Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 14:53
N'oeuvre pas pour qu'on te mentionne

rappel en image

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans La sincérité (al-ikhlas)
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 16:21

Comment combattre l'ostentation


yjzs.gif
Il est du devoir de celui qui connaît l'importance de la sincérité de l'intention et les dangers de l'ostentation - celui qui l'ignore étant, pour sa part, tenu de l'apprendre - de refouler ce mal dont il est souvent bien difficile de venir à bout. Or, l'un des meilleurs moyens de repousser l'ostentation consiste à se souvenir que celle-ci est le plus grave et le plus néfaste des péchés de l'âme. Non seulement elle est, en soi, dénuée d'intérêt, mais en plus elle prive celui qui ne la repousse pas de la récompense de ses oeuvres et lui vaut la punition divine. Par conséquent, à la perte de la récompense liée à l'acte d'adoration s'ajoute la sévère punition pour le péché que constitue l'ostentation. Aussi celui qui, alors qu'il connaît ses conséquences néfastes, se montre incapable de résister à l'ostentation a montré toute la faiblesse de sa raison et que sa stupidité dépasse celle des sots (1). De même, le croyant doit garder à l'esprit que les créatures ne peuvent, en réalité, ni lui être utiles, ni lui causer de tort. Inutile donc de se préoccuper d'eux et de faire attention à eux, car non seulement  il se fatigue sans intérêt, mais en plus sa religion est affectée et ses oeuvres réduites à néant. Quant à lui, il provoque le courroux d'Allah et perd l'occasion de Lui plaire (2). Ibn Al-Qayyim dans l'Ilâm Al-Mouwaqqi'în (4/251), affirme ce qui suit: "Allah a fixé cette règle immuable: Il revêt toujours le croyant sincère d'une dignité et d'une lumière, et suscite l'amour des gens pour lui, tout ceci en fonction de la sincérité de son intention et de son attitude envers son Seigneur. Quant à celui qui agit par ostentation et fausseté, Allah le rend toujours odieux et méprisable aux yeux des gens qui le prennent en aversion, comme il le mérite. Par conséquent, le croyant sincère est respecté et aimé, alors que celui qui agit ostensiblement est méprisé et haï des gens."

1) voir qatr Al-Wali, de l'érudit Ach-Chawkâni (p.459)
2) Voir l'introduction de l'ouvrage de l'imam An-Nawawi intitulé Al-Majmou'( 51)

Titre: Les ruses de satan
Auteur: Umm'Abdillah Al Wadi'iyya
Page: 40
Edition: Dar al muslim
Retranscription: oumomeya
site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com
Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans La sincérité (al-ikhlas)
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 10:51
Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans La sincérité (al-ikhlas)
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 08:20

Les signes de ceux qui sont sincères

 photo-1--copie-1.JPG


Parmi les signes de celui qui est sincère et véridique ce qui suit :

 

- Il doit aimer la religion et s’appliquer à recommander la vérité et à endurer les difficultés. Et, si on lui propose de choisir entre deux choses : une pour la cause d’Allah (‘azza wa jal) et une autre relavant des affaires de ce bas monde ; il  choisira celle qui lui procurera la récompense d’Allah (‘azza wa jal). Il la préférera à la vie présente parce qu’elle est éphémère alors que la vie dernière est éternelle. Il sait bien que la dernière est meilleure.

 

Dans ce sens, Allah (‘azza wa jall) dit :

Le sens du verset :

 

« La vie dernière t’est, certes, meilleure que la vie présente » (ed-Dhouha, le Jour Montant : 4)

 

Il dit également :

Le sens du verset :

 

« … alors que l’au-delà est meilleur est plus durable » (El-A’lâ, Le Très Haut : 17)

 

Comme Il énonce aussi :

Le sens du verset :

 

« Dis : « La jouissance d’ici-bas est éphémère, mais la vie future est meilleure pour quiconque craint pieusement (Allah) » (En-Nissâ, Les Femmes : 77)

 

- Il accepte la parole de vérité, qu’elle soit en sa faveur ou contre lui. A l’opposé, il se me en colère à cause d’une parole injuste qu’elle soit pour ou contre lui. Il n’agit pas dans l’intérêt de se satisfaire soi-m^me, mais de satisfaire, plutôt, son Seigneur (‘azza wa jall). Même s’il risque que les gens s’indignent contre lui, perd leur estime et sa valeur se réduit à leurs yeux. Cela dans le but d’améliorer la relation qu’entretient son cœur à l’égard d’Allah (‘azza wa jall). En effet. « La rétribution est proportionnée à l’action », et : « Celui ayant une mauvaise intention sera traité à l’opoposé de son intention ».

 

Le Prophète (sallallah’alayhi wa salam) dit : « Quiconque recherchant l’agrément d’Allah même si en soulevant la colère des gens ; Allah le protègera des gens. Et quiconque mettant en courroux Allah afin de satisfaire les gens, Allah l’abandonnera alors aux gens » (1)

 

Ibn El-Qayyim (rahimahoullah) a dit : « Comme celui qui fait parade de ce qu’il ne détient pas n’est pas sincère, il montre aux gens une chose tout en dissimulant ce qui s’y oppose : Allah l’a traité donc à l’encontre de sa visée. Certes, le fait de punir par le contraire du (mauvais) dessein de l’homme est une chose établie par la religion et le destin. Tandis que la personne qui est sincère se réjouira tôt, en guise de récompense, de l’amour et l’estime des gens, celle qui se pare de choses qu’elle n’a pas sera châtiée par l’avilissement des gens ; car elle s’est avilie intérieurement auprès d’Allah. Les Noms sublimes et les Attributs suprêmes d’Allah ainsi que sa sagesse de Son décret imposent cette conséquence.(2)

 

- Il déteste que quelqu’un soit au courant des bonnes œuvres qu’il fait, où qu’elles lui soient attribuées. Ech-Châfi’i (rahimahoullah) a dit : « J’aurais aimé que les gens apprennent le savoir sans qu’ils m’attribuent aucune lettre » (3).

 

- Il voudra aussi -dans le domaine de l’enseignement du bien et l’émission de fatwas suivant la vérité- que cette tâche soit prise en charge par autrui. Mais s’il se trouve contraint à le faire, il s’appliquerait à observer la vérité, tout en détournant le dos aux avidités de l’âme et en s’élevant au-dessus de la passion et de ses emprises.

 

- S’il entre dans un débat avec quelqu’un, il ne tenterait pas de le vaincre en usant des ambiguïtés et des arguments faux. Il sait bien  que cela ne fait partie ni de la piété ni de la sincérité. Le Prophète (salallah’alayhi wa salam) dit : «  Quiconque dispute (dans une affaire) de faux, tout en ayant connaissance, demeure exposé au courroux d’Allah jusqu’à ce qu’il en cesse » (4).

 

- Il désirera plutôt qu’Allah (azza wa jall) révèle la vérité du côté de son adversaire. Ech-Châfi’i (rahimahoullah) a dit : " Je n’ai jamais tenu un débat avec quelqu’un sans que j’aime qu’il soit assisté et bien guidé (par Allah). Et je n’ai jamais polémiqué avec une personne sans que je sois indifférent au fait qu’Allah révèle la vérité sur ma langue ou sur la sienne ». (5)

 

______________________________________

1) Rapporté par Ibn Hibbâne, chapitre de la »gouvernance » (hadith 1541), concernant celui qui recherche l’agrément d’Allah même en soulevant la colère des gens et par El-Baghawi dans Charh Es-Sounna, chapitre de « L’adoucissement des cœurs » (14/412), concernant le verset suivant :

le sens du verset : « Et ne craignez pas les gens mais craignez Moi » (el-Mâ’ida, la table servie : 44), d’après ‘Â’icha (qu’Allah l agrée). Ce hadith est jugé authentique par El-Albâni dans Es-Silsila Es-Sahîha (5/392), (hadith 2311).

 

2) Voir : I’lâm El-Mouwaqqi’îne d’IBN El-Qayyim (2/180).

 

3) Voir : Hilyat El-Awiliyâ d’El-Asfahâni (9/88), El-Ihyâ d’El-Ghazzâli (1/26), Sifat Es-Safwa d’ibn El-Djawzi (2/251)  et Djâmi’ El-‘Ouloûm Wal-Hikam d’Ibn Radjab (I/23).

 

4) Rapporté par Abou Dâwoûd, chapitre des « Sentences » (4/23)), concernant celui qui supporte quelqu’un dans un débat sans qu’il sache le sujet de divergence, par El-Hâkim dans El-Moustadrak (2/27), par El-Bayhaqi dans Es-Sounnane El-koubra (6/82) et dans Chou’ab El-Îmâne (5/304) et par Ahmad sans El-Mousnad (2/70), d’après ‘Abd Allâh Ibn’Omar (qu’Allah l’agrée). Ce hadith est jugé authentique par El-Albâni dans Es-Silsila Es-Sahîha (I/2/178) (hadith 438) et dans Shîh Sounane Abi Dâwoûd (2/396) (hadith 3597)

 

5) Voir : Hilyat El-Awliyâ’ d’El-Asfahâni (9/88), El-Ihyâ’ d’El-Ghazzâli (I/26), sifat Es-safwa d’ibn El-Djawzi (2/51) et Faydh El-Qadîr d’El-Manâwi (3/90).

 

Titre: Collection des Séries de Recommandations Salafies I

Auteur: Le Docteur Mohamed Ali Ferkous 
Pages: 262-265  

Edition: La Certitude
Retranscription: Oumomeya

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans La sincérité (al-ikhlas)
commenter cet article
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 15:30

INCITATION A LA SINCERITE ET A LA GESTION DU TEMPS

الإخلاص

Par Sheikha Umm 'Abdillah Al-Wadi'iya



Al-Bukhari a dit : [...]
'Umar rapporte du Prophète qu'il a dit :

"Les actes valent par l'intention.
Chaque homme sera rétribué en fonction de son intention.
Celui qui émigre pour Allah et son messager, aura émigré pour Allah et son messager. Mais quiconque émigre pour un intérêt matériel ou pour épouser une femme, son émigration lui sera comptée comme telle."

Je vous conseille dons chères soeurs - et je suis la première concernée - de craindre Allah, en secret comme en public, de faire en sorte que vos actes soient sincèrement voués à la noble Face d'Allah, de ne pas accomplir d'actes par ostentation ou par vantardise, et de vous conformer à notre religion car nous serons interrogées pour nos actes devant Allah. 


Ainsi, dans les 2 recueils authentiques d'Al-Bukhari et Muslim,
on trouve d'après 'Adiyy ibn Hatim que le Prophète a dit :

"[Le jour dernier] Allah parlera à chacun d'entre vous sans interprète. Les serviteur regarderra alors à sa droite et ne verra que ses actes. Il regardera ensuite à gauche et ne verra que ce qu'il a accompli.
Il regardera enfin devant lui et ne verra que l'enfer lui faisant face.
Craignez donc l'enfer, serat-ce en ne donnant en aumône qu'une moitié de datte."


(Il y a dans ce hadith une incitation dans l'accomplissement des bonnes oeuvres et une mise en garde contre le fait de commettre des péchés.)

La crainte est un terme global qui désigne l'obéissance à allah et à son messager.

Allah sobhana wa ta'ala a dit :

"Pensiez-vous que Nous Vous avons créés sans but, et que vous ne seriez pas ramenés vers Nous ?"
Al-Mu'minun V115

"Ce n'est pas par divertisseent que Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux. Nous ne les avons créés qu'en toute vérité. Mais la plupart d'entre eux ne savent pas."
Ad-Dukhan V38-39

"Nous n'avons créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux qu'en toute vérité et [pou] un terme fixé. Ceux qui ont mécru se détournent de ce dont ils ont été avertis."
Al-Ahqâf V3

"Nous n'avons pas créé le ciel et la terre et ce qui existe entre eux en vain."
Sâd V27

"Et nous n'avons créé les cieux et la terre, et ce qui est entre eux que pour une juste raison. Et l'Heure [sans aucun doute] arrivera ! Pardonne-leur donc d'un beau pardon."
Al-Hijr V85


C'est preuves indiquent de façon claire qu'Allah 'azawajal créé les cieux et lala religion et l'Unicité d'Allah . De plus, Allah sobhana wa ta'ala nous a chargés d'une mission importante en disant : terre pour établir

"Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent."
Adh-Dhâriât V56



L'adoration (Al-I'badah) d'un point de vue linguistique désigne l'humilité et l'asservissement.
On dit d'un chemin qu'il est mu'abbad c'est à dire asservi.

D'un point de vue religieux,
Cheikh Al-Islam l'a défini : "C'est un terme englobant tout ce qu"Allah aime et agrée, qu'il s'agisse de parole ou d'actes, apparentes ou cachés."


Allah sobhana wa ta'ala a dit :

"Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en oeuvre, et c'est Lui le Puissant, le Pardonneur."
Al-Mulk V2

Or, nous nous comportons comme si nous avions été créées pour ce bas monde, pour manger, boire et s'amuser. Ainsi, nous n'avons pas accompli ce qu'Allah attends de nous. Bien au contraire, nous nous ruons vers Sa désobéissance.
Que ce bas monde ne nous distraie donc pas, car la vie est très courte.

A ce propos, les vers suivants sont très pertinents :

La vie est bien trop courte
Pour la gaspiller dans les comptes
Profitez donc de ses heures (dans l'obéissance d'Allah)
Car elles sont aussi éphémères que les nuages




Source :
Extrait Conseils aux femmes musulmanes
Ecrit par Umm 'Abd Allah Al-Wâdi'iyah.
Fille du cheikh Muqbil (rahimou allah)


http://saliha.forumactif.net/qualites-du-coeur-et-bons-comportements-f39/incitation-a-la-sincerite-et-a-la-gestion-du-temps-t4545.htm?highlight=la+sinc%C3%A9rit%C3%A9

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans La sincérité (al-ikhlas)
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 21:23

Qu’est-ce que la sincérité (Al-Ikhlâs) ?

 

Shaykh Muhammad Ibn Sâlih Al-‘Uthaymîn




Question : Que signifie al-ikhlâs (la sincérité) ? Et quel est le jugement sur une personne qui recherche – par son adoration – autre chose (que la sincérité envers Allah) ?



Réponse : Al-Ikhlâs consiste à ce que le serviteur cherche par son adoration à se rapprocher d’Allah, et à être comblé de Ses bienfaits. Si le serviteur recherche autre chose par son adoration, alors il faut distinguer les cas suivants :

 


Premier cas : Chercher par ce moyen à se rapprocher d’un autre qu’Allah et à s’attirer des éloges des hommes pour ces actes. Ceci annule l’acte et fait partie du polythéisme. Abû Hurayrah, rapporte que le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : « Allah dit : “Je me passe largement d’être associé à quelqu’un. Quiconque accomplit un acte dans lequel il M’associe quelqu’un, Je le délaisse, lui et son polythéisme”. » (Al-Bukhârî)

 


Deuxième cas : Chercher par se moyen à atteindre quelque avantage de ce bas monde comme le pouvoir, la renommée, les richesses, sans chercher à se rapprocher d’Allah par cette adoration. Cet acte n’est pas valide, et ne le rapprochera pas d’Allah : « Ceux qui veulent la vie présente avec sa parure, Nous les rétribuerons exactement selon leurs actions sur terre, sans que rien leur en soit diminué. Ceux-là sont ceux qui n’auront pas d’autre récompense, dans l’au-delà, que le Feu. Ce qu’ils auront fait ici-bas sera annulé, et leurs œuvres seront vaines. » (Hud 15-16)


La différence entre le premier et le second cas est que dans le premier, il souhaite être loué pour son adoration d’Allah. Quant au deuxième cas, il ne souhaite pas être loué pour les actes d’adoration, et cela lui importe peu.

 


Troisième cas : Chercher par ce moyen à se rapprocher d’Allah, et aussi les avantages matériels qui peuvent en découler, comme le fait de chercher – en plus de l’intention d’adorer Allah – à faire de l’exercice physique lorsque l’on accomplit ses ablutions ou à se nettoyer des saletés ; ou profiter du pèlerinage pour visiter les lieux lors du pèlerinage et voir les pèlerins. Tout cela diminue de la valeur de la sincérité. Si l’intention principale est l’adoration, cette personne ne pourra aspirer à la récompense totale, mais cela n’est pas un péché ou une désobéissance car Allah dit au sujet des pèlerins : « Il n’y pas de mal à ce que vous recherchiez les bienfaits de votre Seigneur.» (Al-Baqarah, 198).

 


Mais si l’intention principale n’est pas l’adoration, alors cette personne n’aura pas de récompense dans l’au-delà. Sa seule récompense sera ce qu’elle aura retiré de ce bas monde… et je crains que ce ne soit un péché, car elle aura utilisé l’adoration – qui est le plus noble des objectifs – comme moyen pour atteindre un bienfait futile de ce bas monde. Elle est donc comparable à ceux au sujet desquels Allah dit : « Certains parmi eux te critiquent au sujet des aumônes : si on leur en donne, ils sont satisfaits ; mais si on ne leur en donne pas, ils sont mécontents. » (At-Tawbah, 58). Abû Hurayrah rapporte : « Un homme dit : « Ô Prophète d’Allah ! Qu’en est-il d’une personne qui à l’intention de participer au Jihâd dans le but d’acquérir quelque bien matériel ? » Le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) dit : « Il n’aura pas de récompense. » (Abû Dâwûd) Et dans les deux Sahîh d’après ‘Umar ibn ul-Khattâb, le Prophète, a dit : « Celui dont l’émigration (Hijrah) a pour but un bien matériel ou le mariage avec une femme, son émigration lui sera comptée comme telle. » (Al-Bukhârî et Muslim)

 


Si les deux intentions sont à un même niveau, sans que l’une ou l’autre des intentions ne l’emporte sur l’autre, alors cela est discutable… bien que le plus correct des avis est qu’il n’y a pas de récompense, comme dans le cas où une personne accomplit un acte pour Allah et pour quelqu’un d’autre.

 


La différence entre le troisième cas et le second, c’est que le but matériel, du cas précédent, se produit ici comme une conséquence de l’acte d’adoration, ce que cet acte induit comme bénéfice matériel terrestre. 

 


Si quelqu’un demande : quel est le critère permettant de savoir si l’intention majoritaire est l’adoration ou autre chose ?

 


Nous répondons que le critère est que si la personne n’accorde aucune importance à tout ce qui se produit en dehors de l’adoration, et ne se soucie pas de savoir si cela s’est produit ou non, c’est une preuve que l’intention majoritaire est l’adoration, et inversement.

 


Quoi qu’il en soit, l’intention – qui est la parole du cœur  (Qawl ul-Qalb) – est d’une importance extrême et joue un rôle majeur, car elle peut élever une personne au niveau des gens sincères comme elle peut la rabaisser au plus bas. Certains Pieux Prédécesseurs (Salaf) disaient : « Le plus dur des combats que j’ai mené contre mon âme est lorsque j’ai voulu l’obliger à être sincère. »



 

Nous demandons à Allah qu’Il nous accorde la sincérité dans l’intention, et la droiture dans les actions.

 

 

 

Source : Majmû’ Fatâwâ wa Rasâ’il Shaykh Ibn ‘Uthaymîn, (1/98-100).
Revu par les salafis de l’Est


http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10097

 

 

 

Repost 0
Published by la-ilaha-illallah - dans La sincérité (al-ikhlas)
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 12:58



بسم الله الرحمن الرحيم


Le comportement des Salafs : pureté dans l’intention et véracité

 Le 13 février 2006, par Sounna,

 Les Salafs : leur pureté dans l’intention (Ikhlâs) et véracité (Sidq)

D’après Bakr ibn Mâ’iz : « On a jamais vu Ar-Rabî’ [ibn Khuthaym] accomplir de prières surérogatoires dans la mosquée de son village, sauf une seule fois [i.e : il préférait les faire chez soi conformément à la Sounna du Prophète et pour éviter d’être vu des gens] » [1]

Sufiân rapporte d’après la femme d’Ar-Rabî’ ibn Khuthaym : « Toutes les actions qu’Ar-Rabî’ accomplissaient étaient secrètes, au point où lorsqu’une personne venait le voir alors qu’il lisait le coran, il cachait le coran avec son vêtement » [2]

Abû Hamzah Ath-Thumâlî a dit : « ’Alî ibn Al-Husayn avait l’habitude de porter un panier de pain sur son dos de nuit et le distribuait en aumône. Il disait : « L’aumône en secret éteint la colère du Seigneur, glorifié et exalté soit-Il » » [3]

’Amru ibn Thâbit a dit : « Lorsque ’Alî ibn Al-Husayn mourut, on le lava et les personnes présentes virent des traces sombres sur son dos. Certaines personnes demandèrent : « Qu’est-ce que cela ? ». D’autres répondirent : « Il avait l’habitude de porter un sac de blé sur son dos de nuit, et le distribuait aux pauvres de la ville de Médine » [4]

Muhammad ibn Mâlik ibn Dayghem a dit : Mawlânâ Abû Ayyûb a dit : « Abû Mâlik me dit un jour : « Prend garde à ta propre âme, car les soucis des croyants dans ce bas-monde n’ont jamais de fin. Et je jure par Allah que si le Jour Dernier n’est pas une cause de bonheur pour le croyant, deux malheurs se seront alors abattus sur lui : les soucis de ce bas-monde et l’affliction de l’au-delà ». Je m’écriais alors : « Je donnerais mon père [en rançon] pour toi [Ô Abû Mâlik] ! Comment le Jour Dernier ne serait-il pas une cause de bonheur pour le croyant alors qu’il peine et se fatigue pour Allah dans ce bas-monde ? ! » [Abû Mâlik] répondit : « Ô Abû Ayyûb, comment [être sûr de] l’acceptation de nos actes [par Allah] ? Comment [être sûr d’]être sauf ? » Il dit ensuite : « Il se peut qu’un homme pense avoir amélioré son état, bien accompli ses sacrifices, purifié son intention, parfait ses actes... pourtant tout ceci risque d’être rassemblé le Jour de la Résurrection pour lui être jeté au visage ! » [5]

D’après Dja’far ibn Burqân : « J’entendais parler de Yûnus ibn ’Ubayd comme étant une personne de mérite et pieuse. Je lui écrivis donc une lettre en ces termes : « On t’a décrit à moi comme étant une personne de mérite et pieuse. C’est pourquoi j’ai décidé de t’écrire afin que tu m’informes à ton sujet ». Sa réponse fut : « Ta lettre dans laquelle tu me demandes de t’informer à mon sujet m’est bien parvenue. Je t’informe donc de ce qui suit : j’ai proposé à mon âme d’aimer pour les gens ce qu’elle aime pour elle-même, et de détester pour eux ce qu’elle déteste pour elle-même. Je me suis rendu compte alors qu’elle était très loin de tout cela. Une autre fois je lui ai proposé de ne parler des gens qu’en bien... et je me suis alors rendu compte qu’il était plus facile pour elle de jeûner un jour de grande chaleur, à Basrah, lorsque le soleil est à son zénith, plutôt que de ne parler des gens qu’en bien. Voilà ma situation cher frère, et que la paix soit sur toi » [6]

Post-Scriptum
Traduction : L’équipe Sounna.com

Notes :
[1] Ibn Al-Djawzî, Sifat As-Safwah v.3 p.61
[2] ibid
[3] Ibn Al-Djawzî, Sifat As-Safwah v.2 p.96. Quant à la phrase : « L’aumône en secret éteint la colère du Seigneur, glorifié et exalté soit-Il », il s’agit d’un hadith authentifié par Cheikh Al-Albânî. Voir As-Silsilah As-Sahîhah n° 1908
[4] Ibn Al-Djawzî, Sifat As-Safwah v.2 p.96
[5] Ibn Al-Djawzî Sifat As-Safwah v.3 p.360 [6] Adh-Dhahabî Siyar A’lâm An-Nubalâ’ v.6 p.19.

 http://www.sounna.com/spip.php?article177

Repost 0

Présentation

  • : la-ilaha-illallah
  • la-ilaha-illallah
  • : Al-Awzâ’î a dit : « Patiente sur la Sunna, arrête-toi là où les gens se sont arrêtés, dis ce qu’ils ont dit, abstiens-toi de ce dont ils se sont abstenus, et suis la voie de tes pieux prédécesseurs, car ce qui leur a suffit te suffira. » [Al-Lâlakâ’î dans Sharh Usûl Al-Ictiqâd (315)] (( Si vous remarquez des erreurs, veuillez m'en avertir barakallahou fikom ))
  • Contact

Heure

Rechercher

Calendrier

Texte Libre