Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 00:32
"Quiconque meurt en invoquant un égal à Allah..."

Ibn Mas'ûd – qu'Allah l'agrée- a dit : « Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Quiconque meurt en invoquant un égal à Allah entrera en enfer ». » Rapporté par Al-Bukhârî 1

 

Commentaire :

 

Invoquer un égal à Allah est une forme de polythéisme majeur, car l'invocation est une adoration. C'est même la plus importante des adorations, car (le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit) dans un hadith authentique : « L'invocation, c'est l'adoration. » Ainsi, quiconque meurt en vouant cette adoration, ou en en vouant une partie à autre qu'Allah – c'est-à-dire à un égal- mérite l'enfer. Quant à l'expression : « ... entrera en enfer » : il s'agit d'une introduction en enfer identique à celle des mécréants. En d'autres termes, éternellement, car lorsque le polythéisme majeur émane d'un musulman, il annule ses actions. En effet, Allah (azza wa jal) dit à Son Prophète : «  En effet, il t'a été révélé, ainsi qu'à ceux qui t'ont précédé : « Si tu donnes des associés à Allah, ton oeuvre sera certes vaine ; et tu seras très certainement du nombre des perdants. » 2

 

Pour ce qui est de l'expression « ...en dehors d'Allah... » , les savants de l'exégèse (Tafsîr) et les savants connus pour étayer leurs arguments avec les preuves des textes révélés ont expliqué que ce terme englobait ceux qui invoquent Allah tout en invoquant un autre avec Lui, mais aussi ceux qui invoquent autre que Lui se tournant uniquement vers cet autre, sans se tourner vers Allah.

 

Note :

 

1. Rapporté par Al-Bukhârî (8/132) dans l'exégèse de la sourate la Vache, et (11/493), livre des serments et des voeux.

2. Les Groupes, v. 65

 

 

Titre : Le résumé du Commentaire du Livre de l'Unicité, « Le Comble des souhaits »

Auteur : Cheikh Sâlih ibn 'Abdil-'Aziz Âl-Cheikh

Page : 38-39

Edition : Anas

Retranscription par : oumomeya

Site : www.rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans shirk
commenter cet article
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 00:03
"Ce que je crains le plus pour vous..."

"Ce que je crains le plus pour vous ... "

 

On trouve dans un hadith (que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit) : « Ce que je crains le plus pour vous, c'est le polythéisme mineur. » Lorsqu'on le questionna à ce sujet, il répondit : « Il s'agit de l'ostentation ». (1)

 

Commentaire :

 

Pourquoi le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a-t-il craint l'ostentation au point de la considérer comme la chose la plus redoutée parmi les péchés ? D'abord, c'est en raison de ses effets, car elle n'est pas pardonnée, et ensuite parce que les gens peuvent ne pas s'en soucier. C'est pourquoi le Prophète (صلى الله عليه و سلم) l'a redoutée pour ses Compagnons.

En outre, l'ostentation est de deux types :

 

- L'ostentation de l'hypocrite qui touche au fondement de la religion à savoir qu'il simule son appartenance à l'islam tout en dissimulant sa mécréance, comme dans la parole d'Allah le Très Haut : « ... Et par ostentation envers les gens. A peine invoquent-ils Allah. »( 2)

 

- L'ostentation du musulman monothéiste, comme le fait d'embellir sa prière afin qu'on le complimente, ou qu'on le voit. Ceci est une forme de polythéisme mineur.

 

 

 

Note :

 

1. Rapporté par Ahmad dans Al-Musnad (5/428,429) du hadith de Mahmûd Ibn Ladîd- qu'Allah l'agrée.

2. Les Femmes, v.142

 

 

(passage tiré du chapitre 3: du fait de craindre le polythéisme)

 

Titre : Le résumé du Commentaire du Livre de l'Unicité, « Le Comble des souhaits »

Auteur : Cheikh Sâlih ibn 'Abdil-'Aziz Âl-Cheikh

Page : 38

Edition : Anas

Retranscription par : oumomeya

Site : www.rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans shirk
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 20:24

La sorcellerie

 

cheikh Abdel Mouhsine Al Qassim

 

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans shirk
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 09:03
Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans shirk
commenter cet article
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 14:31

shirk.jpg

 

Première ambiguité:

L'associationisme c'est l'adoration des statues uniquement mais celui qui adore autre chose que les statues comme celui qui adore les awliyas et les pieux c'est du tawassoul auprès d'Allah et non de l'associationisme et Allah dit: " Ô les croyants ! Craignez Allah, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui " ( sens approché sourate 5 verset 35)

La réponse à cette ambiguité:

Parmi ceux que le Messager d'Allah a combattu il y avait celui qui adore les statues, celui qui adore les arbres et les pierres, celui qui adore les anges, ceui qui adore les awlias et les pieux, Le Très-Haut dit: " Ils adorent au lieu d'Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent : "Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah". (sens approché sourate 10 verset 18).

Les chrétiens adoraient le Messie -paix sur lui- et n'adoraient pas les statues mais adoraient le Messie -aix sur lui-, allons nous dire qu'ils ne sont pas polythéistes car ils n'adoraient pas les statues? Qui dit celà?

L'associationisme est l'adoration d'un autre qu'Allah quel qu'il soit et l'associationisme des premiers polythéistes n'est pas restreint à l'adoration des statues mais ils étaient divers dans leurs adorations comme le rappelle le cheikh Mouhammad ibn Abdelwahhab :rahimoAllah: dans Kachf Ach choubouhat et Qawa'id al 'arba'a.

Le prophète a vaincu des hommes diversifiés dans leurs adorations et il leur a fait la guerre à tous et les a tous combattus sans faire de distinction, il n'a pas différencié celui qui adore la statue de celui qui adore une tombe ou un arbre ou une pierre ou un wali parmi les awliya mais il les a tous combattus sans faire de distinction. Il n' y a pas de différence entre l'adorateur d'une statue et l'adorateur d'un arbre et d'une pierre ou d'un ange, un jinn, un être humain, ceci est évident.

Deuxième ambiguité:

Nous n'adorons pas les awliyas et les pieux car ils peuvent nous être utile ou nous nuire mais nous les adorons pour qu'ils intercèdent pour nous auprès d'Allah et nous nous rapprochons d'eux par l'immolation, le voeu, al istighatha pour qu'ils intercèdent pour eux auprès d'Allah mais les premiers polythéistes croyaient que ces choses pouvaient être utile ou nuire en dehors d'Allah et ils disent: " Nous ne croyons pas à celà, nous savons qu'elles ne sont d'aucune utilité et ne peuvent pas nuire mais nous les prenons comme intercession".

La réponse à cette ambiguité:

C'est ce qu'Allah a rappelé à propos des premiers polythéistes : " Ils adorent au lieu d'Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent : "Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah". (sens approché sourate 10 verset 18).

Il n' y a pas de différence entre l'associationisme de ceux-ci et celui des premiers, ils visent tous l'intercession, que ces choses adorées intercéderont en leur faveur, l'intercession est une vérité mais ceci n'est pas son chemin. Elle a des voies légiférées qu'Allah et le Messager d'Allah ont rendues claires. Il ne fait pas partie de ses voies que celui qui demande l'intercession prenne une divinité en dehors d'Allah :jjh:en immolant pour elle, lui faisant des voeux et l'istighatha, ceci est l'acte des polythéistes sans distinction.

Troisième ambiguité:

Les premiers polythéistes ne disent pas "la ilaha ila Allah" mais ceux qui adorent les awliya et les pieux disent " la ilaha ila Allah Mouhammad rassoul Allah" donc comment mettez vous celui qui ne dit pas "la ilaha ila Allah' avec celui qui dit " la ilaha ila Allah"

La réponse à cette ambiguité:

Soubhanallah ! Ceux-ci disent " la ilaha ila Allah" mais l'annulent, "la ilaha ila Allah" n'est d'aucune utilité sauf si tu la préserve de ce qui l'annule, ceux-là la prononcent mais l'annulent par un acte d'assoicationisme, que signifie ' la ilaha ila Allah" ?

Sa signification est que rien ne mérite d'être adoré en vérité en dehors d'Allah et ceux-ci disent cette parole mais n'agissent pas selon elle. Ils adorent les tombes,les awliya, les pieux et ils disent "la ilaha ila Allah", les premiers polythéistes étaient plus connaisseurs de "la ilaha ila Allah" que ceux-ci car lorsque le Messager d'Allah leur dit : "Dites la ilaha ila Allah", ils dirent: " Réduira-t-il les divinités à un Seul Dieu ? Voilà une chose vraiment étonnante". (sens approché sourate 38 verset 5) connaissant la signification de " la ilaha ila Allah" et que celui qui le dit délaissera obligatoirement l'adoration d'autre qu'Allah et ceux-là ont rassemblé, à cause de leurs ignorances et leurs idioties, deux opposés: la parole "la ilaha ila Allah" et l'adoration d'autre qu'Allah, comprenant de " la ilaha ila Allah" ce que n'ont pas compris les polythéistes d'auparavant, ceci est l'extrêmité de l'idiotie et de la naiveté wa la hawla wa la qouwwata ila billahi al 'Ali al 'Adhim mais la passion, je demandes protection auprès d'Allah, fait tomber dans l'égarement.

Quatrième ambiguité:

Les premiers polythéistes adoraient les arbres et les pierres et des choses inanimées mais nous nous invoquons et faisons le tawassoul auprès des adorateurs pieux et des awlias car ils ont un rang élevé auprès d'Allah, nous les prenons comme moyens auprès d'Allah et Allah dit: " Ô les croyants ! Craignez Allah, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui " ( sens approché sourate 5 verset 35). Nous avons pris le moyen, ils [les adorateurs pieux et les awlias] sont le moyen.

Réponse à cette ambiguité:

Nous leur disons le moyen dans le Livre d'Allah est l'obéissance et l'adoration et c'est ce qui parvient chez Allah par son obéissance, l'accomplissememt de ses obligations, le délaissement de ses interdits et le moyen n'est pas que tu prennes entre toi et Allah un intermédiaire, ni le Coran ni la Sounnah ni aucun parmi les gens de science respectés n'ont dit celà mais le moyen dans le Livre et la Sounnah est le rapprochement d'Allah par son obéissance, Le Très-Haut dit: " Ô les croyants ! Craignez Allah, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui " ( sens approché sourate 5 verset 35) c'est-à-dire la proximité d'Allah est son obéissance et celui qui expliqua le moyen par prendre des intermédiaires est faux et nouveau en Religion qu'aucun savant de l'exégèse n'a dit, alhamdoulillah, dans tous les cas ces ambiguités sont démolies et sans valeur alhamdoulillah.

Nous avons celui qui les excuses et dit: ceux qui adorent les mausolés et les tombes sont excusés par l'ignorance car beaucoup entendent celà ou le lisent dans leurs livres et leurs actes ne sont pas permis mais ils sont ignorants

Réponse à cette ambiguité:

Comment sont-ils ignorants alors qu'ils lisent le Coran et il s'y trouve l'interdiction du polythéisme? L'interdicition de prendre des intermédiaires en dehors d'Allah ? Celui à qui est parvenu le Coran et est arabe et comprend sa signification a la preuve étabile sur lui, le Très-haut dit: "... et ce Coran m'a été révélé pour que je vous avertisse, par sa voie, vous et tous ceux qu'il atteindra." (sens approché sourate 6 verset 19).

Celui qui à reçu le Coran et est arabe a la preuve établie sur lui et si il n'est pas arabe on lui traduit son sens afin qu'il le comprenne et ceux-là qui prennent les tombes et les mausolés dans les pays arabes sont des arabes éloquants et ont peut être l'un d'entre eux qui a mémorisé le livre de Sibawayh et connait la langue arabe et l'éloquance [ al balagha] et avec ceci il adore les tombes, celui-ci est-il excusé pour son ignorance? Et ces mausolés et ces tombes sont dans les pays arabes ou le Coran est descendu et leur est parvenu donc comment peuvent-ils dire qu'ils sont des ignorants? Jusqu'à quand l'ignorance? Après l'envoi du prophète et la descente du Coran l'époque de la jahiliya est révolue et la science et la preuve sont venues, est-il excusé d'ignorance celui qui vit dans les pays musulmans et a mémorisé le Coran, l'entend, entend les paroles des gens de science, particulièrement après l'arrivée des mass média qui communiquent aux gens les paroles des gens de science et on y lit le Coran matin et soir par une voie entendue par celui qui est à l'ouest et à l'est, comment dit -on: " Ceux-là n'ont pas eu la preuve établie sur eux, ceux-là sont des ignorants" ? Alors que la plupart parmi eux ont un diplome en langue arabe,les sciences de la législation,la lecture, la jurisprudence et les fondements. Le reste n'ont aucune preuve avec eux, leur argumentation est réfutée par leur Seigneur, nous demandons à Allah de les guider vers la raison et qu'Il leur eclaircisse la vérité et délaissent l'entêtement et le suivi aveugle et reviennent au Livre de leur Seigneur et la Sounna de leur prophète Mouhammad afin que leur Islam se réalise et s'authentifie leur din et qu'ils fassent partie de la communauté de Mouhammad et qu'ils ne fassent pas partie de la communauté des polythéistes suiveurs d'Abou Jahl et Abou Lahab.

Cette affaire est grave et importante, vous, adorateurs d'Allah, lisez ou entendez et parmi vous celui qui a voyagé et a vu des choses surprenantes parmi les actes de ceux-ci, leurs polythéismes, leurs paganismes et ils n'acceptent pas le conseil ceci est grave et il n'est pas permis à l'étudiant en science ni au savant de se taire dessus mais ils doivent éclaircir aux gens et les appeler à Allah, le Très-Haut. Et il est obligatoire aux gouvernants des musulmans de combattre ceux-ci [adorateurs polythéistes] afin que le din ne soit que pour Allah seul. Que signifie l'appel à Allah en restant silencieux sur ceux-là? Nous les appelons à la véridicité [sidq] et l'interdiction de la tromperie dans la vente et l'achat, l'interdiction de la fornication et nous délaissons le polythéisme, nous ne les appelons pas à le délaisser, nous délaissons l'enorme gravité et nous ne commençons pas par l'unicité et l'interdicition du polythéisme et pour le reste ils sont sous la volonté d'Allah mais le polythéisme n'accepte aucun pardon et n'est pas sous la volonté d'Allah pour le pardon. Nous commençons par les branches et délaissons la base et ceci n'est pas la voie dans l'appel à Allah, les messagers :Alyimusalam: ont débuté par l'authentification de la croyance dans l'appel à Allah, ils n'ont pas commencé par les extrêmités et les cotés qui ne sont d'aucune utilité sans l'unicité et la croyance authentique.

Si un homme délaisse la fornication, la consommation de boissons enivrantes, l'usure et l'ensemble des interdits mais il est associateur, tout ceci n'est d'aucune utilité même si il prie la nuit et le jour, donne en aumone l'ensemble de ses biens tant que subsiste chez lui la grande association tout ceci ne lui sert à rien. Mais si il a l'unicité et est preservé de l'associationisme, la sincerité envers Allah, on espère pour lui le pardon même si il fait des grands péchés en dessous de l'associationisme majeur et si il sera chatié, son chatiment ne sera pas eternel. Comment délaissons nous le plus grave et nous dirigeons vers ce qui est moindre et disons ceci est l'appel à Allah ?


Actuellement, nous connaissons les moyens pour l'appel et l'abondance de prêcheurs, leurs associations, leurs centres mais les mausolés sont en état et augmente dans le monde islamique, le soufisme et les innovations augmentent ! Ou est l'appel à Allah ? Ou sont ces moyens et ses fruits?

Il nous est obligatoire d'y faire attention et que nous appelions à Allah avec clairvoyance et commençions par ce qu'ont commencé les prophètes et les messagers:Alyimusalam: : corriger la croyance puis on construit dessus car c'est la base et ce qui en est exclu est bati dessus, si la base est authentique la construction sera authentique et si la base est altérée la construction s'effondrera et ne sera d'aucune utilité pour son propriétaire. " Lequel est plus méritant ? Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété et l'agrément d'Allah, ou bien celui qui a placé les assises de sa construction sur le bord d'une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu de l'Enfer ?..." (sens approché sourate 9 verset 109)

Cet exemple est clair pour celui qui a pour base de son din la croyance correcte et l'intention pieuse et celui qui pour base dans ses intentions le polythéisme et ce qui s'oppose au din d'Allah.

Nous demandons à Allah de nous montrer le vrai comme vrai et nous permettre de le suivre et qu'Il nous montre le faux comme faux et nous permette de s'en écarter, Il est Sami' Moujib.

 

Lignes-effets-10
Question: Les savants ont rappelé que tous les péchés rentrent dans l'associationisme mineur, cette parole est-elle authentique?

Réponse: les péchés ne sont pas du polythéisme, il y a parmi eux ce qui est du polythéisme et ce qui n'en est pas, mettre tous les péchés armi le polythéisme est une erreur.

Question: vous avez rappelé que les savants -miséricorde sur eux- ont divergé si on est pardonné ou non du petit associationisme, quel est l'avis prépondérant de leurs divergences?

Réponse: L'avis prépondérant, Allah est plus savant, est qu'il n'est pas pardonné vu la généralité des versets et son auteur ne s'eternisera pas en enfer comme s'eternisera l'auteur du polythéisme majeur. {1}

Question: Si un homme immole son sacrifice auprès de la tombe d'untel espérant que la miséricorde descende sur son sacrifice, est-ce que cette immolation est du polythéime majeur ou mineur?

Réponse: Si il immole pour le mort ou pour la tombe c'est du polythéisme majeur mais si il immole pour Allah et pense que ce lieu a des vertus, c'est du polythéisme mineur et un moyen parmi les moyens du polythéisme majeur.

Question: Quelle est la différence entre le deuxième annulatif et le premier ? [10 annulatifs de l'Islam de chekh Muhammad ibn Abdelwahhab (rahimahoullah)

Réponse: le deuxième est une sorte du premier, le premier est général et celui-ci [le second] est spécifique, le cheykh [Mouhammad ibn Abdelwahhab] s'est attardé dessus car il est le quotidien chez les gens parmi les adorateurs de mausolés, les adorateurs des tombes, des awliya et des pieux, ceci est le quotidien de beaucoup de gens ...[....]...parmi ceux qui s'affillient à l'Islam et nous ne disons pas musulmans mais nous disons parmi ceux qui s'affilient à l'Islam

Cheikh Salih Ibn Abdillah Al Fawzan charh nawaqid al islam pp 50 à 56 et 75 editions al rouchd

 

posté par islamwadah dans http://www.fourqane.fr/forum/viewtopic.php?p=36418

 

http://alhouda.forumactif.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans shirk
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 20:28

بسم الله الرحمن الرحيم

 

Fatwa de la Commission Permanente

des Recherches Académiques

et des Avis religieux d’Arabie Saoudite

 

L’INTERDICTION ABSOLUE

DE SE RENDRE CHEZ LES SORCIERS

MÊME SOUS PRÉTEXTE

DE SE DÉFAIRE D’UN SORT

 

      Louange à Allah uniquement, Prière et Salut sur notre Prophète Mohammed, ainsi que ses proches et ses compagnons.


      De nombreuses questions et demandes d’éclaircissement sont parvenues à la Commission Permanente des Recherches Académiques et des Avis Religieux au sujet de l’avis juridique concernant la sorcellerie et le fait de se rendre chez les sorciers.


 

      Nous répondons donc : Allah a interdit d’apprendre la sorcellerie, de l’enseigner et de la pratiquer, d’après la convergence des preuves dans le Coran et la Sunna de l’interdiction de la sorcellerie et de l’incroyance du sorcier. Allah le Très Haut dit à propos des Juifs :


 

{Et ils suivirent ce que les démons racontent contre le règne de Suleyman. Alors que Suleyman n’a jamais été mécréant, mais ce sont plutôt les démons qui l’ont été : ils enseignaient aux gens la sorcellerie, ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Hârût et Mârût, à Babylone. Ils n’enseignaient rien à personne, sans leur dire au préalable : « Nous ne sommes qu’une tentation, ne soit donc pas mécréant. » Ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse. Or, ils ne sont capables de nuire à personne sans la permission d’Allah. Ils apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable. Et ils savent très bien que celui qui cherche à acquérir ce pouvoir n’aura aucune part de bien dans l’au-delà. Quelle détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes ! Si seulement ils savaient !} [Sourate « La Vache », verset 102]


 

 Ainsi, Allah – qu’Il soit glorifié – a informé du mensonge des démons dans ce qu’ils racontèrent contre le règne de Suleyman – Prière sur lui – et Il l’a innocenté de la sorcellerie dont ils l’accusaient, en niant son incroyance ; ce qui prouve que la sorcellerie est une incroyance. Allah a confirmé l’incroyance des démons et Il a cité une de ses formes : l’enseignement de la sorcellerie. Parmi les preuves qui confirment l’incroyance de celui qui apprend la sorcellerie : la parole d’Allah au sujet des deux anges qui enseignaient la sorcellerie, afin de tenter ceux qui venaient l’apprendre : « Nous ne sommes qu’une tentation, ne sois donc pas mécréant. » c’est-à-dire : ne sois pas mécréant en apprenant la sorcellerie.


 

  Ensuite, Allah a informé qu’apprendre la sorcellerie est une nuisance et non un profit, Il a dit : {Ils apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable.} Or, il est illicite d’apprendre ce qui ne profite en rien et est nuisible, dans tous les cas. Ensuite, Allah dit : {Et ils savent très bien que celui qui cherche à acquérir ce pouvoir n’aura aucune part de bien dans l’au-delà.} c.-à-d. : les Juifs savent très bien, d’après le pacte qui leur a été ordonné de respecter, que le sorcier n’aura aucune part dans l’au-delà. Ibn Abbas a interprété ce verset ainsi : « Il n’aura aucune part de bien. » El Hassan l’a interprété ainsi : « Il n’a aucune religion. »


 

  Le verset prouve donc que la sorcellerie est illicite, que le sorcier est un mécréant et que les sorciers nuisent aux gens. Allah dit : {Le sorcier ne réussira pas, où qu’il soit} [Sourate « TâHâ », verset 69] Dans ce verset, il y a la négation absolue de toute réussite pour le sorcier, quelque soit le lieu où il se trouve, ce qui est une preuve de son incroyance.


 

  Quant aux preuves tirées de la Sunna : le hadith rapporté par Bukhari et Muslim, d’après Abû Hurayra – qu’Allah l’agrée – dans lequel le Prophète (Prière et salut sur lui) dit :


 

« Écartez-vous des sept grands péchés qui mènent à la perdition ! » Ils demandèrent : « Ô Messager d’Allah ! Quels sont-ils ? » «  - L’association à Allah, la sorcellerie, tuer illégitimement une vie qu’Allah a rendue sacrée, consommer l’intérêt, consommer les biens de l’orphelin, fuir la bataille lorsque les deux armées se font face, accuser de fornication les croyantes chastes et insouciantes. »


 

Ceci prouve que la sorcellerie est un énorme crime, car elle a été citée conjointement au polythéisme et considérée comme l’un des sept grands péchés qui mènent à la perdition ici-bas, de par ce qu’ils entraînent comme conséquences néfastes physiques et spirituelles, et à la perdition dans l’au-delà, du fait qu’ils sont la cause d’un châtiment douloureux pour celui qui les commet.


 

  Également dans la Sunna : le hadith d’Abû Hurayra – qu'Allah l'agrée – qui rapporte que le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit :


« Celui qui se rend chez un devin ou un voyant et croit en sa prédiction, a mécru en ce qui a été révélé à Mohammed (Paix et salut sur lui). »


Rapporté par Ahmed, Abû Dâwûd, Tirmidhi, Nassâï, Ibn Mâjah et El Hâkim, qui a dit : « Hadith authentique selon les conditions de Bukhari et Muslim. »


 

  El Bazzâr et Abû Ya’lâ rapportent avec une bonne chaîne de transmission, d’après Ibn Mas’ûd – qu'Allah l'agrée – que le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit :


« Celui qui se rend chez un devin, un sorcier ou un voyant, puis l’interroge et croit en sa prédiction, a mécru en ce qui a été révélé à Mohammed (Paix et salut sur lui). »


 

Parmi les autres preuves, le hadith e ’Imrâne ibn Huçayn – qu'Allah l'agrée – qui rapporte que le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit :


« N’est pas des nôtres, celui qui répand des superstitions et celui qui y croit, celui qui pratique la voyance et celui pour qui elle est pratiquée, celui qui pratique la sorcellerie et celui pour qui elle est pratiquée ; celui qui se rend chez un voyant, puis l’interroge et croit en sa prédiction, a mécru en ce qui a été révélé à Mohammed (Paix et salut sur lui). » Rapporté par El Bazzâr avec une bonne chaîne de transmission.


Il y a d’autres hadiths sur l’interdiction de se rendre chez les devins et les voyants, le statut juridique de ceux qui se rendent chez eux et croient en leurs prédictions, ainsi que le fait que la sorcellerie en fait partie.


 

  Tous ces textes explicites tirés du Coran et de la Sunna prouvent l’incroyance du sorcier, ce qui implique que l’on doit l’obliger à se repentir, mais s’il refuse, on le tue. Certains savants sont d’avis qu’il faut le tuer, sans même l’obliger à se repentir. El Tirmidhi rapporte d’après Jundub – qu'Allah l'agrée – que le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit :


« Le châtiment du sorcier est d’être décapité d’un coup de sabre. »


 

Il a également été rapporté d’un groupe de compagnons du Prophète (Paix et salut sur lui) qu’ils ont tué des sorciers ou ordonné de le faire. Il n’y avait aucune divergence entre eux à ce sujet ; en effet, il est rapporté sous le califat de ’Omar ibn el Khattâb – qu'Allah l'agrée – l’exécution capitale de trois sorcières, lorsqu’il écrivit une lettre à Jaz’ ibn Mu’âwiya, l’oncle d’Al Ahnaf ibn Qays, dont le contenu était : « Exécutez tout sorcier et toute sorcière. » L’Imam Mâlik rapporte que Hafsa – qu'Allah l'agrée – l’épouse du Prophète (Paix et salut sur lui) a fait exécuter l’une de ses esclaves qui l’avait ensorcelée ; celle-ci s’étant enfuie, Hafsa ordonna qu’on la rattrape et elle fut tuée. De même, Bukhari rapporte dans son livre « Al Târîkh al Kabîr » avec une chaîne de transmission authentique, d’après Abû ’Othmân : « Il y avait auprès d’Al Walîd [le calife de l’époque] un homme qui s’amusait à faire des tours de magie, il trancha la tête d’une personne, puis la détacha complètement du corps ! Nous fûmes étonnés. Puis il lui remit sa tête. Survint alors Jundub ibn al Azadi qui l’exécuta. » Il a été rapporté que d’autres compagnons ont exécuté les sorciers : ’Othmân ibn ’Affân, Ibn ’Omar, Abû Mûssâ, Qays ibn Sa’d – qu'Allah les agrée – ainsi que sept successeurs des compagnons (tâbi’îne), parmi lesquels ’Omar ibn Abdelazzîz.


 

  Cet acte des compagnons, puis de leurs successeurs, est considéré comme un consensus de leur part sur cette question. Cheikh Chinqiti a dit : « Ces traditions, dont nous n’avons nulle connaissance qu’un des compagnons les ait contestées, appuyées de plus par le hadith du Prophète (Paix et salut sur lui) cité précédemment, constituent l’argument de ceux qui affirment qu’il doit être tué dans tous les cas. En effet, ces traditions et ce hadith sont une preuve qu’il doit être exécuté, même si sa sorcellerie ne le conduit pas jusqu’au degré d’incroyance, car le sorcier que Jundub – qu’Allah l'agrée – a tué pratiquait la prestidigitation et l’illusionnisme, à tel point que les gens eurent l’illusion qu’il avait décapité cet homme. De même, la parole de ’Omar : « Exécutez tout sorcier » est générale et confirme cet avis. » [Voir « Adwâ’ al Bayân » tome 4, page 461]


 

  D’autre part, la sorcellerie étant un mal qui affecte le corps, jusqu’à ce qu’il tombe malade ou meurt, et qui crée la désunion entre les époux, il est donc légiféré de tout faire pour y remédier et utiliser les moyens licites de guérison. En effet, Allah le Très Haut a donné un remède à chaque maladie, comme il est rapporté dans « Sahîh al Bukhârî » d’après Abû Hurayra – qu'Allah l'agrée – le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit : « Allah n’a pas fait descendre de maladie sans faire descendre son remède. » Muslim a rapporté d’après Jâbir – qu'Allah l'agrée – que le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit : « Toute maladie a son remède ; si le remède correspondant à la maladie est trouvé, le malade guérira grâce à Allah le Tout-Puissant. » Il y a beaucoup de hadiths à ce sujet.


 

  La sorcellerie se guérit par le Coran, les invocations légiférées et les remèdes licites, par contre utiliser la sorcellerie comme remède est illicite, d’après le caractère général des textes interdisant la sorcellerie, car c’est une œuvre du diable. De même, il est illicite de guérir la sorcellerie en sollicitant les devins, les voyants et les charlatans, et mettre en pratique ce qu’ils exigent, car ils ne sont pas croyants, ce sont des menteurs et des pervers, ils prétendent connaître l’inconnaissable et trompent les gens. Le Prophète (Paix et salut sur lui) a mis en garde contre le fait de se rendre chez eux, de les questionner et de les croire. Dans un hadith authentique, le Prophète (Paix et salut sur lui) a été questionné au sujet de la conjuration des sorts « nuchra », il répondit :


 

« C’est une œuvre du diable. »


 

Rapporté par Ahmed et Abû Dâwûd avec une chaîne de transmission authentique. Le sens de la « nuchra » est : libérer la personne ensorcelée de ce sortilège. Dans le hadith, il s’agit de la « nuchra » que pratiquaient les païens antéislamiques et qui consistait à questionner le sorcier, afin qu’il délivre la personne du sortilège par un autre sortilège équivalent. Par contre, il n’y a aucun mal à défaire le sortilège par l’exorcisme légiféré, les invocations protectrices et les remèdes licites.


Tout ce qui est rapporté des pieux prédécesseurs sur l’autorisation de la « nuchra » ne concerne que la « nuchra » légiférée, c.-à-d. celle qui est constituée de versets du Coran, d’invocations légiférées et de remèdes licites. Il n’est pas non plus exact d’autoriser la conjuration du sortilège par un autre sortilège en se basant sur la règle : « L’extrême nécessité autorise l’illicite », car parmi les conditions d’application de cette règle : il faut que cet acte illicite soit moindre que l’état d’extrême nécessité, comme l’ont établi les savants spécialistes des fondements de la jurisprudence. Or, la sorcellerie constitue de l’incroyance et du polythéisme, elle est donc plus néfaste, comme le prouve la parole du Prophète (Paix et salut sur lui) :


 

« Il n’y a pas de mal à pratiquer l’exorcisme, tant qu’il ne contient pas de polythéisme. »


 

Rapporté par Muslim. De plus, la sorcellerie peut être guérie par des moyens légiférés, il n’y a donc aucune nécessité extrême pour utiliser ce qui est de l’incroyance et du polythéisme.


  Au vu de ce qui précède, il est donc strictement illicite de se rendre chez les sorciers, dans tous les cas, même sous prétexte de se défaire d’un sortilège.


 

  La Commission, en diffusant cela, souhaite mettre en évidence la vérité sur cette question, dégageant ainsi toute responsabilité et par conseil pour la communauté.


 

  Prière et Salut d’Allah sur notre Prophète Mohammed, ses proches et ses compagnons.


 

      Abd Al Azîz ibn Abdallah ibn Mohammed ÂL CHEIKH            – Président –

      Sâlih ibn Fawzân AL FAWZÂN                                                         – Membre –

      Abdallah ibn Abd Al Rahmân AL GHUDAYÂN                           – Membre –

      Abdallah ibn Mohammed AL MUTLAQ                                         – Membre –

      Ahmed ibn Ali Sayr AL MUBÂRAKI                                               – Membre –

      Saad ibn Nâsir AL CHATHRI                                                            – Membre –

      Mohammed ibn Hassan ÂL CHEIKH                                              – Membre –

      Abdallah ibn Mohammed ibn KHUNAYN                                     – Membre –

 


 

[Source : Magazine « Al Daawa » n°2054 daté du 9 rajab 1427 / 3 août 2006]


 

Traduit par Abu Ahmed

Relu par Abu Hamza Al-Germâny  

 

  Publié par le bureau de prêche de Rabwah (Ryadh)

www.islamhouse.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans shirk
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 17:32

astrologie-copie-1.jpeg 

L’astrologie

 

Shaykh 'Abdul' Aziz ibn Baz

 

 

 

L'astrologie, les horoscopes, la superstition et dire la bonne aventure sont toutes des actions de la Jahiliya (temps de l'ignorance) dont l’islam a montré qu’ils étaient un mensonge et expliqué qu'ils étaient un shirk, parce qu'ils impliquent la dépendance à autre qu'Allah et la croyance que le bien et le mal viennent d'autres que Lui et la croyance dans la parole des diseuses de bonne aventure et des devins qui prétendent faussement avoir la connaissance de l’invisible, pour tromper les gens et changer leurs croyances.

 

 

 

La preuve (dalil) pour cela est le hadith rapporté par Abû Dawud dans ses Sunan avec un isnad sahih d'après Ibn 'Abbas (radiallahu 'anhu), que le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Quiconque apprend quelque chose de l'astrologie a appris une branche de la sorcellerie (sihr)… »

 

 

 

Et Al-Bazzar a rapporté avec un isnad jayid d’après 'Imran ibn Husayn que le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Ne fait pas partie de nous celui qui pratique l'augure ou le fait faire pour lui, celui qui dit la bonne aventure ou se la fait dire, ou celui qui pratique la sorcellerie ou la fait faire pour lui. »

 

 

 

Quiconque prétend connaître quelque question de l'invisible est un diseur de bonne aventure ou agit comme un diseur de bonne aventure en un  sens, parce qu'Allah est le Seul qui a la connaissance de l'invisible. Allah dit :

 

 

 

« Dis : “Nul de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre ne connaît l’Inconnaissable, à part Allah”. » [sourate An-Naml :65]

 

 

 

Mon conseil à tous ceux qui ont un rapport avec ces choses est de se repentir à Allah et demander Son pardon, dépendre seulement d'Allah et mettre leur confiance en Lui dans toutes leurs affaires, et ne pratiquer que les moyens prescrits ou permis dans la Shari'a.

 

 

 

Ils doivent renoncer à ces choses de la Jahiliya, s’en tenir loin et éviter de questionner les gens qui les pratiquent ou croire en ce qu'ils disent, par obéissance à Allah et Son messager (salallahu 'alayhi wa sallam) et pour protéger son engagement en islam et leur 'aqida (la croyance religieuse).

 

 

 

 

 

Article tiré du site theclearpath.com

 

Source : Majmu' Fatawa Shaykh Ibn Baz (2/123)


Traduit par les salafis de l’Est

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans shirk
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 22:15

chirk.jpg

Et dire une chose au sujet d’Allâh sans science, c’est tomber dans ce qui équivaut au polythéisme

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn (rahimahullâh)

 

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

Question :

Les avis juridiques [Fatwa] se sont répandus, et cela même jusqu’aux petits étudiants [as-Saghîr] qui se sont mis à donner des « fatwas ». Quelles sont vos indications [sur cela] ?


Réponse :

Les anciens [as-Salafs] - rahimahum Allâh - repoussaient eux-mêmes les « fatwas » en raison de la grande affaire que cela représente, et de l’énorme responsabilité, ainsi que par crainte de dire sur Allâh une chose sans science. Car certes, celui qui donne une « fatwa » est en réalité informé au sujet d’Allâh, en clarifiant sa législation. Et dire une chose au sujet d’Allâh sans science, c’est tomber dans ce qui équivaut au polythéisme [Chirk]. Écoutez le dire d’Allâh -Ta’âla :


« Dis : « Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allâh ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allâh ce que vous ne savez pas »

 [1]


Ainsi, Allâh - Subhânahu - a rendu égal le fait de parler sur Lui sans science et le polythéisme [Chirk]. Et Il -Subhânahu- a indiqué :


« Et ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance. L’ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. »

 [2]


La personne ne doit pas se précipiter à donner un avis juridique, elle se doit plutôt d’attendre, de réfléchir et de passer en revue [le sujet de la question]. Et si elle n’a que peu de temps, elle doit en revenir à une personne plus savante qu’elle, afin qu’elle se préserve de dire sur Allâh une chose sur laquelle elle n’a pas de science. Si Allâh sait que l’intention [de cette personne] est sincère, et qu’elle veut le bien, alors cette personne atteindra le niveau qu’elle souhaite avec sa « fatwa ». Celui qui a la crainte d’Allâh, [Allâh] Lui accordera le succès et l’élèvera. Et celui qui donne une « fatwa » sans science est plus égaré que l’ignorant [al-Djâhil]. Car l’ignorant dit : « Je ne sais pas. » Il se connaît dans ses possibilités [à répondre]. Alors que celui qui se compare à un véridique, il se peut même qu’il se mette au-dessus des savants [al-’Ulémâ], il peut se croire meilleur qu’eux et ce faisant, il s’égarera et commettra des erreurs sur des questions que même les plus petits des étudiants en science connaissent. Ainsi le mal [de cette personne] est énorme et son danger est grand. [3]

 


Notes

[1] Coran, 7/33

[2] Coran, 17/36

[3] « Kitâb ul-’Ilm » de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, p.164-165

 

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article286

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans shirk
commenter cet article
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 20:38

bismillahQuestion:

Qu’est ce que l ‘association majeure ‘el-chirkoul akbar’ ?

Réponse :

L’association majeure consiste à détourner un genre d’adoration à autre qu’Allah, comme l’invocation, l’immolation, et autres….

La preuve est la parole d’Allah :


« et n' invoque pas, en dehors d' Allah, ce qui ne peut te profiter ni te nuire. Et si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes". » (sourate Younous[10], v106).


(les injustes = les associateurs)

 

Le prophète a dit :

« Le plus grand des péchés est : l’association à Allah, la désobéissance aux parents, et le faux témoignage » (rapporté par El-Boukhari).

 

bouton12

bouton12

bouton12

 

Question:

Qu’est ce que l ‘association majeure ‘el-chirkoul akbar’ ?

 

 

Réponse :

L’association majeure consiste à détourner un genre d’adoration à autre qu’Allah, comme l’invocation, l’immolation, et autres….

La preuve est la parole d’Allah :


« et n' invoque pas, en dehors d' Allah, ce qui ne peut te profiter ni te nuire. Et si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes". » (sourate Younous[10], v106).


(les injustes = les associateurs)

 

Le prophète a dit :

« Le plus grand des péchés est : l’association à Allah, la désobéissance aux parents, et le faux témoignage » (rapporté par El-Boukhari).

 

bouton12

bouton12

bouton12



Question :

Quel est le plus grand des péchés pour Dieu ?


Réponse :

Le plus grand des péchés pour Dieu est l’association majeure ‘el-chirkoul akbar’, la preuve est la parole d’Allah :


« Et lorsque Louqmân dit à son fils tout en l' exhortant: "Ô mon fils, ne donne pas d' associé à Allah, car l' association à (Allah) est vraiment une injustice énorme." » (Sourate Louqmân[31], v13).


Et lorsqu’il fût demandé au prophète (paix et salut sur lui), quel était le plus grand des péchés? Il a répondu : « Que tu attribue à Allah un associé, alors qu’il t’a créé » (rapporté par El-Boukhari et Mouslim).

 

bouton12

bouton12

bouton12



Question :

Est ce que le ‘chirk’ existe actuellement parmi les musulmans ?

Réponse :
Oui il existe, Allah a dit :


« Et la plupart d' entre eux ne croient en Allah, qu' en lui donnant des associés. » (Sourate Youssof[12], verset106).


Le prophète dit :


« La résurrection ne viendra pas jusqu’à ce que des tribus de ma nation rejoignent les associateurs, et qu’ils adorent des idoles » (Authentique rapporté par El-Tirmidhi).

 

bouton12

bouton12

bouton12



Question :

Comment considérer l’invocation des morts ou des absents ?

Réponse :

Invoquer les morts ou les absents est une association majeure (chirk akbar)

Allah dit :

« et n' invoque pas, en dehors d' Allah, ce qui ne peut te profiter ni te nuire. Et si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes". » (Sourate Younous[10], verset106).


Le prophète dit :

« Celui qui décède, alors qu’il invoquait autre qu’Allah (un associé), ira au Feu » (rapporté par El-Boukhari).

 

bouton12

bouton12

bouton12



Question :

Est ce que l’invocation est une adoration ?


Réponse :
Oui, l’invocation est une adoration. Allah dit :


« Et votre Seigneur dit: "Appelez- Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M' adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés". » (Sourate Ghâfir[40], verset60).


Le prophète dit :


« L’invocation est l’adoration » (rapporté par ElTirmidhi et a dit : authentique ‘hassan sahih’).

 

bouton12

bouton12

bouton12



Question : Est ce que les morts entendent nos appels ?


Réponse :


Non.
1. Allah l dit :


« tu ne peux faire entendre ceux qui sont dans les tombeaux. » (Sourate Fâtir[35],verset22) .


2. Il a dit aussi :


« Seuls ceux qui entendent répondent à l' appel (de la foi) Et quant aux morts, Allah les ressuscitera; puis ils Lui seront ramenés. »(sourate ElAn’âm[6], v36).


Il parle ainsi des mécréants , car ils sont morts de par leur cœur,
Allah les a donc fait ressemblé aux morts réels .[cité par Ibn-Kathir].


3. Le prophète a dit :


« Allah possède des anges vadrouilleurs sur terre qui me communiquent le salut de ma nation » (authentifié par El-Hâkim et EL-Dhahabi, ainsi que El-Albani dans ‘Sahih el-jâmiî’).


Alors, si le prophète n’entend pas le salut des musulmans, que par l’intermédiaire des anges, comment une autre personne entendrait elle ?


4. Ibn-Omar hzw a dit : le prophète s’est mis
debout à l’endroit des associateurs morts de la bataille de ‘badr’ et a dit :

« Avez vous trouvé ce que, par vérité Dieu vous a promis ? » puis il a
dit : « Actuellement, ils entendent ce que je dis » ceci a été rapporté à Â’icha, et elle a dit :
« Le prophète (paix et salut sur lui) a plutôt dit, actuellement ils savent que ce que je leur disait était la vérité » puis elle a récité : « Tu ne peux faire entendre les morts » (sourate En-Naml[27], v80).


Qatada, le rapporteur du hadith d’Abi-Talha a dit : « Dieu les a fait revivre pour leur faire entendre la parole de son messager (paix et salut sur lui) pour les blâmer, les diminuer et leur faire regretter. » (rapporté par El-Boukhari).


De ce hadith, on tire les conclusions suivantes :


1. L’audition des associateurs morts était temporaire, pour preuve la parole du prophète : « Actuellement, ils entendent » on en comprend qu’après cela ils n’entendent pas, car comme a dit Qatada : « Dieu les a fait revivre pour leur faire entendre la parole de son messager (paix et salut sur lui) pour les blâmer, les diminuer et leur faire regretter. »


2. Le rejet de Â’icha de la version d’Ibn-Omar que le prophète (paix et salut sur lui) n’a pas dit : « entendent », mais plutôt « savent » en argumentant avec le verset :


« Tu ne peux faire entendre les morts » (sourate En-Naml[27], v80).


3. Il est possible de rapprocher entre la version d’Ibn-Omar et celle de Â’icha avec ce qui suit :
A la base, les morts n’entendent pas, comme cela est clair dans le Coran, mais Allah a fait (par miracle pour le prophète) revivre les associateurs, afin de les faire entendre, comme cela a été déclaré par Qatada le rapporteur du hadith. Et Dieu sait mieux.



Les différents types d’association majeure



Question :


Pouvons nous implorer le secours des défunts et des personnes absentes ?


Réponse :

Non. Nous ne pouvons pas.
Allah a dit :


« Et ceux qu' ils invoquent en dehors d' Allah ne créent rien, et ils sont euxmêmes créés. Ils sont morts, et non pas vivants, et ils ne savent pas quand ils seront ressuscités. » (Sourate An-Nahl[16], verset20).
Il a dit aussi : « (Et rappelez- vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu' Il vous exauça aussitôt » (Sourate El-Anfâl[8], verset9)


Le prophète paix et salut sur lui a dit :


« ô le Vivant, Celui qui subsiste par Lui même ! j’implore ta clémence » (rapporté par El-Tirmidhi).

 

 

bouton12

bouton12

bouton12

 

Implore-t-on le secours des morts ou des personnes absentes?


Non, on implore plutôt le secours d'Allah. Allah Le Très Haut dit:

{Et ceux qui invoquent d'autres qu'Allah, ceux-ci ne peuvent rien créer et c'est eux qui sont créés. Ils sont morts et non vivants et ils ne savent pas quand ils seront ressuscités.Sourate: Les Abeilles (16) - verset 20 - 21

Allah Le Très Haut dit:

{Et lorsque vous imploriez le secours de votre Seigneur et Il vous a alors exaucés.Sourate: Le Butin (8) – verset 9

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Ô Toi le Vivant, L’Absolu! Par Ta miséricorde, j'implore secours!» Rapporté par Tirmidhi, et le hadith est jugé bon.

 

bouton12

bouton12

bouton12



A-t-on le droit d’implorer l'aide d’un autre qu'Allah?


Non, ceci est interdit. Allah Le Très Haut dit:

{C'est Toi seul que nous adorons, et c'est à Toi seul que nous demandons de l'aide.Sourate: El-Fatiha (1) - verset 5

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Si tu demandes, demande à Allah, et si tu demandes de l'aide, demande-le à Allah.» Rapporté par Tirmidhi, et le hadith est authentique.

 

bouton12

bouton12

bouton12



Peut-on demander l'aide des vivants?


Oui, dans ce dont ils sont capables. Allah Le Très Haut dit:

{Et entraidez-vous dans la piété et la crainte.} Sourate: La Table Servie (5) - verset 2

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Allah aide son serviteur, tant que le serviteur aide son frère.» Rapporté par Mouslim.

 

bouton12

bouton12

bouton12


Peut-on faire un vœu à un autre qu’Allah?


Non, ceci est interdit. Allah Le Très Haut dit:

{Mon Seigneur! Je T'ai voué en toute exclusivité l'enfant que je porte en mon ventre, accepte-le donc!Sourate: La Famille Imrâne (3) – verset 35

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Celui qui fait le vœu d'obéir à Allah, qu'il le fasse, et celui qui fait le vœu de Lui désobéir, qu'il ne lui désobéisse pas.» Rapporté par Boukhary.

 

bouton12

bouton12

bouton12



Peut-on sacrifier pour un autre qu'Allah?


Non, c'est interdit. Allah Le Très Haut dit:

{Dis : ma prière, mon sacrifice, ma vie, ma mort, tout cela appartient exclusivement à Allah le Seigneur des Univers. Il n'a nul associé. C'est ainsi qu'il me l'a été ordonné et je suis le premier à me soumettre.Sourate: Les Bestiaux (6) - verset 162 - 163

«Mon sacrifice» c’est-à-dire: les bêtes que j’immole. Allah Le Très Haut dit:

{Prie donc ton Seigneur et sacrifie pour Lui.} Sourate: L'Abondance (108) - verset 2

«Sacrifie pour Lui» signifie: immole des bêtes en offrande à Allah exclusivement.

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Allah maudit celui qui sacrifie pour un autre qu'Allah.» Rapporté par Mouslim.

 

bouton12

bouton12

bouton12



Peut-on effectuer le Tawaf autour d'autre chose que la Ka°ba ?


Non, on n’effectue le Tawâf qu'autour de la Kaaba. Allah Le Très Haut dit:

{Qu'ils tournent donc autour de la Maison Antique.} Sourate: Le Pèlerinage (22) – verset 29

«La Maison Antique», c’est la Kaaba

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Celui qui effectue le Tawâf autour de la Kaaba, puis prie deux Rakaa, aura la récompense de l'affranchissement d'un esclave.» Authentique rapporté par Ibn Majah.

 

bouton12

bouton12

bouton12



Comment doit-on juger la sorcellerie?


La sorcellerie fait partie de l’incroyance. Allah Le Très Haut dit:

{Mais au contraire, ce sont les diables qui ont mécru, ils apprenaient aux gens la sorcellerie.Sourate: La Vache (2) - verset 102

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Écartez-vous des sept grands périls: l'association, la sorcellerie…» Rapporté par Mouslim.

«Les sept grands périls»: c’est-à-dire: sept choses qui vous feront tomber en Enfer.

 

bouton12

bouton12

bouton12



Doit-on croire aux prédictions des devins et des voyants?


Nous ne devons pas y croire. Allah Le Très Haut dit:

{Dis : Personne dans les Cieux et la Terre ne connaît l’Inconnaissable sauf Allah.} Sourate: Les Fourmis (27) – verset 65

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Celui qui se rend chez un devin ou un voyant et croit en sa prédiction, a mécru en ce qui a été révélé à Mohammed.»Rapporté par Ahmed, et le hadith est authentique.

 

bouton12

bouton12

bouton12



Qui connaît l'Inconnaissable (les événements ignorés du passé, les choses cachées, le futur)?


Nul ne connaît l'Inconnaissable sauf Allah. Allah Le Très Haut dit:

{Et c'est Lui seul qui détient les clefs de l’Inconnaissable, personne ne les connaît sauf Lui.Sourate: Les Bestiaux (6) - verset 59

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Nul ne connaît l'Inconnaissable sauf Allah.» Rapporté par El Tabarâni, et le hadith est jugé bon.

 

bouton12

bouton12

bouton12



Quel est le statut de l’application des lois qui contredisent l'Islam?


Appliquer les lois qui contredisent l’Islam est un acte d’incroyance, celui qui autorise cela ou croit à la validité de ces lois devient apostat. Allah Le Très Haut dit:

{Et ceux qui ne gouvernent pas selon les lois d'Allah, ce sont eux les mécréants.} Sourate: La Table servie (5) - verset 44

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Tant que vos dirigeants ne gouvernent pas selon le Livre d’Allah, et n’adoptent pas ce qu’Allah a révélé, Allah créera des dissensions parmi eux.» Hadith bon, rapporté par Ibn Majah et d’autres.

 

bouton12

bouton12

bouton12



Qui a créé Allah?


Si le diable suggère cette question à l’un d’entre vous, qu’il cherche protection auprès d'Allah contre ces mauvaises pensées. Allah Le Très Haut dit:

{Et si jamais le diable t’incite une mauvaise chose, cherche protection auprès d'Allah, c'est Lui qui entend tout, l'Omniscient.Sourate: Les Versets Détaillés (41) - verset 36

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – nous a appris comment contrer la ruse du diable en disant: «J'ai cru en Allah et ses Messagers, Allah est Unique, Allah ne dépend de rien et tout dépend de Lui, Il n'a pas enfanté et Il n'a pas été enfanté, et il n'y a rien qui Lui ressemble.» Puis, il postillonne trois fois sur sa gauche, demande protection contre le diable, et cesse d’y penser. Ainsi, il en sera débarrassé.» Condensé des hadiths rapportés par Boukhary, Mouslim, Ahmed et Abû Dâwûd.

Il est nécessaire d'affirmer qu'Allah est le Créateur et qu'Il n'est pas créé, nous pouvons tenter de faire comprendre ceci par ce qui suit:

Le nombre «deux» est toujours précédé du nombre «un», et l’Unique n’est précédé d'aucunes choses, or Allah est Unique et rien ne l'a précédé.

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Ô Allah! Tu es le Premier: rien ne T’a précédé.» Rapporté par Mouslim.

 

bouton12

bouton12

bouton12

 


Quelle était la croyance des polythéistes préislamiques?


Ils invoquaient les saints pour se rapprocher d'Allah et leur demandaient d’intercéder en leur faveur. Allah Le Très Haut dit:

{Ceux qui ont pris en dehors de Lui des protecteurs disent: «Nous les adorons uniquement pour qu'ils nous rapprochent d'Allah».Sourate: Les Groupes (39) – verset 3

Allah Le Très Haut dit:

{Et ils adorent en dehors d'Allah ce qui ne peut ni leur nuire, ni leur être utile, et ils disent que ceux-là seront leurs intercesseurs auprès d'Allah.} Sourate: Yûnus (10) - verset 18

Certains musulmans agissent de la sorte en prenant l'exemple des polythéistes.

 

bouton12

bouton12

bouton12

 

Comment renier tout polythéisme?


On ne peut arriver à cela qu'en reniant les quatre choses suivantes:


Attribuer des associés à Allah dans Ses actes


Comme le fait de croire que d'autres que Lui peuvent agir sur l'organisation de l'univers. Alors que même les polythéistes d'avant l'Islam ne croyaient pas à cela. Allah Le Très Haut dit:

{[Et si tu demandes aux polythéistes]: «Qui dirige et organise tout l'Univers?» Ils diront: «C'est Allah!»Sourate Yûnus (10) – verset 31

 
Attribuer des associés à Allah dans l'adoration

Comme les invocations aux Prophètes ou aux saints. Allah Le Très Haut dit:

{Dis : «Je n'invoque que Mon Seigneur et je ne Lui associe rien».} Sourate: Les Djinns (72) - verset 20

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «L'invocation, c'est l'adoration» Rapporté par Tirmidhi qui l’a jugé bon authentique.




Attribuer des associés à Allah dans Ses Attributs


Comme croire que les Prophètes ou les saints connaissent l’Inconnaissable. Allah Le Très Haut dit:

{Dis : Personne dans les Cieux et la Terre ne connaît l’Inconnaissable sauf Allah.} Sourate: Les Fourmis (27) – verset 65

 

 


Attribuer des associés à Allah en le faisant ressembler à Ses créatures


Comme celui qui dit: Je suis obligé d'invoquer Allah par un intermédiaire humain, de la même façon que lorsque je souhaite parler au roi, je dois avoir un intermédiaire. Il a alors fait ressembler le Créateur à l'une de Ses créatures. Allah Le Très Haut dit:

{Rien ne Lui ressemble.} Sourate: La Concertation (42) – verset 11

 

 


Pour  toutes ces formes de polythéisme le verset suivant s'applique:

{Si jamais tu associes quoi que ce soit à Allah, tes œuvres seront réduites à néant et tu seras alors du nombre des perdants.Sourate: Les Groupes (39) - verset 65 

Mais celui qui se repent sincèrement et renie toutes ces formes de polythéisme sera parmi les monothéistes.
Nous demandons à Allah qu'Il fasse de nous des monothéistes et non des polythéistes!

 

bouton12

bouton12

bouton12

 


Quels sont les méfaits du polythéisme majeur?


Le polythéisme majeur est cause de damnation éternelle en Enfer. Allah Le Très Haut dit:

{Quiconque associe à Allah d’autres divinités, Allah lui interdit le Paradis, et sa destination finale sera le Feu. Et pour les injustes, il n’y a pas de secours!} Sourate: La Table servie (5) – verset 72 

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Celui qui rencontrera son Seigneur en Lui ayant attribué des associés, entrera en Enfer.» Rapporté par Mouslim.

 

bouton12

bouton12

bouton12



Les œuvres sont-elles utiles pour celui qui associe à Allah ?


Non, les œuvres ne sont d'aucunes utilités avec le polythéisme. Allah Le Très Haut dit:

{Mais s’ils Lui avaient donné des associés, alors toutes leurs œuvres auraient certainement été vaines.} Sourate: Les Bestiaux (6) - verset 88

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit: «Allah dit : Parmi tous ceux à qui les gens associent, Je suis Celui qui rejette le plus toute association. Quiconque accomplit une œuvre dans laquelle il y associe autre que Moi, Je le rejette lui et son association.» Rapporté par Mouslim.



Extrait du livre : Le dogme islamique ‘el-aqida el-islamiyya’ du shaykh Mohammed ben jamil zinou.
Traduit par : Abou-abdillah Miloud el-Wahrani jazahu Allah khayran 

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans shirk
commenter cet article
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 16:25

bismillahQuestion 1 :

Qu’est ce que l’association mineure ‘el-chirkoul asghar’?

Réponse 1 :

L’association mineure est l’ostentation, Allah exalté a dit (ce qui signifie):

«Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur". » (sourate El-Kahf[18], v110).


Le prophète a dit :

«ce dont j’ai le plus peur pour vous est l’association mineure :
l’ostentation » (authentique rapporté par Ahmed).

L’ostentation : c'est que tu fasses quelque chose pour que les gens te voient.
Font partis aussi de l’association mineure les dires : « si ce n’est Allah et untel, si Dieu veut et toi , on aurait été cambriolé si ce n’est le chien».

Le prophète a dit : « ne dites pas si Allah veut, et veut untel, mais dites si Allah veut, puis veut untel » (authentique rapporté par Ahmed).

 

 

bouton12bouton12bouton12


Question 2 :

Est il autorisé de jurer par autre que Allah?


Réponse 2 :

Il n’est pas autorisé de jurer par autre que Allah. Allah exalté a dit (ce qui signifie):

«Dis: "Mais si! Par mon Seigneur! Vous serez très certainement ressuscités» (sourate El-taghâboune[64], v7)



Le prophète a dit :

«Celui qui jure par autre qu’Allah aura commis un acte d’association » (authentique rapporté par Ahmed).

Il a dit aussi :

« Celui qui a à jurer, qu’il jure par Allah ou qu’il se taise » (El-Boukhari et Mouslim).


Il se peut que jurer par les prophètes ou les walis(1) soit de l’association majeure dépendamment de la conviction de celui qui jure, s’il pense que le wali a la puissance de l’atteindre, ou s’il a peur de mentir en jurant par le wali.

bouton12bouton12bouton12

Question 3 :

Est ce qu’on met le fil et les bracelets pour guérir?


Réponse 3 :

On ne les met pas, car Allah a dit (ce qui signifie):

1.« Et si Allah fait qu' un malheur te touche, nul autre que Lui ne peut l' enlever.» (sourate Al-An’âme[6], v17)

2. Houdayfa a vu un homme portant un bracelet de fil pour atténuer sa fièvre, il le lui a alors coupé et a récité la parole d’Allah (qui signifie):

«Et la plupart d' entre eux ne croient en Allah, qu' en lui donnant des associés. » (sourate Youssouf[12], v106) (authentique rapporté par
Ahmed).

bouton12bouton12bouton12
Question 4 :

Est ce qu’on accroche des amulettes pour repousser le mauvais œil?


Réponse 4 :

On ne les accroche pas car Allah a dit (ce qui signifie): « Et si Allah fait qu' un malheur te touche, nul autre que Lui ne peut l'enlever.» (sourate Al-An’âme[6], v17).


Le prophète (paix et salut sur lui) a dit :
« Celui qui accroche une amulette aura commis un acte d’association » (authentique rapporté par Ahmed).

 

NB : Il y a une divergence des salafs sur le faite de porter une amulette contre le mauvais oeil avec des versets coraniques seulement !!, mais l'avis le plus fort est de ne pas en porter et cela ferme la porte à toutes sortes de superstions et polythéismes.

pour plus de détails lire ce lien


(1) : wali : terme arabe qui désigne l’ami de Dieu.


Auteur: Shaykh Mouhammad ben jamîl zînou
Extrait du livre : le dogme islamique ‘El-aqida el-islamiyya’
Traduit par : Abou-abdillah Miloud el-Wahrani
Equipe Alminhadj.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans shirk
commenter cet article

Présentation

  • : la-ilaha-illallah
  • la-ilaha-illallah
  • : Al-Awzâ’î a dit : « Patiente sur la Sunna, arrête-toi là où les gens se sont arrêtés, dis ce qu’ils ont dit, abstiens-toi de ce dont ils se sont abstenus, et suis la voie de tes pieux prédécesseurs, car ce qui leur a suffit te suffira. » [Al-Lâlakâ’î dans Sharh Usûl Al-Ictiqâd (315)] (( Si vous remarquez des erreurs, veuillez m'en avertir barakallahou fikom ))
  • Contact

Heure

Rechercher

Calendrier

Texte Libre