Il y a des causes apparentes et des causes profondes.

 

1) Les causes apparentes : Faire précéder l'invocation par des bonnes actions telles que l'aumône, les ablutions, la prière rituelle, etc. S'orienter en direction de la Qibla , lever les mains  faire l'éloge d'Allah subhanahu wa ta'ala avec ce qui Lui sied , employer les Noms et Attributs d'Allah en rapport avec ce qu'on lui demande dans l'invocation : si par exemple on demande le Paradis , on l'implorera par Sa grâce et Sa miséricorde , et si on fait l'invocation contre un injuste  par exemple , on n'utilisera pas le nom " Le Tout Miséricordieux " , ou " Le Généreux " , mais plutôt les noms du genre " le Contraignant " , " le Dominateur suprême " . Parmi les causes, il y également le fait de mentionner la prière sur le Prophète sallalahu ayleihi wa salam au début , au milieu et à la fin de l'invocation , reconnaître ses péchés , et remercier Allah pour Ses bienfaits ; profiter des moments les plus favorables à l'exaucement , confirmés par des preuves , pendant lesquels l'invocation est plus probable d'être exaucé .

 

Ces moments sont nombreux et on peut citer :

- Au cours d'une période de 24 heures : Au dernier tiers de la nuit , lorsqu'Allah subhanahu wa ta'ala descend du ciel le plus proche ; entre l'appel à la prière (adhân) et l'annonce du début de la prière (iqamah); après les ablutions ; pendant la prosternation ; avant le salut final de la prière ; à la fin des prières , après avoir lu complètement le Coran , en entendant le chant du coq ; en voyage ; l'invocation de celui qui est victime d'une injustice ; l'invocation de celui qui est dans la nécessité ; l'invocation des parents en faveur de son frère en secret ; lorsque le musulman rencontre l'ennemi pendant la guerre .

 

- Au cours de la semaine : Le Jour du Vendredi et surtout à sa dernière heure.

-Au cours des différents mois : Au mois de Ramadan : au moment de la rupture du jeûne et pendant le repas du Sahour (juste avant l'aube), la nuit du destin et le jour d'Arafat.

 

-Dans les nobles lieux : Dans les mosquées en général , auprès de Kaaba et surtout à Al Moultazam [entre la Pierre Noire et la porte de la Kaaba] , auprès de la station d'Ibrahim sallalahu ayleihi wa salam , sur les monts As-Safa et Al-Marwa , à Arafat , Mouzdalifah et Mina pendant les jours du Hadj , et au moment où l'on boit l'eau de Zam-Zam , etc .

 

2) Les causes profondes : En faisant précéder l'invocation par le repentir sincère ; le fait de réparer les injustices ; veiller à ne manger et en boire que ce qui est licite ; ne porter que des habits licites ; et que tout cela soit acquis avec un gain licite ; multiplier les actes de piété ; éviter les actes illicites ; s'abstenir des choses ambigües et des mauvaises passions ; être concentré pendant l'invocation ; avoir confiance en Allah , espérer fortement en Lui et s'en remettre à Lui ; l'humilité , implorer Allah avec insistance  ; Lui confier tout et cesser d'attendre d'un autre que Lui .

 

Ce qui entrave l'exaucement de l'invocation : Il peut arriver que l'homme invoque Allah mais qui'il n'exauce pas son invocation, ou que l'exaucement soit retardé ; et les causes sont nombreuses parmi lesquelles : invoquer un autre avec Allah ; entrer dans les moindres détails pendant l'invocation, comme la demande de protection contre la chaleur de la Géhenne , son étroitesse , son obscurité , etc. alors qu'il est suffisant dans ce cas, de demander d'être protégé de l'Enfer uniquement ; invoquer contre soi-même ou contre autrui injustement ; l'invocation qui comporte un péché ou la rupture des liens de parenté ; faire dépendre l'invocation de la volonté d'Allah en disant par exemple : (Ô Allah , pardonne-moi si Tu veux ) , etc. Se montrer impatient dans l'attente de l'exaucement , en disant par exemple : J'ai invoqué , mais je n'ai pas été exaucé ; abandonner l'invocation par fatigue ou par lassitude ; invoquer avec un coeur distrait et inattentif ; ne pas faire preuve de discipline et de respect devant Allah ; Le Prophète sallalahu ayleihi wa salam ayant entendu un homme invoquer Allah dans sa prière sans faire la prière sur le Prophète sallalahu ayleihi wa salam dit : " Celui-ci s'est empressé " , puis , il l'appela et lui dit à lui ou à un autre : " Lorsque l'un d'entre vous invoque , qu'il commence par la louange ( Al-Hamdoulillâh ) et l'éloge d'Allah , puis , qu'il prie sur le Prophète sallalahu ayleihi wa salam , pour enfin invoquer ce qu'il veut après cela " [ Rapporté par At-Tirmidhi et Abou Dawoud ]

 

On trouve parmi les obstacles à l'exaucement, le fait de demander dans son invocation une chose décidée et irréversible, comme demander de vivre éternellement dans ce monde , s'évertuer à faire rimer les paroles que l'on prononce pendant l'invocation , Allah subhana wa ta'ala a dit :

 

[Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion. Certes, Il n'aime pas les transgresseurs]

(Sourate Al Araf, Verset 55)

 

Ibn Abbas radiAllah ou anhou a dit : « Fais attention à la prose rimée dans les invocations, abstiens-toi de le faire, car j'ai toujours vu l'Envoyé d'Allah sallalahu ayleihi wa salam et ses Compagnons éviter cela » [Al-Bukhary]. Il y a également le fait d'élever la voix exagérément pendant l'invocation, Allah subhana wa ta 'ala dit :

 

[Et dans les prières, ne récite pas à voix haute; et ne l'y abaisse pas trop mais cherche le juste -milieu entre les deux] (Sourate Al Isra, Verset 110)

Aicha qu'Allah soit satisfait d'elle a dit : « Ce verset a été révélé au sujet de l'Invocation ».

 

Il est recommandé pour celui qui invoque de procéder dans cet ordre

 

bouton14 Premièrement : Proclamer la louange et l'éloge d'Allah

 

bouton14

 Deuxièmement : Invoquer la prière sur le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam-

 

bouton14

 Troisièmement : Se repentir et reconnaître ses péchés

 

bouton14

 Quatrièmement : Remercier Allah pour ses bienfaits

 

bouton14

 Cinquièmement : Commencer l'invocation [a proprement dite] et veiller à dire des formules concises et générales, et ce qui est rapporté du Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- ou de nos Pieux prédécesseurs

 

bouton14

 Sixièmement : Conclure l'invocation par la prière sur le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam-

 

[Sources: « Article du Commentaire du Dernier Dixième du Coran », Editions Tafsir.info]

Retranscription : Oukhtynette Assya

 

http://www.rappel01.fr/article-l-invocation-69337179.html

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans Invocation
commenter cet article

Présentation

  • : la-ilaha-illallah
  • la-ilaha-illallah
  • : Al-Awzâ’î a dit : « Patiente sur la Sunna, arrête-toi là où les gens se sont arrêtés, dis ce qu’ils ont dit, abstiens-toi de ce dont ils se sont abstenus, et suis la voie de tes pieux prédécesseurs, car ce qui leur a suffit te suffira. » [Al-Lâlakâ’î dans Sharh Usûl Al-Ictiqâd (315)] (( Si vous remarquez des erreurs, veuillez m'en avertir barakallahou fikom ))
  • Contact

Heure

Rechercher

Calendrier

Texte Libre